Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

DIEUDONNE. Lausanne: Une nouvelle quenelle suisse qui ne va pas plaire aux censeurs !


DIEUDONNE. Lausanne: Une nouvelle quenelle suisse qui ne va pas plaire aux censeurs !

Posted on jan 19, 2015 @ 15:59

Allain Jules

 

Les fans strasbourgeois de l'humoriste

Tentative encore ratée des censeurs. La Ville de Lausanne ne reviendra pas sur sa décision d’autoriser les spectacles de l’humoriste français Dieudonné prévu fin janvier dans la capitale vaudoise. Sur les dates de la représentation de « La Bête Immonde », toutes les places étaient partis comme des petits pains et, le promoteur a été obligé d’ajouter une nouvelle date…

 

Récit de l’agence ATS:

Lausanne a rappelé lundi qu’elle autorisait le spectacle de Dieudonné, prévu fin janvier, mais sous certaines «conditions particulières». La Ville explique que sa marge de manœuvre était «restreinte». Le droit et la jurisprudence suisses sont «très extensifs dans leur définition de la liberté d’expression», a-t-elle indiqué lundi.

La municipalité rappelle qu’elle avait autorisé il y a quelques mois le spectacle de l’humoriste controversé, intitulé «La bête immonde». Elle avait estimé que le contenu du spectacle, joué plusieurs dizaines de fois en France, n’était a priori pas incompatible avec le droit suisse.

La déclaration de Dieudonné intervenue depuis les attentats de Paris – «Je me sens Charlie Coulibaly» – est «au minimum un insigne de mauvais goût et passible au maximum en France d’une peine de prison pour apologie du terrorisme». L’humoriste en répondra d’ailleurs devant la justice française début février. Mais au sens du droit suisse, «cette déclaration ne semble pas passible de poursuites pénales», écrivent les autorités lausannoises.

succès

En réalité, les autorités suisses respectent au moins les citoyens. Comme le montre l’image juste au-dessus, à part la date supplémentaire du 26 janvier, le spectacle qui se déroulera au Théâtre Beaulieu, espace pouvant accueillir près de 2000 personnes (1814 places), les places se sont toutes arrachées en quelques heures. Du coup, les autorités savent qu’il est plus risqué d’interdire l’humoriste. Le cas en France est surprenant, comme si les autorités voulaient radicaliser les fans de l’humoriste et justifier leurs attaques au ras des pâquerettes…Un acharnement inexplicable et injustifié…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,