Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Déchéance de la nationalité


déchéance de la nationalité française pour un binational,
Nadia Genji
23 janvier, 2015
Si en France on est assez immature pour parler de déchéance de la nationalité française pour un binational, il faut que les français et leur médias se réveillent. En Tunisie, des femmes et jeunes filles européennes, affluent. Elles reviennent du front syrien ou irakien, où elles sont allées assouvir les besoins sexuels de leurs « rebelles chéris ». Le Gouvernement tunisien est débordé. Il y aurait des cas en Turquie aussi. Je pense que la France n’a pas idée de ce qu’elle a permis, en détruisant la Libye en en faisant un moulin ouvert aux quatre vents. Ca suffit l’impunité de Paris, ses conneries qui ont quand même abouti à une prise d’otages au Centre gazier d’In Amenas, quelques temps après la chute de Kadhafi. Ca suffit la politique aveugle du soutien à tout et n’importe quoi. J’ai une bonne idée d’ailleurs : si on envoyait toutes les françaises à Paris, dans un charter ? Le Journalisme c’est autre chose que de bêler « je suis Charlie » parce que nous parlons de Terrorisme, de jeunes femmes enceintes certes, mais dont certaines ont crucifié des enfants, et peut-être même décapité. Que la France arrête de nous jouer « les malheurs de Sophie », là on parle de « Guerre et Paix ». La comtesse de Sévigné est bien mignonne, mais Tolstoï c’est déjà plus réaliste…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,