Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

L’Empereur n’a pas de vêtements : la Russie dévoile l’hypocrisie de la campagne anti-ISIL des USA


L’Empereur n’a pas de vêtements : la Russie dévoile l’hypocrisie de la campagne anti-ISIL des USA

16oct

http://sputniknews.com/analysis/20151015/1028577526/us-trained-terrorists-to-overthrow-syrian-president.html

Il est maintenant clair pour tout le monde que les terroristes « modérés »  formés par les U.S.  étaient préparés par Washington à renverser le président syrien Bashar al-Assad et ouvrir la voie pour les frères musulmans à s’emparer de la Syrie, F. William Engdahl expose les faits…

Selon le chercheur américano-allemand, consultant en risques stratégiques et conférencier, F. William Engdahl, les dirigeants russes ont mis à nu l’hypocrisie de la campagne anti-ISIL de Washington tout comme le petit garçon du célèbre conte de fées de Hans Christian Anderson ‘Les habits neufs de l’empereur », lorsqu’il  s’est exclamé : « Mère, regardez l’empereur va sans vêtements! »

« Ce qu’ont réussi les frappes aériennes de précision russe a été d’exposer dans toute leur laide nudité les habits neufs de l’empereur. Depuis plus d’un an, l’Administration Obama affirme qu’elle s’est engagée dans les raids d’aviation les plus impressionnants sur la planète pour détruire ISIS [ISIL], qui a été décrit comme une « bande hétéroclite de militants en train de courir dans le désert en chaussures de basket-ball », » a déclaré  Engdahl

« Curieusement, jusqu’à la semaine dernière, ISIS a seulement continué à étendre sa toile du pouvoir en Syrie et en Irak sous les bombardements américains. Maintenant, en 72 heures, alors que l’armée russe a lancé seulement 60 bombardiers en 72 heures, atteignant plus de 50 cibles d’ISIS, elle a amené les combattants l’ISIS  dans ce que le porte-parole du Ministère russe de la défense décrit comme un état de « panique », où plus de 600 d’entre eux ont déserté, » a souligné le chercheur dans son récent article pour Outlook new.

L’administration Obama a formé et armé les soi-disant terroristes « modérés » qui, inexplicablement, ont alors rejoint soit al-Nusra (al-Qaïda avant) soit l’ISIL, en faisant glisser la région dans plus de tourmente

Cependant, la vérité est que ces insurgés ont été formés pour combattre le gouvernement démocratiquement élu et légitime de la Syrie de Bachar al-Assad.

La formation US des «  terroristes modérés » étaient peaufinée, c’est maintenant clair pour le monde entier, en réalité, à se battre contre  Assad et ouvrir la voie à une confrérie musulmane pour la prise de contrôle de la Syrie et leur projet aurait plongé le monde  dans les ténèbres en cas de réussite. » considère Engdahl.

En effet, une poignée de chasseurs russes ont accompli en quatre jours et quelques, plus que toute la coalition anti-ISIL ensemble menée par les Etats-Unis en plus d’un an. Donc, que cela signifie-t-il ? Cela signifie que « Washington a joué un sale double jeu  »a mis en évidence  le chercheur.

Ainsi, sans surprise, le sénateur étatsunien McCain et les autres faucons de guerre de Washington ont pleuré toutes les larmes de  leur corps en voyant  comment l’armée de l’Air russe élimine leurs « activistes » (comme le géo-stratégiste américain Zbigniew Brzezinski a surnommé terroriste en chef US.) en Syrie.

« La Russie dans les dernières semaines a complètement battu en brèche le diabolique, et il est diabolique, ordre du jour de l’Administration Obama, non seulement en Syrie mais aussi dans l’ensemble du Moyen-Orient et maintenant dans l’UE libérée du flot de réfugiés, » a souligné Engdahl

Maintenant, que l’ « hypocrite masque de l’ Administration Obama  a été arraché », le gouvernement allemand et les autres gouvernements de l’UE ont admis que, sans égard pour le risque de déplaire à Washington, le Président Vladimir Poutine a démontré que la Russie est « la partie essentielle de tout règlement pacifique de la guerre de Syrie, » qui est à son tour un indice à la crise actuelle des réfugiés dans l’Union européenne.

En tranchant le  « nœud gordien » de la Syrie, Vladimir Poutine est susceptible de faire d’une pierre deux coups : rétablir la paix en Syrie et endiguer le flux de réfugiés vers l’Europe.

« Le Comité pour le prix Nobel de la paix et le Parlement norvégien, plutôt que d’envisager de nominer John Kerry, pourrait envisager Vladimir Poutine et le ministre de la défense russe, Sergei Shoigu, pour l’attribution du prix, » a laissé entendre Engdahl.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,