Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

Charlie, Carlos, BD: quand les conspis et les autres conspuent,


Charlie, Carlos, BD: quand les conspis et les autres conspuent, par Maria Poumier

(Maison centrale de Poissy)

[Avant même la fin de la course poursuite qui a débouché sur l’exécution western de Koulibaly et des frères Kouachi, dans le monde entier, retentissait le mot de ralliement: « false flag!!!! ». Nous publions ci-dessous un article qui donne à tout le chaos qui nous entoure la fulgurance d’un chef d’oeuvre satanique; notre société tout entière serait « illuminée », comme l’avoue notre président, par un magnifique complot ourdi par les… ILLUMINATI. C’est vrai, c’est beau comme un feu d’artifice parfaitement mis en scène par un prestidigitateur, qui sait montrer de vrais lapins sortis de son chapeau, et de vrais déroulements de cordes sans fin qui nous ensorcellent.

C’est aussi un film d’horreur sublime, avec des vrais morts en direct, alors que, au moins pour Koulibaly, on voit la ficielle, on voit qu’il avait été capturé vivant, avant d’être fusillé, et qu’il va donc, comme l’a immédiatement compris Dieudo, devenir à son tour LE MARTYR, le martyr du camp des opprimés, des piétinés, des bafoués, des ados qui ne veulent pas rentrer dans la cage, le camp des damnés de la terre, impuissants et en colère, tout simplement.

Mais il n’y a pas de crime parfait, ni de concert sans couac, ni de démontage de rouages sans énigme insoluble au final. Comment ça a pu marcher, voilà la question que se posent les conspis, mais au fond, jusqu’où est-ce que ça marche? Nous les complotistes avons dit que l’affaire Merah était un coup monté par Sarkozy pour se faire réélire: et bien ça n’a pas marché, il est bon de s’en souvenir.

Le commandant Carlos, privé d’internet, mais suivant de près toute affaire où les explosifs ont un rôle à jouer, parce que c’est son rayon, estimait dès le 8 janvier que les trois misérables étaient certainement des indics qui au final, ont voulu faire leur djihad et ne pas en sortir vivants, ce qui expliquerait qu’ils n’avaient rien prévu pour s’enfuir ni cacher leur identité, et que la police avait l’ordre de les abattre coûte que coûte, bien sûr. Il ne voit pas, dans le montage, le savoir-faire spécifique de la CIA. Mais il veut bien croire que le MOSSAD, qui a largement infiltré le renseignement intérieur français depuis l’attentat de la rue Toullier, soit pour quelque chose dans le projet dont les victimes sont ensemble les dessinateurs, les tueurs, et le gouvernement français.

Mais il précisait, le commandant Carlos, le dimanche 11 janvier, avant même que Netanyahu vienne occuper de force le devant de la scène, que l’opération n’avait qu’un objectif immédiat, simple et précis: faire affluer les juifs français en Israël, parce que le problème démographique y est bien plus grave qu’on ne le croit, les juifs quittent le raffiot israélien en masse (ce que nous constatons au niveau intellectuel, avec la désertion des juifs, sur la pointe des pieds, hors du projet sioniste, donné pour condamné). Et Netanyahu, qui se bat pour sa réélection, se réjouit publiquement d’emmener avec lui quelques milliers de juifs français.

De toute évidence, les 3 millions de braves gens bouleversés, désemparés dans la rue comme un troupeau sans berger, ne garantissent nullement la survie de Valls, ni de Hollande, ni de Netanyahu: les complots comportent généralement des pétards qui tuent, mais mouillés, et qui mouillent.

Notre ami BD évoque la branche intello du complot antimusulman, celui que conspuent inconsidérément conspis et clowns officiels, sans modération et sans cohérence: le couple à la mode, Zémour et Houellebecq, sur qui on se plaît à cracher, de l’extrême dissidence à la gauche au pouvoir.

Or le roman Soumission est enfin le retour du grand Houellebecq. Il suffit de le lire pour découvrir qu’il y développpe le programme irréprochable du gouvernement musulman qui pourrait nous sortir de l’impasse, exposé avec bon sens et modération.

Pourquoi cet aveuglement partagé entre tenants du pouvoir actuel et dissidents outrés? Parce que le pendant de l’utopie somptueuse que bâtit Houellebecq, c’est l’affirmation que l’élite française est prête à se vendre à l’or arabe, car chaque intello, bien démarché un par un, l’un après l’autre, y trouvera son compte. C’est très bien amené, il y a du cul nu comme dans Charlie, mais c’est tendre, venimeux, élevé et délicatement tricoté, du vrai roman psychologique à la française, comme on les aime et comme on en manque, et comme le monde entier nous en réclame. Et pour Zemmour eh bien merci aussi, de nous forcer à réfléchir (voir de magnifiques extraits brûlants ici).

La source de l’intelligence contagieuse, incontestable, serait du côté des juifs, ou des projuifs, nostalgiques de la France d’autrefois? Et alors? C’est vexant, certes, mais pourquoi nous en priver? Carlos, notre commandant musulman, vénézuélien, palestinien, sagace et compétent, qui ferait un si bon chef de gouvernement, pour passer le temps, dans sa 21° année de prison au pays des droits de l’homme et du déni de Dieu, dévore Zémour et Houellebecq, et il se marre.]

BD déploie la version contre-officielle:

Les attentats de Charlie Hebdo ont été planifiés à Washington et Tel-Aviv qui maîtrisent les services secrets français.
ils ont plusieurs buts dont notamment:

– faire payer à Hollande ses prises de position lors de sa conférence de presse du 5 janvier peu après avoir rencontré Poutine dans laquelle il déclarait:
– son intention de participer au sommet économique et culturel d’Astana au Kazakhstan du 15 janvier 2015 avec A. Merkel (reporté depuis)
– que les sanctions contre la Russie doivent être levées.

il s’agissait aussi de « punir » Hollande pour le vote par le parlement français de la résolution favorable à la reconnaissance d’un Etat palestinien, à propos duquel Netanyahu avait proféré des menaces en faisant « miroiter » la menace islamiste

Par ailleurs, le gouvernement français a encouragé le départ de Français vers le Moyen-Orient pour lutter contre Assad, tandis que Fabius déclarait que « les rebelles faisaient du bon boulot en Syrie » et qu’Assad ne méritait pas de vivre et « et je pèse mes mots » ajoutait-il.
C’est l’arroseur arrosé qui paye son alignement béat sur les USA et Israel.

Noter que dans sa conférence de presse postérieure aux attentats, Hollande a dit à propos des assassins, qu’ils n’avaient rien à voir avec l’islam et à leur sujet, a parlé « d’illuminés », allusion aux Illuminati.

Les attentats ont également permis de rassembler les moutons de Panurge derrière les chefs des Etats de l’Otan, l’émir du Qatar, Netanyahu et son ministre Lieberman qui se vante d’avoir tué beaucoup d’Arabes. Cela permet d’imposer à la France de s’arrimer à Israel et aux USA pour « lutter » contre le terrorisme islamique financé par ceux-là même qui
défilaient, de parfaire l’arraisonnement de la France en lui imposant le traité transatlantique négocié en secret tout en l’empêchant de répondre favorablement aux récentes propositions russes de participer à un ensemble économique eurasiatique.

Ces attentats ont aussi permis de faire défiler les Français sous la bannière de la liberté d’expression incarnée par un torche-cul hystérique, raciste, vulgaire, anti-musulman et anticatholique et quelque fois anti-juif mais jamais anti-sioniste soutenu par l’Etat, ce qui détruit les valeurs laïques et républicaines et ancre des valeurs perverses, orwelliennes dans l’esprit de la majorité qui défile.

Plus globalement, ces attentats s’inscrivent dans le déroulement d’un dispositif de conditionnement multi-niveaux (comme disait Talleyrand :
« agitez un peuple avant de s’en servir »).
Ces attentats et la poursuite de sa propagande anti-islam par Ch. Hebdo visent à dresser les non-musulmans contre les musulmans en France et ailleurs. On assiste à un phénomène analogue aux USA entre Noirs et Blancs. Les USA comme la France sont programmés par les élites mondialistes pour sombrer dans la guerre civile en vue d’accélérer la
régionalisation de l’Europe et du nouveau monde en vue de promouvoir un gouvernement mondial dont Jérusalem serait la capitale (dixit J. Attali).

Dans un registre complémentaire, on se souviendra de l’érection d’un plug anal géant de 24m place Vendôme et de l’exposition de plugs anal par le même « artiste » à l’Hôtel de la Monnaie, haut lieu des « valeurs républicaines ».

Cet « art moderne » avec la théorie du genre qui vise à fragiliser la construction de l’identité sexuelle chez les enfants et l’homosexualisme érigés en doctrine d’Etat visent à rabaisser la citoyenneté à une consommation pulsionnelle (cf. en psychanalyse, l’anus est le lieu de l’argent et de l’indifférenciation sexuelle) en vue de créer des moutons
facilement influençables dépourvus de tout repère culturel,
généalogique, sexuel, etc., exclusivement soumis au monothéisme de marché.

Les publications récentes d’Eric Zemmour et de Michel Houellebec contribuent également à attiser les braises anti-islamiques.

Noter que lors de la manif pour tous contre le mariage gay qui défendait les valeurs familiales traditionnelles, le simple fait de porter le T-shirt à l’emblème de la manif pour tous valait arrestation et/ou garde à vue.

Comme toujours en pareil cas, ces attentats ont aussi permis d’imposer une restriction des libertés publiques au nom de la sécurité publique sur le modèle du Patriot Act américain voté dans l’émotion et l’urgence après le 11 sept 2001. Les arrestations suite à des déclarations sur Facebook s’opposant à la manif Je suis Charlie ou à la version
officielle ont déjà commencé.

Tous ces faits, et j’en oublie, témoignent d’une organisation sans faille d’un programme préétabli élaboré par des think tank spécialisés du genre Rand Corporation, DARPA et autres.

D’une façon analogue, et toujours élaborés par des think tank vraisemblablement anglo-saxons, la campagne présidentielle de Sarkozy avait été l’occasion d’incidents fomentés par la police à la Gare du Nord et des banlieues avaient été mises à feu pour susciter un vote sécuritaire, tandis que la mémoire de Jean Moulin avait été savamment
instrumentée pour troubler les repères différenciant la droite de la gauche afin de rallier des électeurs de gauche à Sarkozy.

Note finale:

Les articles passionnants qui explorent la question « à qui profite le crime » foisonnent en ce moment, et méritent tous d’être lus. En voici un, très radical, de Michel J Cuny, et qui aide donc voir encore plus loin :
http://reseauinternational.net/les-buts-de-guerre-de-loperation-charlie/ si ce site très lu est inaccessiblel, il se trouve également sur http://francoisepetitdemange.sitew.fr

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,