Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

Une femme unique au monde !


8/03/2016

Nous oublions les anniversaires dans notre propre famille mais il y en a  des que nous ne pouvons pas oublier, comme le 2 mars dernier (Pouvoir du Peuple) et celui-ci – un peu comme Jésus qui considérait tous les hommes de bonne volonté comme ses propres enfants…

Le vrai féminisme, à notre avis, c’est de chercher à ressembler aux vrais hommes qui ont marqué l’Histoire à jamais.  Et il y a des femmes libyennes et syriennes, et françaises aussi que tu connais bien, qui le font très bien…

Quant aux féministes françaises du type de celles que nous avons signalées hier (qui s’en prennent à une cible facile comme le bouffon à qui Onfray un chemin, KAMEL DAOUD, et qui hurlent avec les loups de l’OTAN contre la Russie et la Syrie en soutenant les « révolutionnaires » syriens, elles n’ont qu’à « aller se rhabiller ». Car leur cache-sexe est tombé ».

Dès 2012, nous rappelions au monde que la Jamahiro-Libyenne HALA MISRATI avait montré à nouveau la voie du féminisme libre, libéré, conséquent et donc anti-impérialiste.

Le rouge et le noir chez Hala Misrati, héroïne mondiale du journalisme. 8 mars 2012 (Journée mondiale de la femme…)

Voir aussi son homologue syrienne YARA SALEH, capturée par l’islamocrassie de la CIA et libérée par l’Armée syrienne:

« La Syrienne Yara As-Saleh et la Libyenne Hala Misrati, héroïnes du journalisme libre« 

QUE FAIRE ? DE L’ENTROPOLOGIE !

Nous vivons une époque d’immense confusion, d’entropie en termes scientifiques. Cela « passera » et tout « se décantera » à  la fin. Les choses seront plus claires dans quelques temps. Par conséquent, une véritable anthropologie aujourd’hui, en attendant des jours meilleurs qui lui feront redécouvrir l’exotisme réel, se doit avant tout d’être une Entropologie. A cet égard, la brochette d’anthropologues qui ont critiqué les fantasmes néo-orientalistes de KAMEL DAOUD ont en réalité, comme les féministes, évité l’essentiel.

Car la critique vicieuse de KAMEL DAOUD, c’était qu’après l’ « islamo-fascisme », nous étions en présence d’un « p–no-islamisme » (sic!). Ceux qui n’ont pas vu la manœuvre sont des aveugles.

Et il n’y eu personne pour rappeler que le seul fascisme universel qui détruit les sociétés et sème la haine entre les peuples partout dans le monde depuis la chute de l’Union Soviétique, c’est celui l’impérialisme, principalement US.

Et personne il n’y eut encore pour rappeler que c’est le même impérialisme, sous sa forme p-cratique (donc un « p–no impérialisme » pour parler comme KAMEL DAOUD), qui sème méfiance entre les sexes et la haine entre les peuples partout dans le monde depuis la chute de l’Union Soviétique.

Alors, à la fin, tu vas me peut-être me censurer car tu vas penser que je suis un radical et tu me signaleras peut-être aux Renseignements Généraux (il existe un formulaire en ligne. Sinon, tu peux le faire via ton médecin généraliste). Je m’en fiche. J’assume, envers et contre tous, ma radicalité qui est de nature intellectuelle, comme celle de Lénine; une intransigeance quant aux principes de base, une fermeté et un monisme problématiques qui refusent de séparer des causes pourtant visiblement imbriquées (par exemple faire comme si il ne s’était rien passé dans le champ audiovisuel mondial et dans les représentations psychosociales depuis trois décennies; ce qui constitue le comble du nombrilisme ethnocentrique, européo-centré et oxydantal en règle générale).

En un mot: une analyse de la convergence des causes…

Par Les Pacifistes de Tunis (avec Charybde)

 

Plus d’histoires deAnalyses

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,