Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Les armées française, britannique, états-unienne ont fait combien de morts en Libye ?


Encore un texte de Françoise et Michel pour montrer que si nous n’avons pas été assez nombreux à défendre Kadhafi et la Jamarihiya, nous étions quand même quelques uns a avoir eu le courage de le faire malgré toutes les pressions, les insultes et souvent les agressions. Nous devons en être fiers et surtout ne pas regretter d’avoir eu raison de le faire

ginette

cid_CC8AD002-F2CF-4A0E-A800-2E1EB15C2DE6@lan.jpg
 

(Écrit lundi 28 mars 2011,

paru dans LePoint.fr 28/03/2011 à 11:48.)

 

Avant la décision du conseil de l’ONU, des soldats danois et anglais avaient été arrêtés sur le sol libyen, arrestation qui avait quelque peu gêné le gouvernement britannique. C’est huit jours après la décision du conseil de l’ONU, que nous avons appris l’action militaire de commandos britanniques sur le sol libyen, avant même l’entrée en guerre de la France et de la Grande-Bretagne.

Il ne fait aucun doute que les rebelles, dont nous savons seulement maintenant qu’ils appartiennent à la bourgeoisie moyenne libyenne puisqu’il s’agit d’étudiants, de professeurs, de magistrats, de médecins, d’avocats… ont été, sinon poussés, du moins encouragés à la rébellion contre le peuple libyen, par les troupes occidentales qui se sont infiltrées dans la population libyenne en prévision d’une entrée en guerre contre M. Kadhafi pour s’emparer des puits de pétrole.

Mais les rebelles libyens, des bourgeois moyens, n’étant pas des guerriers, la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis ont décidé d’appuyer les troupes au sol et les rebelles par des bombardements aériens au moment où cette “guerre civile” tournait en faveur du peuple libyen et de M. Kadhafi. Depuis cette entrée en guerre « pour établir la liberté et la démocratie » en Libye (Le Point.fr, article “Les insurgés annoncent la chute de Syrte”), les pays occidentaux interdisent à M. Kadhafi de défendre la population libyenne qui fuit les rebelles, et appuient ceux-ci avec un armement, lourd et terriblement destructeur, financé par les peuples occidentaux renvoyés de plus en plus, quant à eux, vers le minimum de liberté et le minimum vital. Quant à la démocratie, elle n’est que très limitée…

La guerre fait des morts… Les médias ne nous feront pas accroire que seules les troupes loyales à M. Kadhafi font des morts. Les rebelles font des morts dans le peuple libyen, d’où la fuite de celui-ci à leur approche. La guerre occidentale contre la Libye aurait déjà fait des centaines de morts en Libye… pour empêcher des morts ? Non, pour empêcher la nationalisation du pétrole libyen !

http://www.francoisepetitdemange.sitew.fr/#LA_LIBYE_REVOLUTIONNAIRE_.A

Françoise Petitdemange

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,