Aller à…
RSS Feed

27 juillet 2021

Erri De Luca a comparu ce mercredi devant un tribunal de Turin –


Liberté d’expression : l’écrivain italien Erri De Luca au tribunal

MEDIAS | Mis à jour le mercredi 28 janvier 2015


  • L’écrivain italien Erri De Luca risque 5 ans de prison pour avoir utilisé le mot « sabotage ». Il s’oppose, comme des milliers d’Italiens, à la construction d’une ligne TGV reliant Lyon à Turin, et qui menace toute une vallée d’une catastrophe écologique. Il comparaît devant un tribunal de Turin.

    En septembre dernier, Erri De Luca donnait une interview au site italien de Huffington Post. Il y déclarait que cette ligne à grande vitesse devait être « sabotée ». Il faut dire que la construction de cette ligne à grande vitesse implique le percement d’un tunnel sous les Alpes, dans une roche qui contient de l’amiante. Il y a donc un risque pour la santé des habitants. Sans compter la destruction de toute une vallée.

    La société de TGV a porté plainte, et Erri De Luca se retrouve devant un tribunal pour « incitation au sabotage ». Pourtant, il ne renie pas le mot utilisé. Il rappelle que sabotage ne signifie pas forcément destruction, mais qu’il peut aussi s’agir d’obstruction : « Saboter, dans le sens de vouloir empêcher, entraver, ne se réduit pas au seul sens de dégradation matérielle. C’est un mot qu’on utilise quand un gréviste veut ‘saboter’ la production ou quand une opposition parlementaire veut ‘saboter’ une loi, en faisant obstruction » explique-t-il dans un entretien à Télérama.

    Plus généralement, Erri De Luca défend sa liberté d’expression : « C’est le fait que j’ai, à travers mes livres, un écho public. Et je l’emploie pour donner la parole à ceux qui sont réduits au silence : les sans voix, les détenus, les diffamés, les immigrants qui ne connaissent pas la langue, les communautés qui se battent pour garder leur région. »

    Un homme libre, même en prison

    Et ses lecteurs le soutiennent. Partout, des groupes s’organisent pour faire des lectures publiques de son dernier livre, un pamphlet intitulé « La parole contraire » publié aux éditions Gallimard.

    Il n’est d’ailleurs pas le seul à être poursuivi en justice. En deux ans, le procureur de Turin a inculpé plus de 1000 personnes qui s’opposaient à la construction de la ligne à grande vitesse. Et 95 enquêtes sont en cours.

    Le site du Val de Suse ressemble d’ailleurs à un camp retranché : des barrières anti-émeutes surmontées de barbelés, et des grilles coulissantes en fer entourent le chantier, qui est surveillé par des militaires et des policiers. Le percement proprement dit du futur tunnel transalpin devrait commencer en 2016 et durer 10 ans.

    Erri De Luca est l’auteur de petits bijoux de littérature, comme « Le poids du papillon » ou « Le jour avant le bonheur ». Il a obtenu le prix Femina étranger en 2002 pour son livre « Montedidio ». Âgé de 64 ans, il vit en ermite dans la montagne, lit la Bible en hébreu et pratique l’alpinisme et la sobriété heureuse..

    S’il est condamné, il ne fera pas appel : « Je suis assez ancien pour me foutre complètement de passer du temps en prison ».

    F. Wallemacq

Partager

Plus d’histoires deLibye