Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Les Pieds Nickelés de l`OTAN, la NSA et la Jamahiriya libyenne


MATHABA
Libya Europe Africa

Les Pieds Nickelés de l`OTAN, la NSA et la Jamahiriya libyenne

Posted: 2014-01-25
From: Mathaba
    Share on TwitterFacebook
Comparer une goutte d`eau avec un océan totalitaire ou comment Gaddafi fait encore trembler les laquais de l`Empire…

Par Les Pacifistes de Tunis

Dans le cadre de l’affaire maintenant fournie en détails de l’espionnage à caractère totalitaire pratiqué au niveau planétaire, il importe de se méfier des soi-disant experts (techniciens) sur le sujet. En effet, ces derniers sont en général, et assez bizarrement, des individus anarchistes, « dans le vent » (souvent celui de l’OTAN) et qui plaisent bien souvent aux médias du Système.

Par exemple, il y a le jeune pirate informatique Jacob Applebaum qui fait des conférences sur la « technique » utilisée par la NSA (Agence de Sécurité Nationale étatsunienne) et qui collabore au journal allemand Der Spiegel (1). Ce dernier ayant été à la pointe de la guerre médiatique de l’OTAN contre la Jamahiriya libyenne et la Syrie, sa crédibilité pour dénoncer cet autre totalitarisme que représente celui de la NSA est à garder à l’esprit en permanence (2). Par ailleurs, on peut aussi se demander ce que faisait ce « hacker » en Irak au temps de l’embargo criminel. Plus récemment, son intérêt pour le peuple syrien n’était-il pas encore suspect quand il hurlait avec les loups de l’OTAN en invoquant un «génocide» possible de la part du gouvernement syrien?

En France, le journal internationaliste «Le Grand Soir» vient de republier un article, certainement intéressant, de Jean Marc Manach dont le blog est hébergé par un journal du Système (et donc atlantiste comme Der Spiegel): Le Monde (3). Pour mémoire, Annick Cojean, envoyée spéciale de ce dernier titre à Tripoli, s’était particulièrement distinguée par son obsession sexuelle durant et après la même guerre planétaire de lynchage contre la Jamahiriya Libyenne et son Guide fondateur (4).

Comme par hasard, Manach nous apprend qu’il s’est livré à une « critique » de l’espionnage par Gaddafi avec l’aide de la France (5). Pour commencer, le blogueur omet de signaler que la Jamahiriya Libyenne avait de bonnes raisons d’espionner ceux qui justement allaient devenir les fameux traîtres  et mercenaires de l’OTAN. On n’a pas rapporté de plaintes d’autres personnalités ou même de citoyens ordinaires. Ainsi, par comparaison avec l’ampleur du cauchemar totalitaire créé par les très « démocrates » Obama, Sarkozy, Hollande et autres, la surveillance de  l’Etat dans la Jamahiriya libyenne reste une anecdote. A sa décharge également, ce dernier Etat pacifique et voisin de la Tunisie était de fait en guerre et le monde entier a pu se rendre compte à quel point elle était réelle. Le Guide de la Révolution libyenne fut l’objet au total d’environ 170 tentatives d’assassinat (7).

PEANPIERRELIVREUsant du même style que la revue néocoloniale Jeune Afrique, Manach évoque sans retenue l’« implication » de la Libye « dans le pire attentat terroriste qu’ait jamais connu la France » (5). Tout comme dans l’affaire « Lockerbie », la manipulation a été prouvée à maintes reprises. Dans le premier cas, William Blum ne cesse de le rappeler depuis plus de 13 ans (8). Dans le second, Pierre Péan y a consacré un livre (9).

Enfin, on notera comment le blogueur de l’Immonde a « illustré » son article avec une vidéo intitulée « Jamahiriya Libya Roads » qui n’a ni queue ni tête. One ne sait pas à quoi il veut en venir ou quel propos il voudrait confirmer. Veut-il signifier que tous les citoyens de la « dictatoriale » Jamahiriya libyenne avaient, entre autres acquis sociaux et économiques, largement les moyens de se payer une automobile neuve (10)?

En résumé, l’entreprise est d’une bassesse et d’un niveau de manipulation semblable à celui d’Annick Cojean, l’obsédée sexuelle déjà évoquée plus haut (4). Comme si, éclipsé, Gaddafi faisait encore trembler les élites atlantistes, leurs courroies de transmission et leur laquais (11).

 Sources citées :

1-“When You Bareback With the Internet, You Ride With the NSA” (Quand vous cavalez sans selle sur l’Internet, la NSA vous accompagne). Inclut le film video de la conference donnée par Jacob Appelbaum. 31 Dec 2013

http://www.nakedcapitalism.com/2013/12/bareback-internet-ride-nsa.html

2- Der Spiegel. Documents Reveal Top NSA Hacking Unit (Des sources révèlent une unite speciale de la NSA chargée du piratage).

“The NSA’s TAO hacking unit is considered to be the intelligence agency’s top secret weapon. It maintains its own covert network, infiltrates computers around the world and even intercepts shipping deliveries to plant back doors in electronics ordered by those it is targeting »

http://www.spiegel.de/international/world/the-nsa-uses-powerful-toolbox-in-effort-to-spy-on-global-networks-a-940969.html

LIRE Jacob Applebaum au sujet de la Syrie: 

How To Get Around The Internet Blackout In Syria — Or A Mass Communications Outage Anywhere. The Huffington Post – Date: 30 Nov 2012

http://www.huffingtonpost.com/2012/11/30/internet-blackout-syria_n_2218656.html

« Believing the Syrian government to be behind the communications disruptions, Applebaum said that the country’s IP blackout frightens him: « [T]his is their moment to commit as much of a genocide as possible. » « 

3-Pourquoi la NSA espionne aussi votre papa (#oupas). 14 janvier 2013

http://www.legrandsoir.info/pourquoi-la-nsa-espionne-aussi-votre-papa-oupas.html

4-Annick Cojean, envoyée très spéciale de l’Immonde à Tripoli, pour publier : « Une esclave sexuelle de Kadhafi raconte son calvaire». Les Pacifistes de Tunis. Ecrits sur le vif (20 décembre 2011)

http://lavoixdelalibye.com/?p=3268

5-«Les écoutes made in France», ma 1ère BD. Par Jean Marc Manach, 12 déc. 2013

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/12/12/les-ecoutes-made-in-france-ma-1ere-bd/#more-5864

6. La revue néocoloniale Jeune Afrique vend les « révélations » de cinq traîtres du martyr anti-impérialiste Mouammar Al-Gaddafi. Les Pacifistes de Tunis, 29 mars 2013

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/1888

7. L’intervention en Libye et la violation de la légalité internationale : un retour à la pseudo « morale internationale » du XIX° siècle. Par le Pr Robert Charvin, 23 décembre 2011

http://www.afrique-asie.fr/index.php/category/maghreb/actualite/article/l-intervention-en-libye-et-la-violation-de-la-legalite-internationale-un-retour-a-la-pseudo-morale-internationale-du-xix-siecle

« Dans le catalogue des tentatives d’élimination de M. Kadhafi, on peut relever l’opération initiée par le Président Giscard d’Estaing en 1975 (SDEC + quelques militaires dissidents), les commandos franco-égyptiens (au temps de Saadate en 1977), un attentat en 1979 du Service Action où Kadhafi est blessé, en 1980, le SDC et des Égyptiens échouent à nouveau (entraînant le limogeage de de Marenches), en 1980 encore, une tentative (révélée par le Président Cossiga) d’abattre l’avion officiel de Kadhafi se rendant à Varsovie avec l’aide de l’OTAN, en 1984 une tentative appuyée par les États-Unis de coup d’état, avec l’aide d’exilés et de militaires, en 1986 le bombardement de la résidence de Kadhafi ».

Voir aussi : La revanche posthume de Kadhafi. 3 octobre 2012 http://lavoixdelalibye.com/?p=5906

« La sombre histoire du vol Itavia 870, 82 passagers, abattus en plein vol en 1980 par des chasseurs français qui l’ont confondu avec l’avion de Kadhafi… Dans la nuit du 27 juin 1980, le vol Itavia 870 (un DC 9 immatriculé I-TIGI) a décollé de Bologne en Italie à destination de Palerme en Sicile. Il transportait 77 passagers, 2 pilotes et 2 membres de personnel de cabine. Les passagers comprenaient 64 adultes, 11 enfants âgés de 2 à 11 ans, et deux enfants de moins de deux ans. »

et : Mouammar Kadhafi: une si longue traque. Par Komla Kpogli, 3 juillet 2012.

http://tsimokagasikara.wordpress.com/2012/07/03/mouammar-kadhafi-une-si-longue-traque/

8- Si vous croyez n’avoir rien à cacher, pensez à changer de vie [Traduction française]. Par William Blum, 13 janvier 2014.

http://www.legrandsoir.info/si-vous-croyez-n-avoir-rien-a-cacher-pensez-a-changer-de-vie.html

http://williamblum.org/aer/read/124 (9janvier 2014)

http://williamblum.org/essays/read/the-bombing-of-panam-flight-103-case-not-closed (March 2001)

« Le crime de 1988 a été en réalité organisé par l’Iran en représailles au tir (de missile) américain contre un avion de ligne iranien en juillet de la même année, qui a coûté la vie de 290 personnes. Il a été réalisé par le Front Populaire pour la Libération de la Palestine – commandement général (FPLP-CG), une scission de l’Organisation de Libération de la Palestine de 1968, avec l’aide de la Syrie. Et cette version a été très largement acceptée dans le monde occidental, dans les milieux gouvernementaux et médiatiques. Jusqu’en 1990, lorsque les Etats-Unis se préparaient à la guerre du Golfe en 1990 et avaient besoin du soutien de l’Iran et de la Syrie. Là, tout à coup, on nous a dit que le coupable était la Libye.

Si les États-Unis et le Royaume-Uni souhaitent maintenant présenter l’Iran, et peut-être la Syrie, comme les coupables, ils auront beaucoup d’explications à fournir sur leur mensonge précédent. Mais ces deux gouvernements ont toujours beaucoup d’explications à fournir. Ils sont même bons à ça. Et la grande majorité de leurs citoyens endoctrinés, avec peu de résistance, acceptera l’ancienne/nouvelle ligne du parti, et leurs médias traditionnels passeront sans efforts à la nouvelle/ancienne version, puisque l’Iran et la Syrie sont actuellement en tête de la liste des méchants. ( Le FPLP-CG ne fait plus parler de lui depuis un certain temps et il se pourrait qu’il n’existe pratiquement plus.)

Si tout ceci vous paraît confus, je vous suggère de commencer par la lecture de mon article détaillé sur l’histoire de cette affaire, écrit en 2001, mais toujours très instructif et pertinent. Vous risquez d’être un peu surpris.

Le Royaume-Uni, les États-Unis et les gouvernements libyens ont annoncé qu’ils coopéreront pour révéler « tous les faits » sur l’attentat de Lockerbie. Et Robert Mueller, l’ancien chef du FBI, a dit qu’il pensait que d’autres personnes seront inculpées. Tout ça risque de devenir très intéressant. »

9- Livre de Pierre Péan : Manipulations africaines (« L’attentat contre le DC 10 d’UTA, 170 morts. Qui sont les vrais coupables de l’attentat du vol UTA 772 ? »). Editions Plon (Paris), 2011.

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/pean-pierre/manipulations-africaines-l-attentat-contre-le-dc-10-d-uta-170-morts-qui-sont-les,1051644.aspx

Des extraits du livre peuvent être consultés là : http://www.monde-diplomatique.fr/2001/03/PEAN/14934

« Le 19 septembre 1989, un DC10 d’UTA explosait en plein vol. Bilan : 170 morts. Le 21 décembre 1988, un Boeing de la PanAm s’était désintégré au-dessus de Lockerbie. Bilan : 259 morts. Le procès de deux Libyens inculpés dans cette seconde affaire vient de s’achever à La Haye sur un verdict contesté : l’un a été relâché, l’autre a été condamné à la prison à vie. Pour la première affaire, la Cour de cassation devrait se prononcer le 13 mars sur la demande d’inculpation du président Kadhafi. Pourtant, au début de l’enquête, les pistes menaient à des groupuscules palestiniens, mais aussi à Damas et à Téhéran. Une analyse scientifique pour le vol UTA avait même permis de déterminer que la technologie mise en œuvre pour la bombe correspondait à celle utilisée par une organisation terroriste palestinienne. L’été 1990, avec l’éclatement de la crise du Golfe et l’enrôlement de la Syrie et de l’Iran dans la coalition anti-irakienne, les Etats-Unis, suivis par le juge français Jean-Louis Bruguière, décident d’abandonner ces indices et de se concentrer sur les responsabilités libyennes. Les enquêteurs se replient alors, pour incriminer la Libye, sur le témoignage extrêmement fragile, recueilli à Brazzaville, d’un Congolais, Bernard Yanga, lié aux services de son pays. Pierre Péan consacre à cette affaire son nouveau livre, dont nous publions des extraits. »

10- Révolutionnaire tunisien, que savais-tu et que sais-tu encore de la Libye ? Les Pacifistes de Tunis, 25 janv. 2012 http://www.mathaba.net/news/?x=629835

11- Gaddafi fait encore trembler les élites pro-impérialistes du Maroc et de Tunisie. Par Les Pacifistes de Tunis, 15 sept. 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=631422

SARKOZYKadahafiLEGRANDSOIR

Post-scriptum

Lire aussi sur le même sujet :

> Kant’s ghost, Appelbaum’s surprise (fr : Le fantôme de Kant, la surprise d’Applebaum). Tortilla con sal, January 16th 2014

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/3042

Au sujet des contradictions entre la lutte contre le totalitarisme (NSA, etc.) et celle contre l’impérialisme et, au-delà, des manipulations: “A striking aspect of the coverage of revelations about global mass espionage by the United States and its allies is the way those revelations are associated in the West with libertarian progressive politics. That makes sense in terms of the centre-right dominated politics of North America and Europe. But from an anti-imperialist majority world perspective, it is clear that US patriots like William Binney, Thomas Drake or Edward Snowden may object to executive abuse and inefficiency but not necessarily at all to US and allied foreign policy as such.”

> Conseils pratiques de révolutionnaires tunisiens pour briser le PRISM totalitaire qui épie chacun d’entre nous. Les Pacifistes de Tunis, 19 septembre 2013.

http://tortillaconsal.com/albared/node/2393

«Activistes, femmes et hommes libres du 21ème siècle, prenez les dispositions nécessaires pour cesser désormais de déclarer, malgré vous, vos activités en ligne au gouvernement étatsunien, usraélien ou celui du territoire où vous vivez. Dans leur grande majorité, ils pratiquent l’espionnage de leurs propres citoyens.»

About Les Pacifistes de Tunis

Nous sommes un collectif de citoyens (en majorité des femmes) ayant décidé de réagir à la guerre impérialiste et hyper-totalitaire contre la Grande Jamahiriya Libyenne, menée avec la complicité des médias et partis politiques tunisiens dans leur très grande majorité… Depuis près d’un siècle, l’opposition à l’impérialisme implique de défendre sans hésiter tout pays à travers le monde (du Zimbabwe à Cuba et de la Syrie au Nicaragua) qui serait agressé par une ou des puissance(s) néocoloniale(s). Aussi, nous nous tenons sans ambigüité aux côtés de la SYRIE dans son épreuve actuelle. Nous défendrons aussi l’Iran et le Liban malgré les graves et suicidaires erreurs morales («crier avec les loups» contre la Jamahiriya) de leurs dirigeants politiques. Nous n’oublierons jamais les millions de morts causés par les guerres incessantes de l’impérialisme contre les peuples d’Asie (particulièrement les 200 000 victimes, dont 100 000 morts immédiates, des bombes d’HIROSHIMA et NAGASAKI ; la guerre contre le Vietnam, l’Afghanistan, le Pakistan) ; les peuples d’Amérique Latine; du Moyen Orient (Irak…); d’Afrique et d’Europe aussi (Yougoslavie). Nous faisons nôtre les consignes humanistes de Che GUEVARA et Mouammar AL-GADDAFI : « Surtout, restez toujours capables de ressentir au plus profond de vous-même toute injustice commise contre quiconque, n’importe où dans le monde. C’est là la qualité la plus belle chez un révolutionnaire ».

spacer

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,