Aller à…
RSS Feed

29 novembre 2020

Moscou répond à Washington: combattre en Syrie au lieu de commenter



Militaire russe en Syrie

Moscou répond à Washington: combattre en Syrie au lieu de commenter

© Sputnik. Dmitrij Vinogradov
International

Syrie: frappes aériennes russes contre l’EI (146)
 

Le ministère russe de la Défense a réagi aux déclarations du porte-parole du département américain de la Défense, le colonel Steve Warren, qui avait déclaré que les forces aériennes russes en Syrie utilisaient prétendument des munitions non guidées et que certaines frappes russes avaient permis aux djihadistes de « manœuvrer ».

Alors que le colonel Warren ne cesse de mettre en cause l’équipement militaire russe en Syrie, ainsi que l’efficacité des opérations réalisées par l’Armée de l’air russe, le porte-parole du ministère de la Défense, le major-général Igor Konachenkov, à son tour, remet en question les capacités professionnelles du colonel, et souligne qu’il faut s’occuper sérieusement de l’art militaire au lieu de lancer des déclarations.

« Au cours des points de presse, j’ai maintes fois attiré l’attention des représentants de divers médias sur le fait que le système de précision de nos avions en Syrie est hautement modernisé et, si l’on veut employer une image, permet de frapper à haute altitude la manche de la pelle avec une pierre », a illustré M. Konachenkov.

Dans le même temps, l’Armée de l’air russe n’a recours à des munitions spéciales que pour « frapper certaines cibles terroristes ».

De surcroît, la Russie n’hésite pas à publier les données provenant du contrôle vidéo de ses frappes, fait-il remarquer. Il est beaucoup plus convaincant de voir ces opérations soi-même que d’en entendre parler, selon lui.

Quant aux déclarations de M. Warren concernant les manœuvres des djihadistes après les frappes aériennes russes, M. Konachenkov les a également considérées comme immotivées.

« Selon tout apparence, suite aux bombardements des avions américains, les terroristes restent fascinés et les applaudissent », s’est permis d’ironiser le major-général. « Et ensuite, ils invitent leurs collègues des quatre coins du monde à apprécier ce spectacle. On comprend alors tout à fait pourquoi, après un an de bombardements américains, les terroristes sont parvenus à saisir et contrôler le gros de la Syrie ».

Le porte-parole du département américain de la Défense Steve Warren a à plusieurs reprises critiqué les actions militaires russes en Syrie, et accusé d’utiliser des bombes non guidées.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151029/1019184357/moscou-washington-syrie.html#ixzz3q2WLZIAf

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,