Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Réponse à l’Editorial de L. Joffrin que je trouve vraiment enfantin, sinon « simplet ».


 

 

Ce n’est plus possible de parler des attentats qui ont lieu entre autres, en Europe, en faisant comme s’il n’y avait pas de liens de cause à effet avec toutes les tonnes de bombes que nous avons envoyé sur la figure des irakiens et libyens.
On ne peut plus faire comme si nous n’avions pas laissé Bush envahir l’Irak, torturer les irakiens comme la Gestapo, et occuper l’Irak pendant plus de 10ans. On ne peut plus faire comme si Daech et autres groupes islamistes armés n’étaient pas nés du mal que nous avons fait aux autres. On ne peut pleurer sur notre liberté et nos caricatures, et chier sur celle des irakiens et sur le Musée de Bagdad vidé et pillé avec la complicité de Washington.
On ne peut pas faire comme si Daech n’était pas apparu en Irak, six mois après le carnage que nous avons fait en Libye, en compagnie, justement de certains de ces islamistes qui aujourd’hui croisent le fer contre nous.
On ne peut pas faire comme si, nous n’avions pas fait de Chris Khyle, Le Pen américain, se vantant d’avoir massacré des civils, une vedette au point d’avoir fait de la Pub à son livre et au film de C. Eastwood.
On ne peut pas faire comme si nous n’avions pas confisqué la vie, la liberté de vivre selon leurs désirs et culture, aux afghans, aux libyens, aux irakiens et aux palestiniens.
On ne peut pas faire comme si les cadavres du peuple irakien, le sang du peuple irakien largement versé à Faloujah par exemple, n’avaient pas servi de terreau à Daech et autres groupes armés.
Notre liberté, les irakiens n’en n’ont rien à foutre, pas plus que nos musées plein de bric-à-brac pillé justement en Irak, en Syrie, en Grèce, en Egypte et j’en passe…
Il faut grandir. Il faut grandir parce que les enfants d’Irak qui sont nés entre les bombes de Bush Sr et Bush Jr n’ont vraiment pas comme vision de nous « la liberté » mais plutôt la tyrannie, la torture, le viol, le pillage, l’occupation, et les bombardements. Voilà comment nous voient les enfants du Moyen-Orient. Parce que la guerre en Afghanistan à commencé en 1979, et continue. Jusqu’à quand ? Sympa Obama avec ses crimes via des drones fachos ?
La guerre en Irak a commencé en 1991 et n’a jamais cessé. Le blocus a tué 500 000 enfants de moins de 5 ans. Digne de nazis !
La Libye est à feu et à sang depuis 2010. Ca fait déjà six ans.
Vous pensez qu’avec tout ça, on nous envie la liberté ? Vous pensez qu’on nous imagine libres dans ces pays ?
D’ailleurs, trop souvent vous focalisez sur les « terroristes », mais les autres pensent quoi ? Ces peuples-là pensent quoi ?
C’est bien de parler des autres, mais les écouter c’est souvent mieux. Or, vous les ignorez !
Quand j’entends parler de « Francophonie » ça me fait marrer. Parce que certains rêvent du retour du français comme langue diplomatique. Mais c’est quoi notre Diplomatie ? Des guerres ,des guerres et encore des guerres ! Une bombe ne parle pas le français, mais parle la mort, parle le sang, parle la tombe, parle le handicap. Une bombe tue. Elle est là la réalité : personne ne nous a jamais déclaré la guerre, on a déclaré la guerre à l’Irak, aux palestiniens en choisissant Israël et ses crimes impunis, on a déclaré la guerre à Assad et aux laïcs, on a déclaré la guerre aux libyens. Non, aucune nation, aucun peuple ne nous a déclaré aucune guerre, nous avons agressé, tué, méprisé du haut de notre « démocratie », du haut de notre « liberté » et finalement nous sommes tombés bien bas !
Les agressions terroristes de groupes armés qu’ils se nomment Al Qaeda ou Al Nosra (affectionné par Fabius, je le rappelle), Daech, Aqmi, Boko Haram ne justifient pas l’agression de tous ces peuples qu’on massacre depuis 1991, on parlant de « dommages collatéraux », comme si nous étions « la race blanche supérieure » (Morano ne l’a pas sorti par hasard), et les autres les « bougnoules et négros, races inférieures » ?
Comme des voyous, nos dirigeant, à la mode mafieuse même, ont torpillé une résolution de l’ONU dans le but de faire lyncher Kadhafi et de détruire toute la Libye. C’est ça la liberté qu’évoque Mr Joffrin ? La liberté de tuer impunément ? La liberté de tuer, sans qu’on nous dise « merde, allez vous faire foutre ! »
La liberté des uns s’arrête la à où commence celle des autres, et tant que des camps fascistes comme Guantanamo existeront, que les USA feront des ratonnades en Afghanistan et au Pakistan, la haine rongera une partie de la jeunesse qui fera sienne n’importe quelle Idéologie pourvu que cette Idéologie nous haïssent, parce que ce n’est pas l’amour d’Allah qui est le moteur du Terrorisme, ce n’est pas Allah et le Coran le moteur de recrutement de Daech mais les bombes que nous envoyons sur tous ces peuples depuis près de 40 ans pour certains, 30 ans pour d’autres… Oui, la haine non de l’Occident pour ce qu’il représente en civilisation, puisque de nous ils ne connaissent que nos bombes et nos insultes. C’est ça le problème majeur : pour trop de peuples nous sommes devenus des tueurs de « métèques, nègres et musulmans ».
Maintenant, écoutez le discours des Morano, Zemmour, Le Pen, Valls, et autres et vous verrez que le « noir, l’arabe et le musulman » sont désignés en France comme l’ennemi.
Voilà comment nous recrutons pour Daech et en France, et à l’étranger.
Notre violence, ne peut être légale et acceptable parce que le Terrorisme d’Etat est encore plus minable que le Terrorisme de groupes armés, nés de nos propres guerres.
C’est dur mais je ne pense pas que la vie soit facile en Irak, en Libye et en Syrie, en Afghanistan ou encore en Palestine, en Cisjordanie surtout et Gaza.
On a fait couler beaucoup d’encore, avec raison quand Daech a brûlé vif un pilote jordanien, mais on n’en n’a pas fait autant quand des extrémistes juifs ont brûlée vive toute une famille. Il est là notre problème aussi : le nombrilisme qui fait roi le « deux poids, deux mesures » à la mode coloniale, depuis toujours. Rien n’a jamais changé.

Plus d’histoires deEUROPE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,