Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Opposants tués en Tunisie : enquête après des propos d’un animateur T


Opposants tués en Tunisie : enquête après des propos d’un animateur T

Par Agence | 06/10/2015 | 21:13

Une enquête a été ouverte mardi en Tunisie à la suite de propos d’un animateur vedette affirmant détenir des « révélations » sur l’assassinat des deux opposants Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, a-t-on appris de source judiciaire.

« Une enquête a été ouverte aujourd’hui (mardi) par le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme » à la suite des déclarations de Moez Ben Gharbia, patron de la chaîne de télévision privée Attasiaa TV, a indiqué à l’AFP cette source sous couvert d’anonymat.

Dans une vidéo diffusée sur internet dans la nuit de dimanche à lundi, M. Ben Gharbia affirme posséder « toutes les informations sur ceux qui (…) ont tué Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi », deux opposants de gauche assassinés par balles les 6 février et 25 juillet 2013 devant leur domicile.

Cet animateur vedette, qui selon des médias locaux a effectué l’enregistrement depuis la Suisse, dit encore avoir lui-même été la cible, mardi dernier, d’une « tentative d’assassinat » en raison des informations en sa possession. D’après un communiqué du ministère de l’Intérieur, trois Libyens ont été entendus la semaine passée à ce sujet, avant d’être relâchés. « Toute personne qui saura la vérité sur la mort (de Belaïd et Brahmi) sera assassinée », a encore proclamé Moez Ben Gharbia.

Cette vidéo, très commentée en Tunisie depuis lundi, intervient alors que le procès de 24 Tunisiens accusés d’implication dans le meurtre de Belaid doit reprendre le 30 octobre à Tunis, après son ajournement fin juin.
Ce meurtre a été attribué par les autorités à la mouvance jihadiste. En février 2014, elles ont annoncé avoir tué, dans une opération antiterroriste, l’assassin présumé, Kamel Gadhgadhi. En décembre, des jihadistes ralliés au groupe Etat islamique (EI) ont revendiqué l’assassinat ainsi que celui de Mohamed Brahmi.

La famille de Chokri Belaïd continue toutefois de dénoncer des zones d’ombre et de réclamer « la vérité » sur « qui a planifié », « financé » et « couvert les terroristes ». Mardi, lors d’une conférence de presse, sa veuve Basma Khalfaoui, a demandé à l’animateur de « fournir ses preuves à la justice ».

Animateur vedette en Tunisie, Moez Ben Gharbia a été condamné le 18 mars, avec un collaborateur et un imitateur, à six mois de prison avec sursis « pour usurpation d’identité, escroquerie et offense au chef de l’Etat ».(Afp)

1

Lire tous les articles de la rubrique : Flash d’Actu

Articles similaires

  • Aucun article disponible

Tags

Focus

Yémen : Faut t-il tuer 26 millions de yéménites pour sauver le trône d’un Président ?

  • Contribution
  • 07-10-2015
  • 14:41
Par Houria Ait Kaci Alors qu’en Syrie, la coalition occidentalo-wahhabite lire la suite…

L’actu en vidéo

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,