Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

SYRIE. L’armée syrienne progresse, Washington parachute (encore) des armes à des « rebelles »


SYRIE. L’armée syrienne progresse, Washington parachute (encore) des armes à des « rebelles »

La guerre en Syrie est maintenant une guerre par procuration entre la Russie et les Etats-Unis. Les Américains dénoncent l’appui de la Russie au Gouvernement syrien mais arment, eux, des « rebelles ». De quel droit ? Alors que l’armée arabe syrienne, forte de l’appui crucial aérien russe, avançait sur plusieurs fronts lundi au prix de violents combats avec les rebelles islamistes, l’Union européenne et l’Otan dénonçaient l’aide de Moscou aux Syriens.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Les Etats-Unis, eux aussi hostiles à l’intervention russe dans la guerre en Syrie, ont choisi de venir en aide à d’autres « rebelles » combattant soi-disant le groupe jihadiste Etat islamique (EI), auxquels ils ont parachuté dimanche des munitions dans le nord du pays. C’est pourtant eux qui disent que les Russes font perdurer la guerre.

Ne retenant aucune leçon, malgré le fiasco de leur plan d’entrainement de forces dites locales, qui se sont alliées au Front al-Nosra, les Etats-Unis ont parachuté des munitions « à des groupes arabes syriens dont les responsables ont fait l’objet de vérifications appropriées par les Etats-Unis », selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom). Quelle ironie !

LIRE AUSSI: SYRIE. Les « qui » se cachent derrière la fameuse « opposition modérée » de l’Occident ?

Les Russes au moins ne font pas dans l’à peu près. Ils frappent, bombardent, détruisent les terroristes en s’appuyant sur l’armée arabe syrienne en matière de renseignement. On sait où ces approximations conduisent…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,