Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

Libye : vers une guerre totale


Edito

Libye : vers une guerre totale

Chérif Abdedaïm


© Chérif Abdedaïm

Mardi 1er mars 2016

Ingérence. Nouvelle agression. Irrespect d’une souveraineté nationale. Tels sont les qualifiants qu’on peut coller à la situation libyenne actuelle après les nouveaux raids américains en Libye. Le classique cheval de Troie, en  l’occurrence la lutte anti-terroriste,  est bien sûr brandi à la face de l’opinion publique internationale en guise de prétexte, mais cela ne justifie aucunement ces frappes qui,  ni plus ni moins font partie d’une stratégie longtemps méditée et ourdie par les Occidentaux, à savoir : finir le sale boulot entamé en 2011. Une situation similaire à celle qu’a connue  l’Irak. Résultat : ce pays est en voie de partition en bonne et due forme. Idem pour la Libye.

« Avec tout le respect que j’ai pour la Libye, il est clair que nous allons maintenant tout mettre en œuvre pour démanteler l’IS  (Etat Islamique), tout comme nous l’avons fait plus tôt avec Al Qaïda », a déclaré Barack Obama cette semaine en conférence de presse.

Cela dit,  le « respect » d’Obama pour le la Libye s’est déjà concrétisé par une première frappe faisant une quarantaine de morts. Un beau bilan bien sûr, en attendant la suite.

Toutefois,  ce qu’Obama ne dit pas, c’est que ces opérations avaient été décidées, il ya plus de six mois au moment où l’Algérie et les émissaires de l’ONU s’efforçaient de trouver un compromis entre les forces en présence afin d’aboutir à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Aussi, cette nouvelle opération – «dans un accord Etats-Unis, Grande-Bretagne, France et Italie » – impliquera-t-elle près de  6000 soldats et marine étasuniens et européens. La gestion du champ de bataille, sur lequel les forces Sas sont en train d’instruire des « commandants militaires libyens » non mieux identifiés, prévoit l’emploi de « troupes, chars d’assaut, avions et navires de guerre ». En fait, une vraie guerre et non une simple incursion. Ce qui présage d’ores et déjà que ces nouvelles frappes risquent de s’éterniser. Dans ce nouveau jeu, un rôle clé sera tenu par l’U.S. Africa Command, le Commandement Afrique des Etats-Unis : celui-ci avait  annoncé, le 8 janvier dernier, le « plan quinquennal » d’une campagne militaire pour « affronter les menaces croissantes provenant du continent africain ». Parmi ses principaux objectifs, « concentrer les efforts sur l’Etat failli de Libye, contenant l’instabilité dans le pays ».

Publié sur le blog de l’auteur

Le sommaire de Chérif Abdedaïm
Le dossier Libye
Les dernières mises à jour

Source: Chérif Abdedaïm

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,