CAMEROUN. Liberté d’expression: « Paul Biya victime de ses propres turpitudes »

Posted on jan 19, 2015 @ 11:24

Allain Jules

Nous estimons que, lorsque le pays est en guerre, quel que soit la gymnastique intellectuelle de certains et autre éjaculation intellectuelle, ici et là, nous devons taire nos différends et combattre l’ennemi commun. Voltaire disait: « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire.  » Cette citation apocryphe de Voltaire est et sera toujours notre credo. Allain Jules.

COMMUNICATION DE JEAN-CLAUDE MVILONGO, COORDONATEUR DU RFAVC

(Rassemblement des Forces Vives pour l’Alternance au Cameroun)

Paul Biya victime de ses propres turpitudes

Paul Biya

Camerounaises, Camerounais,

Mes chers compatriotes.

Voici plus de 32 ans que Paul Biya dirige le Cameroun sans un véritable projet de société. Le prestidigitateur national semble être le seul camerounais qui croit à la pensée magique. Il prédit l’émergence du Cameroun en 2035 alors qu’il aura 102 ans.

Lorsqu’il accède à la magistrature suprême en 1982, il dit haut et fort sur toutes les tribunes que le «Cameroun se porte bien». Aujourd’hui, notre pays est un PPTE (Pays Pauvre Très Endetté) sans que les camerounais sachent comment ils sont arrivés là et par la faute de qui.

Ce n’est certainement pas sa faute :

1.  Il nomme des Ministres qui deviennent rapidement milliardaires;
2. Ses nombreux voyages en Suisses pour des courts séjours privés coûtent une fortune aux contribuables Camerounais, sans compter la location annuelle d’une suite présidentielle à l’hôtel intercontinental;
3. Et que dire de l’affaire des «biens mal acquis» sur sa fortune ?
Ces trois exemples montrent à profusion comment Paul Biya n’a de respect pour personne et encore moins pour son peuple. Le pouvoir reste pour lui son seul et unique objectif.

Le meilleur élève de François Mitterrand, Homme lion, Nnom Ngui croit être le plus intelligent des hommes. Il compte une fois de plus se sortir de cet étau par la ruse. N’avait-il pas promis à la communauté dite internationale de lui accorder un nouveau mandat pour parachever ce qu’il avait commencé pour que le Cameroun devienne une démocratie.

À y regarder de près, on constate que notre Machiavel cherche juste à gagner du temps par son inertie habituelle. Ses institutions ressemblent plus à une duperie comme sa démocratie apaisée.

Camerounaises, Camerounais,

Que ce soit une rébellion ou Boko Haram, la première mission peuple camerounais doit être de chasser Biya du pouvoir.

Pourquoi chasser Biya du pouvoir avant tout :

1. Quand le peuple camerounais entend le journaliste, écrivain et réalisateur français Mohammed Sifaoui, dire «le Cameroun n’a pas une armée sur France5», le peuple se pose de véritables questions et est appelé à être lucide. La vérité est que l’armée nationale ressemble aujourd’hui à celle de feu le Maréchal Mobutu. La garde présidentielle et le BIR sont mieux équipés que l’armée nationale. Il va de soit que Machiavel – Biya ayant peur d’être renversé, a privilégié sa garde que le reste de l’armée. Conséquence, ce sont ces deux unités qui aujourd’hui combattent sur le terrain alors que leur expertise reste discutable dans la défense du territoire national;
2. L’achat de l’équipement militaire devra se faire de façon rigoureuse. Or la corruption gangrène tous les niveaux de notre administration et l’armée ne fait pas exception;
3. Le Cameroun doit préserver son territoire de toute force étrangère. L’entrée des troupes tchadiennes est une boîte de pandore à circonscrire rapidement;
4. Biya à payer les rançons pour alimenter les caisses de ceux qui aujourd’hui tuent nos soldats et les populations camerounaises;
5. Le très démocratique Machiavel – Biya est rendu à enlever ses opposants sans avoir le courage de l’avouer. La manière ressemble plus à celle d’un président voyou qui ne supporte pas le débat contradictoire qu’à un démocrate. Voilà quelques exemples significatifs.

Certains diront que quand le feu est dans la demeure, il faut avant toute chose combattre l’incendie. Nous au RFVAC (Rassemblement des Forces Vives pour l’Alternance au Cameroun), répondons que la maison brûle depuis bien longtemps déjà, puisque le Cameroun subit des morts que ce soit dans notre population ou encore notre armée. Il faut éradiquer la mal à sa racine et sa racine n’est autre que Paul Biya. Une fois Biya parti, le pays aura les coudés franches pour s’organiser.

L’appel du peuple aujourd’hui par Machiavel – Biya pour le soutenir dans sa guerre déclarée depuis Paris n’était pas pour son peuple et nous le savons tous. Pour preuve, il n’a même pas eu le courage d’aller encourager les vaillants soldats au front. Pourtant, il est chef suprême des armées. Regardez comment Idriss Debi Itno le Président tchadien a accompagné ses troupes jusqu’à la frontière.

Le RFVAC appelle les camerounais de tous bords à se lever et chasser ce prestidigitateur qu’est Paul Biya du pouvoir si le peuple ne veut pas connaître le Chaos dans lequel il risque de s’enfoncer. L’armée camerounaise doit choisir son camp qui est celui de la raison. Des fils du pays qui se battent au front méritent un noble combat. Une fois de plus, chassons d’abord Paul Biya du pouvoir et si Boko Haram est ce qu’il prétend, alors les camerounais et le Cameroun vont le combattre en Peuple libéré de son bourreau.

Si le peuple camerounais ne renverse pas Paul Biya, alors ceux qui le feront nous imposerons une fois de plus leur choix.

Camerounaises, Camerounais,

Comme Coordonnateur du RFVAC, je ne viens pas vous souhaiter une bonne année 2015, mais bien vous demander de nous prendre en main comme Peuple. Faisons honneur à nos héros qui se sont battus pour un idéal, l’indépendance de notre pays.

Vive le Cameroun

Jean-Claude Mvilongo

Coordonateur du RFAVC

[email protected]ymail.com