Aller à…
RSS Feed

18 juin 2021

Dessins blasphématoires contre le prophète publiés par les occupants sionistes !


Solidarité Palestine

Rapport

Dessins blasphématoires contre le prophète
publiés par les occupants sionistes !

CPI


Photo: CPI

Dimanche 25 janvier 2015

Naplouse – CPI

Il n’est pas difficile de deviner comment les occupants sionistes ont tout fait pour récupérer ce qui s’est passé à Paris contre le journal Charlie Hebdo. Ils ont tout fait pour faire croire au monde que le musulman palestinien n’est qu’un terroriste extrémiste qui ne reconnaîtra aucun intérêt à la vie humaine et qui ne pourra vivre avec les autres.

C’est dans ce contexte que des journaux de l’entité sioniste ont republié des dessins blasphématoires représentant le prophète de l’Islam Mohammed (S).

Les journaux sionistes ont, en effet, publié des dessins représentant le Messager hissant des pancartes de solidarité avec le journal français Charlie Hebdo qui avait été récemment attaqué pour la publication de dessins causant du tort au prophète.

Alliance contre l’Islam

Ibrahim Sarsour, membre de la Knesset sioniste, pense pour sa part que la republication de ces dessins blasphématoires ne sont que des signaux diffusés pour dire au monde que l’entité sioniste est bien partante pour intégrer une alliance internationale contre l’Islam et contre les musulmans.

Le député fait part au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) qu’il refuse les attaques menées contre des civils. Il se révolte cependant contre la politique du deux poids deux mesures, même « dix mesures », dit-il.

« Lorsque les musulmans sont massacrés en Palestine, en Egypte, en Syrie ou en Afrique centrale, nous remarquons que personne ne bouge d’un iota et que personne ne sort dans des manifestations défendant ces innocents, comme cela a été le cas à Paris », proteste-t-il.

Sarsour ne trouve pas impossible que le sionisme international soit l’instigateur de ces attentats, étant le premier à en profiter.

Les occupants sionistes avaient tué plus de deux mille Palestiniens, durant leur dernière guerre contre la bande de Gaza, dont des femmes, des personnes âgées et des enfants, en usant d’armes mondialement prohibées, et personne ne bouge le petit doigt pour défendre les civils de Gaza. Cependant, même des dirigeants arabes avaient participé dans les manifestations de Paris organisées pour condamner la mort de quelque dix-sept personnes, s’est-il indigné.

C’est tout simplement « l’hypocrisie internationale ». Le monde doit s’en débarrasser, s’il veut se montrer « juste ». Et il est normal que des jeunes sortent exprimer leur colère contre ces provocations menées contre la première personnalité de leur religion, a-t-il ajouté.

Le terrorisme d’Etat

Pour sa part, Khaled Al-Amayra, expert en mouvements islamiques, considère la publication de ces dessins blasphématoires par les médias sionistes comme une partie d’un plan sioniste destiné à déclencher une guerre entre les religions et entre les cultures, dans le but de détourner les regards du monde entier des crimes pratiqués par l’Etat d’occupation contre le peuple palestinien. Ils voudraient dire au monde que ce qui se passe en Palestine vient de musulmans extrémistes et non d’une occupation qui ne voudrait prendre fin.

Si la question palestinienne ne trouve pas de solution juste, les confits continuent non seulement au Moyen-Orient, mais aussi en Europe et partout dans le monde.

Khaled Al-Amayra pense que l’entité sioniste essaie, après l’échec des négociations avec l’autorité palestinienne, de changer la cause palestinienne d’une lutte contre l’occupation en un conflit entre l’Orient et l’Occident ou entre les musulmans ou les chrétiens.

Finalement, Al-Amayra appelle les médias justes à démasquer les pratiques des occupants sionistes ; ces pratiques sont les vraies causes de ce qu’on appelle « l’extrémisme islamiste » et de la violence dans la région.

 

Les rapports du CPI
Le sommaire des massacres à Gaza 2014
Les opinions du CPI
Les dernières mises à jour


Source : CPI
http://www.palestine-info.cc/…
Partager

Plus d’histoires deLibye