Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

René Vautier ; L’empire t’attend dans la Coloniale


in memoriam

"En 1950, la Ligue de l'enseignement charge René Vautier de réaliser un film sur l'éducation française en Afrique subsaharienne. Vautier détourne la commande et évoque une réalité méconnue : le travail forcé, les violences des autorités coloniales contre les populations entre la Côte d'Ivoire et le Mali. Le film qu'il rapporte de ce que l'on appelait alors l'A.O.F, Afrique 50, est non seulement censuré (il le restera 40 ans), mais vaut à son auteur une condamnation à un an de prison, exécutée dans les prisons militaires" 

(Thomas Sotinel, Le Monde, 4 janvier 2015).

« En 1950, la Ligue de l’enseignement charge René Vautier de réaliser un film sur l’éducation française en Afrique subsaharienne. Vautier détourne la commande et évoque une réalité méconnue : le travail forcé, les violences des autorités coloniales contre les populations entre la Côte d’Ivoire et le Mali. Le film qu’il rapporte de ce que l’on appelait alors l’A.O.F, Afrique 50, est non seulement censuré (il le restera 40 ans), mais vaut à son auteur une condamnation à un an de prison, exécutée dans les prisons militaires »

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,