Aller à…
RSS Feed

1 novembre 2020

POSSÉDÉS. L’Otan accuse Moscou de prolonger le conflit en Syrie


POSSÉDÉS. L’Otan accuse Moscou de prolonger le conflit en Syrie

MAMAFRIKA TV

Après l’UE, qui a appelé lundi la Russie à cesser immédiatement les frappes qui visent l’ »opposition modérée » en Syrie et estimé qu’il ne peut y avoir de paix durable avec les dirigeants actuels alors que Moscou défend le président Bachar al-Assad, c’est l’Otan…Ces gens sont possédés ou quoi ? Maintenant, ils jouent les devins alors qu’ils ont été incapables de faire quoi que ce soit en 4 ans.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Le chef de l’Otan, Jens Stoltenberg, a accusé lundi la Russie de contribuer à prolonger le conflit en Syrie en soutenant Bachar al-Assad contre l’opposition modérée, appelant de ses voeux un règlement politique impliquant Moscou et Téhéran. Lui aussi, depuis son entrée en fonction multiplie les incohérences et les accusations les plus crasses. Ces gens sont fous !

« La Russie devrait lutter contre l’EI (le groupe État islamique, ndlr) en Syrie et ne pas soutenir Assad », a déclaré M. Stoltenberg lors d’une intervention devant les parlementaires de l’Otan réunis à Stavanger (sud-ouest de la Norvège). « Le problème, c’est qu’ils ne concentrent pas leurs efforts sur la lutte contre l’EI mais ils combattent aussi les groupes de l’opposition modérée et ils soutiennent le régime d’Assad. Cela ne fait que prolonger la guerre », a-t-il dit.

Le delirium tremens n’est pas loin. Mais qui sont-ils pour dicter à Moscou ce qui est bon ou mauvais ? Qui sont-ils pour demander à Moscou de faire leur volonté ? mais qui sont-ils ? Les bras m’en tombent.

Depuis fin septembre, Moscou fait plutôt reculer les terroristes, d’où le mensonge véhiculé ici et là selon lequel Daesh était aux postes d’Alep. Une façon astucieuse de vouloir dire que malgré les frappes de Moscou, Daesh avance, ce qu’on leur reproche, eux, qui bombardent le désert au lieu de Daesh depuis un an d’où aucune transparence sur leurs supposées frappes contrairement à Moscou..

N’en déplaise aux esprits chagrins, la Russie a lancé une campagne de bombardements intensifs à travers la Syrie en guerre. Au cours des seules dernières 24 heures, elle a bombardé 53 cibles, des camps d’entrainement de la vermine terroriste…

Moscou a affirmé que ses frappes visent en priorité Daesh, ce qui est vrai mais, selon les Occidentaux, les mamamouchis du mensonge, la vaste majorité des attaques se concentrent sur des zones d’où l’EI est absente, touchant l’opposition modérée et le front Al-Nosra, la branche d’Al-Qaïda en Syrie.

Qu’entendent-ils pas « opposition modérée », le nouveau mantra après le triste « Bachar doit partir » ? De vrais possédés qui veulent, même une victoire à la Pyrrhus, celle de voir partir le président légitime Bachar al-Assad et laisser enfin la Russie nettoyer le pays.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,