Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

Attentats contre Charlie hebdo et les mosquées Françaises : conséquences de la rhétorique islamophobe du système politico-médiatique ?


Attentats contre Charlie hebdo et les mosquées Françaises : conséquences de la rhétorique islamophobe du système politico-médiatique ?

par Marc Tilly vendredi 9 janvier 2015

A l’intention de tous les Charlie :

Ce sont nos politiques et nos médias qui sont responsables des attentats qui viennent de frapper notre pays, pas les Français de confession musulmane ! Malheureusement, ceci n’est qu’un début… je vous en prie, refusez l’amalgame, ne soyez pas dupe !

Comprenez que la France paye aujourd’hui le prix de la guerre menée en 2011 contre la Libye. Que l’on ne tue pas des milliers de civils sans en subir un jour les conséquences. Que médias et politiques, à l’unisson, appellent à l’unité nationale, mais que c’est contre eux, pourtant, que dimanche vous devriez manifester, au lieu de vous ranger derrière leurs cortèges : Nos politiques ont déclaré en 2011 la guerre au monde arabe, nos médias ont relayé leurs propagandes de guerre. C’est au nom de la démocratie que NOUS avons détruit la Libye, c’est au nom de la démocratie que NOUS avons déclaré la guerre à la Syrie… nous ne valons pas mieux que les carnassiers américains qui ont ravagé l’Irak avec leurs bombes au phosphore blanc qui font fondre la peau ! Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifie le mot  »Démocratie » de l’autre coté de la Méditerranée ? Dois-je vous rappeler que l’islam comme axe du mal est une création de la propagande de guerre américaine ? Qu’en caricaturant le prophète de l’Islam et en lui mettant une bombe sur la tête Charlie hebdo a relayé cette propagande et validé l’équation musulman=terroriste qui la sous tend… que nos médias ont vite compris l’utilité d’une telle propagande et qu’ils l’ont relayée massivement pour servir les fins électorales de certains groupes politiques corrompus…

Avez-vous oublié que la montée en puissance du front national ne correspondait pas à une attente populaire mais qu’elle résulte d’une construction médiatique, que ce sont BFM TV & Co qui ont promu Marine Le pen en la surexposant médiatiquement du jour au lendemain ? L’avez-vous oublié, ne l’avez-vous jamais compris ? Ne savez-vous donc pas que le taux de suffrages exprimés lors d’une élection est exactement proportionnel à la fréquence des apparitions télévisées… ? Ne savez-vous pas que presque tous les grands groupes de presse Français sont détenus par des marchands d’armes, que la liberté de la presse en France est factice, c’est-à-dire limitée à tout ce qui ne dénonce pas les génocides commis aujourd’hui par les occidentaux en Afrique et en Orient ? Réfléchissez donc avant de brandir cet étendard  »Je suis Charlie », réflechissez à ce que cela implique et demandez-vous si vous n’êtes pas plutôt des charlots en croyant qu’ainsi vous défendez la liberté d’expression.

Ce que je veux vous dire c’est que la montée du racisme en France est une construction, que la montée du fanatisme religieux est, elle aussi, à l’origine, une construction, et que cette construction a été entreprise par les politiques derrière lesquels dimanche vous vous rangerez, et relayée par les médias qui, aujourd’hui, commémorent un crime dont ils sont, au fond, responsables.

Sur le perron de l’Élysée, ce matin, Sarkozy interprétait les événements à travers le prisme d’une opposition binaire profondément réductrice, interprétation relayée tous azimuts par les médias : d’un coté la civilisation, de l’autre la barbarie. Refusez cette rhétorique ! Car elle est non seulement mensongère mais meurtrière. Explosion, aujourd’hui, dans un kebab, grenades et tirs sur une mosquée… Qu’arrivera-t-il demain ?

Ayez conscience que ceci n’est qu’un début et que ces actes ne sont que des conséquences de la manipulation politico-médiatique. Si pleurer sur les conséquences est légitime, cela ne suffit pas, il faut se focaliser sur les causes. A la base du djihadisme il y a le sentiment d’une injustice, l’injustice réelle de la mort de milliers de victimes innocentes massacrées pour du pétrole, cela personne n’en parle. La haine engendre la haine, et la spirale ne s’arrêtera pas tant que nous n’aurons pas chassé la classe politique actuelle.

La réponse ne peut venir des politiques car ce sont eux les fauteurs de guerre. L’islamisme radical est monstrueux, certes, mais ce monstre est une création de l’occident. La réponse ne peut venir que des citoyens, de vous, de moi, de notre implication en faveur de la paix civile.

Condamnons les attaques islamophobes comme nous condamnons les attaques contre Charlie hebdo, mais ne tombons pas dans le piège qui nous est tendu. Nous pouvons sublimer notre douleur, convertir notre regard et voir dans ces attentats une chance, nous pouvons sublimer l’horreur et saisir l’occasion historique de montrer au monde, mais aussi et surtout, de nous montrer à nous mêmes, que l’esprit républicain n’est pas mort et que la république est réellement, et non seulement en paroles, une et indivisible.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,