Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

L’opposition syrienne demande la protection des militaires russes face à Daech


1023148441

Les leaders de l’opposition syrienne, qui ont signé l’accord de cessez-le-feu, ont demandé au ministère russe de la Défense de les protéger des terroristes de l’Etat islamique, rapporte le ministère russe.

Si, pendant les premiers jours du cessez-le-feu, selon les leaders de l’opposition, la condition clé de la trêve était des garanties de protection et de sécurité de la part des structures gouvernementales syriennes, aujourd’hui, c’est bien le contraire, a affirmé le directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties syriennes en conflit, le lieutenant-général Sergueï Kouralenko.

« Ils nous demandent d’assurer leur sécurité et de les protéger des djihadistes du groupe Etat islamique et d’autres organisations terroristes, qui ont annoncé une chasse à l’opposition signataire de l’accord de réconciliation. Nous, pour notre part, aiderons à assurer la sécurité des dirigeants des groupes syriens d’opposition et des chefs des administrations locales, qui ont signé les accords sur la cessation des hostilités et sur le début du processus de réconciliation », a-t-il souligné.

Selon lui, depuis le début des travaux du Centre pour la réconciliation, des spécialistes russes ont tenu 23 réunions avec des représentants de différents partis de l’opposition syrienne et de forces politiques.

« Même durant cette courte période, nous constatons des changements importants dans le cadre des négociations », a indiqué M.Kouralenko.

Syrie
© SPUTNIK. ILIYA PITALEV
Syrie: cessez-le feu globalement respecté

La Russie et les Etats-Unis ont convenu d’un cessez-le-feu en Syrie à partir du 27 février à minuit. Toutes les parties belligérantes devaient confirmer à la Russie ou aux Etats-Unis, au plus tard le 26 février à midi, qu’elles respecteraient le cessez-le-feu pour ne pas être prises pour cible par les militaires russes et syriens ou par les forces de la coalition internationale.

Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu se poursuivront néanmoins.

Plus d’histoires deLibye

About : Smaïn Bédrouni

Journaliste, reporter réalisateur international, chercheur auprès de l'Observatoire International de Recherches pour la Paix dans le Monde, co-fondateur de la Commission d'Enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye.