Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

ENCORE UN TEXTE DE FRANÇOISE PUBLIÉ EN MARS 2011


3

Halte aux bombardements contre le peuple libyen !

 

(Écrit mercredi 23 mars 2011,

publié dans LePoint.fr 23/03/2011 manif-Tripoli-1.jpg

dans Blog FP 8 avril 2011.)

 

Que cachent ces bombardements qui se perpétuent ? La partition de la Libye ? Cette guerre est-elle faite pour protéger une partie du peuple libyen et pour agresser l’autre partie du peuple qui soutient M. Kadhafi ? L’assassinat du guide révolutionnaire est-il envisagé parce qu’il n’a pas acheté les avions Rafale ? Cette guerre aérienne serait-elle destinée aussi à faire une propagande, qui se révélera fort coûteuse aux contribuables français, pour montrer les Rafale en action dont aucun pays ne veut, et leur grande efficacité… une fois que tous les avions libyens sont détruits au sol ?

Que fait l’ONU ? Attend-elle que tout soit détruit pour intervenir ? L’ONU s’est déjà déconsidérée lors de la guerre dans les Balkans, va-t-elle encore se déconsidérer ? Les résolutions prises ne sont jamais respectées, toujours dépassée qu’elle est – et bien contente de l’être – par les forces occidentales sur le terrain.

Je dis bien sur le terrain…

Car, si des avions français ont effectué, avant l’entrée en guerre, des reconnaissances dans l’espace aérien, il serait étonnant que les futurs belligérants n’eussent pas effectué aussi des reconnaissances sur terre. L’entrée en guerre des Britanniques et des Danois, aux côtés des Français, montre bien que le soldat danois et les soldats anglais, qui ont été arrêtés sur terre, aux côtés des rebelles s’opposant à M. Kadhafi et au reste de la population libyenne, n’étaient pas là pour faire du tourisme. Ils sont combien sur le sol libyen, ces soldats étrangers à la Libye ?

Quant à l’entrée en guerre de la Belgique, elle prêterait à rire s’il n’y avait des morts : qu’en est-il de ses affaires intérieures ? des querelles entre Flamands et Wallons, etc. ? Comment les responsables belges peuvent-ils prétendre s’occuper des affaires intérieures à la Libye alors qu’ils se révèlent incapables de trouver une solution aux problèmes intérieurs de leur pays…

En ce qui concerne l’intervention du Vatican, elle ne manque pas de piquant : “L’attaque de la Libye doit tenir compte des changements d’avis de la Ligue arabe, (…) de la Grande-Bretagne, de la Belgique et de l’Italie qui demandent que le commandement militaire des opérations soit confié à l’Otan.” (Cf. Le Point.fr, article “Libye, les combats se poursuivent”.) Comme ces pays cités sont bien décidés à mettre en coupe réglée la Libye, il n’y a pas beaucoup de risques pour qu’ils se demandent à eux-mêmes l’arrêt de leurs propres bombardements. Quant à l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), cette organisation militaire, qui réunit plusieurs pays occidentaux, elle est chargée de l’assistance mutuelle en cas d’agression. Or, dans cette guerre, qui sont les agresseurs et qui est agressé ? La communauté chrétienne appréciera l’impartialité de l’État indépendant qu’est censé être le Vatican…

 

Françoise Petitdemange

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,