Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Syrie: Hasard ? Daesh se rapprocherait dangereusement d’Alep


 

LA BLAGUE DU JOUR. Syrie: Hasard ? Daesh se rapprocherait dangereusement d’Alep

MAMAFRIKA TV

L’AFP et Rami Abdel Rahmane, le frère musulman derrière l’OSDH ont encore frappé. Un duo de choc pour désinformer sur la guerre en Syrie. Selon eux, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) aka Daesh a réussi vendredi une avancée éclair et spectaculaire près d’Alep en Syrie, profitant de la confusion générale suscitée par les frappes russes dans les régions tenues par les rebelles dans le pays en guerre.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter

Plus loin, dans un article de l’AFP intitulé: »L’EI avance vers Alep, profitant des raids russes contre les rebelles », Rami Abdel Rahmane ajoute:  « L’EI profite de la confusion parmi les rebelles frappés par les Russes dans plusieurs provinces. Il a avancé sans qu’il ne soit inquiété par aucun raid ».

Mais, alors que la propagande anti-Russie bat son plein, il ne faut pas d’étonner de voir ce genre de papier s’appuyant soi-disant sur des communiqués de Daesh. Mais au juste, où sont donc les alliés et leur coalition supposée bombarder Daesh depuis…1 an ? Là est la vraie question, alors que Moscou a commencé ses bombardements depuis seulement…10 jours. Personne ne se pose la question.

Dans un autre cadre de réflexion, pourquoi Daesh attaque Alep seulement maintenant ? Parce que, quand Rami Abdel Rahmane dit que « Il (EI) a avancé sans qu’il ne soit inquiété par aucun raid »., il veut accuser Moscou tout en oubliant ses alliés, la Grande Bretagne et les Etats-Unis, sensés bombarder Daesh. L’autre blague du jour est l’annonce française selon laquelle elle aurait bombardé Daesh à Raqqa.

C’est plutôt une bonne nouvelle si l’EI se rapproche de la deuxième ville de Syrie, permettant ainsi à la Russie de bien les bombarder. En effet, sachant où ses combattants sont, il sera plus facile de les déloger ou dénicher. C’est probablement la meilleure chose qui puisse arriver à l’arme arabe syrienne. Si les terroristes ont tué d’autres terroristes sur le front nord de la ville, il sera plus facile de reprendre ce secteur à l’aide des bombardements russes et d’une opérations terrestres d’envergure. Ce n’est pas le captagon qui peut arrêter un bombardement…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,