Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2021

Union africaine: vers la mobilisation d’une force de 7500 hommes contre Boko Haram.


Union africaine: vers la mobilisation d’une force de 7500 hommes contre Boko Haram.

Détails Publication : 30 janvier 2015

Après la conférence des ministres de l’union africaine, le conseil de paix et de sécurité (CPS) qui s’est ouvert ce jeudi 29 janvier dans la soirée à Addis-Abeba, s’est arrêté sur la menace que constitue Boko Haram aujourd’hui. Les chefs d’Etats présents à ce rendez-vous se sont convenus de l’envoi prochain d’une force multinationale de 7500 hommes pour combattre les islamistes de la secte nigériane.

Boko Haram étant devenu une menace pour la sécurité nationale des pays du contour du lac Tchad et un problème pour les économies des villes frontalières au Nigeria, le continent africain se mobilise pour faire face à la menace. Réunis à Addis-Abeba, en Ethiopie, dans la soirée de ce jeudi 29 janvier, la quinzaine de chefs d’Etats présents à ce conseil de paix et de sécurité, a décidé de l’envoi prochain de troupes multinationales de 7 500 hommes pour combattre les islamistes de la secte nigériane. Le problème, cette force que composeront les militaires Nigérians, Tchadiens, Camerounais, Nigériens et Béninois n’a pas de moyens pour mener cette guerre. Et sur ce plan, l’Afrique du Sud et le Nigeria qui copartagent la scène de première puissance africaine, ne sont pas prêts à payer les frais de cette guerre africaine pourtant.

Du coup on pense à la bonne vieille institution onusienne qui, faute de moyens semble-t-il, commencera le retrait des troupes stationnées au Congo RDC depuis 15 ans, en mars 2015. En fait, après la réunion des experts africains qui se tiendra à Yaoundé entre le 5 et le 7 février prochain, l’Union Africaine devrait saisir le conseil de sécurité des Nations Unies pour lui demander d’apporter, par un fonds dédié, un appui logistique et financier à cette force multinationale. La bonne nouvelle est que finalement le Nigeria et ses voisins du lac Tchad ont trouvé un terrain d’entente et que cette force pourrait se déployer sur le territoire nigérian, d’où le combat contre Boko Haram serait plus efficace, bien que risqué pour ces centaines d’hommes enlevés au cours de la dernière année et pour les populations civiles. Mais en ce sens des précautions stratégiques seront prises par les experts pense-t-on.

C’est bien regrettable que le grand continent africain manque encore de moyens au point de financer une guerre qui engage à peine 7 500 hommes, mais l’essentiel aujourd’hui est de mettre un terme aux exactions de Boko Haram, de rétablir la souveraineté du Nigeria et le calme dans cette région qui voyait déjà l’essor des échanges transfrontaliers. AFPmag.

 

ARTICLES LES PLUS RECENTS

Union africaine: vers la mobilisation d’une force de 7500 hommes contre Boko Haram.

Read more

RDC: l’armée congolaise est partie seule «anéantir les FDLR»

Read more

«»

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES
  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • AFRIQUE
  • Union africaine: vers la mobilisation d’une force de 7500 hommes contre Boko Haram.

Afrique Progres Mag @afpmag

Boko Haram: l’Union africaine veut mobiliser une force de 7500 hommes fb.me/1TTRGYzKx

30 minutes ago

Afrique Progres Mag @afpmag

RDC : L’armée congolaise lance une offensive contre les rebelles rwandais du FDLR. La MONUSCO n’a pas été invitée. fb.me/2MAz7W7Ay

an hour ago

Afrique Progres Mag @afpmag

Burundi: Des « révélations » sur l’assassinat des trois religieuses italiennes mettent Bob Rugurika derrière les… fb.me/3uxseoy1J

a day ago

Afrique Progres Mag @afpmag

Centrafrique: l’accord signé à Nairobi accorde une immunité totale aux Séléka et aux Anti-balaka pour crimes… fb.me/4aoOCeEVm

a day ago

Afrique Progres Mag @afpmag

Mauritanie: le président tend la main à l’opposition. – Afrique Progrès Magazine fb.me/6QbzqqVdj

2 days ago

Identifiant

Mot de passe

Se souvenir de moi

Abonnez-vous à notre newsletter

Partager

Plus d’histoires deLibye