Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

Marrons nous un peu au dépend de Le Monde interdit en Algérie


manif-Tripoli-1.jpg

Nadia Genji

MEDIAS FRANÇAIS : LE MEPRIS DES ETATS AFRO-ARABES
Nadia Genji

Réponse au soutien de Libé au média Le Monde à qui Alger refuse un visa de travail pour couvrir la visite de Valls à Alger.

Personne n’ignore la susceptibilité des algériens, qu’ils soient politiciens, civils anonymes ou artistes connus et reconnus. Cette « susceptibilité » vient de loin. Elle vient du temps où les algériens étaient « français de seconde zone » dans leur propre pays, où ils n’avaient aucun droits civiques, et quant ils en eurent, le Colonialisme scélérat fit que « 1 voix d’européen » équivalait à « 5 voix d’algériens ». Voici le genre de « démocratie » que la République française a offert aux algériens sous la 4ème République.
Cette pratique coloniale était si ancrée dans les mœurs, qu’à ce jour, une partie des médias français et des politiques français, en oublient que l’Algérie et un Etat indépendant, un Etat reconnu par l’ONU qui n’a pas moins de légitimité que la France, le Royaume-Uni ou encore les USA.
Pourquoi en viens-je à évoquer la légitimité de l’Algérie et de son Peuple ? Pourquoi en suis-je à accuser la Presse française d’être restée une Presse coloniale à 90% ? Tout simplement, parce qu’il suffit de comparer le comportement de la Presse vis à vis d’une Clinton qui n’est même pas Présidente avec un Bouteflika, un Kadhafi ou un Hugo Chavez, pour mesurer le mépris de la Presse envers tous les pays dits « du Sud » ou ancien « Tiers Monde » selon la définition de l’Ecologiste « canal historique », René Dumont. Je pense que mon idée commence à se profiler plus nettement pour ceux qui ont connu cette époque.

En 2010, la France, dirigée par Sarkosy, connu pour être pro-américain –un petit valet des USA même-, n’hésite pas à la demande d’H. Clinton de contourner une Résolution de l’ONU pour attaquer la Libye avec l’aide du Président de l’Otan qui à l’époque était Rasmussen (de nationalité danoise), du Royaume-Uni, sous la direction des USA. Le but est la chute de Kadhafi et son exécution, qui fut crapuleuse à l’image de la barbarie qui sied à tous ces Etats voyous, qui sous prétexte de Droits de l’Homme et de Démocratie se sont fait les champions de l’agression, de l’invasion et du pillage de pays riches comme l’Irak, avec en prime le massacre de civils sur grande échelle, la torture sur grande échelle et la déportations de civils dans le « goulag » américain de Guantanamo.
Pourquoi rappeler que Rasmussen est danois ? Parce qu’en Libye, ils soutiendra les émules d’Al Qaeda, alors que son pays s’est fait champion des caricatures anti musulmans ? D’un côté ils soutiennent le Jihad libyen et de l’autre, ils sont les chancres de l’Islamophobie ? De même, le Danemark a officialisé le pillage des réfugiés syriens et irakiens ; Ces réfugiés ont sur eux, la seule richesse, les seuls biens qu’ils leur reste et le Danemark en bout de chaîne les dépouille ? C’est donc un Etat qui utilise la matrice coloniale pour gérer la question des réfugiés qu’on appelle « migrants » à tort. Un migrant n’échappe pas à la guerre, un « réfugié » échappe à un danger imminent de mort, et la guerre en est un.
Nous ne sommes pas étonnés dès lors de voir un danois, diriger les actions de guerres pour piller le Pétrole, l’Or et les liquidités bancaires de la Libye.

Voilà donc le profil de pays, se disant « civilisés » et « progressistes » mais qui en fait sont dirigés par des psychopathes qui tueraient père et mère pour s’enrichir personnellement. Ces Etats sont dirigés par des crapules connues pour tuer des civils à coups de drones au Pakistan et en Afghanistan, des crapules qui s’imaginent que la Libye leur appartient, que l’Irak leur appartient, que le Yémen leur appartient, bref que les pays arabes et africains sont leur « réservoir de matières premières, de pétrole, diamants et or en particulier ». C’est vulgaire à un point, où malgré les exactions subies par les civils au Congo, où viols et mutilations de l’appareil génitale féminin sont monnaie courante, certains occidentaux n’hésitent pas à demander de l’argent à ces pays pour financer leurs campagnes électorales. C’est vulgaire à un point, où même l’ONU fait état d’actes de pédophilie de la part de soldats étrangers sur les enfants de Centrafrique. Voilà l’héritage du Droit d’ingérence de Kouchner qui est en fait un Droit de pillage, de massacres et de viols sur femmes et enfants.

Dernièrement, Alger refuse un visa à des journalistes du Monde pour couvrir la visite de Valls en Algérie. L’Algérie reprochant au média Le Monde sa couverture de « PanamaPapers ». On sait quand on connaît l’Algérie et la Presse française, que la Presse française a la critique facile envers l’Algérie, va même jusqu’à raconter tout et n’importe quoi. Ainsi, Philippe Val, ex Directeur de Charlie Hebdo disait à la radio « l’Algérie où les routes sont défoncées ». Or, ce n’est pas vrai : l’Algérie s’est doté d’un superbe réseau routier, et Philippe Val mentait par haine de l’Algérie comme son ami Robert Ménard. Une autre fois, Eric Zemmour disait « les algériens crèvent de faim », ce qui est faux.
Que des héritiers de familles de colons en soient à haïr l’Algérie pour s’être libérée du Colonialisme est une chose, mais que des journalistes se servent de leur carte de Presse pour régler des comptes personnels liés à leur idéologie raciste d’Extrême droite pour casser de l’Algérien en est une autre.

J’en ai assez d’entendre des critiques mensongères sur l’Algérie. J’en ai assez de voir des journalistes français Libération, Le Monde, Le Figaro et autres, casser du sucre sur le dos d’Alger, tout en soutenant Israël et ses crimes coloniaux, reprenant le « lexique Sharon » dès qu’il est question de faire un article sur la Palestine occupée. Ainsi, on parle de « colonies » sans rappeler « hors la loi », au vu des résolutions onusiennes ? On parle de « résidents d’une colonie », or il s’agit de colons hors la loi.
Le Palestinien contrairement à un libyen anti-Kadhafi n’est pas un « rebelle » mais un « assaillant », bref tout est fait pour rendre illégitime la cause palestinienne aux yeux des occidentaux.
D’ailleurs, toute cette Presse se rend chaque année au « Dîner du Crif ». Crif, dont le Président est pro-israélien et milite pour Israël. Les associations liées au Crif comme tous ses partenaires, faut-il le rappeler sont des militants pro-israéliens, qui veulent le « grand Israël », et qui justifient les crimes coloniaux.
Dernièrement la Licra, soit-disant anti-raciste, qui devrait donc rejeter tout ce qui est Esclavage et Colonialisme, soutient Israël et attaque les militants BDS qui dénoncent le Régime d’Apartheid d’Israël et appellent à son Boycott Alors quand je lis « Boycott » dans Libération concernant l’Algérie (je parle du terme utilisée et non du champ d’action), ou encore que je lis que Badinter « appelle à boycotter des marques », je me dis « mais où sommes nous, dans un pays de castes où certains ont tous les droits et d’autres aucun ? ».
Comment Mme Badinter peut appeler au boycott de marques qui donnent des emplois à des français, juste parce que ces marques, ont décidé d’avoir une ligne de vêtements pour habiller les femmes musulmanes dans d’autres Etats, Etats qui sont légitimes ? Quel est ce raisonnement qui pousse Mme Badinter, suivi par certains médias, justement comme Libération et Le Monde, à vouloir interdire des défilés de modes conçus pour les femmes musulmanes dans le monde arabe et musulman ? En quoi, Libération, Le Monde et Mme Badinter, Mme Rossignol ont leur mot à dire sur la façon dont une musulmane s’habille au Pakistan, en Inde, à Dubaï , à Alger ou au Nigéria ? Nous retournons au point de départ « la mentalité colonialiste » de beaucoup trop de médias français, et de tous les soutiens politiques d’Israël. Le raisonnement est très simple : pour soutenir Israël et justifier ses crimes coloniaux, il faut bien soutenir le Colonialisme qui est la même chose que l’Esclavage, à une différence près c’est que l’esclave est souvent déporté, quand le colonisé subi l’Esclavage sur sa propre terre, sans être déraciné (sauf quand il se révolte, à l’époque on le déportait sur l’Ile de la Réunion, en Guyane à Cayenne, ou en Nouvelle Calédonie). Or, quand on soutient le Colonialisme en Israël, fatalement on rejoint l’Extrême droite, on commence alors à diviser pour mieux régner, quitte à instaurer un climat de guerre même sur le territoire national français : on parle de « musulmans » ou de « non blancs » pour désigner les français de souche maghrébine (quand une bonne majorité son bien blancs pourtant !), ensuite on fera tout pour tenter de lier cette population de souche africaine et maghrébine à l’immigration (ça fait 50 ans que la Presse française et les politiques exploitent l’immigration en parlent d’intégration), alors que si l’on considère les français de souche algérienne par exemple, une bonne partie est arrivée en France avant 1962, donc en tant que « français d’outre-mer », aussi ils n’ont jamais été des émigrés et pourtant, la Presse et les historiens en ont fait des immigrés ?
Pour les africains, on parle hypocritement de « black » ou « minorité visible », comme si un polonais ou un allemand était invisible ? Pour les africains, nous l’avons vu avec Sarkosy en 2005, à chaque contestation dans une zone géographique, on évoquera exprès pour bien amalgamer et faire susciter l’antipathie dans l’opinion publique « des ratonnades anti-blancs, la polygamie responsable des émeutes ».C’est sur ce terreau raciste que la Presse à commencé à rejeter les habitants de banlieue, en particulier les jeunes car ils ont une conscience politique et citoyenne.
Dernièrement Libération a tenté de jeter le discrédit sur les nouvelles « figures de l’antiracisme », pourquoi ? Parce que dans les banlieues, les gens savent bien que SOS Racisme est une émulation du PS avec une ligne sioniste et donc colonialiste bien ancrée. Pourquoi donc se lier avec une telle association hypocrite ? Rappelons-nous, cette bagarre entre jeunes-filles l’été dernier, où tout de suite SOS Racisme a tiré à boulets rouge sur les jeunes filles censées pratiquer l’Islam « elles ont frappé une jeune-fille car elle était en maillot de bain ». SOS Racisme n’a jamais soutenu de femmes voilées agressées car portant un voile, mais sans savoir la réalité de l’affaire SOS Racisme défend une jeune-fille qui s’est battue contre des « musulmanes » au motif que ces dernières n’auraient pas aimé son accoutrement ? SOS Racisme par contre défend toute personne agressée à cause de sa kippa : nous retournons encore une fois au point de départ « y a t-il des castes dans ce pays ? »

Alors si le Monde ménage la susceptibilité d’Israël et des USA, en ne dénonçant pas dernièrement, l’agression et l’arrestation d’une journaliste française de Grenoble, partie enquêter sur le expropriations coloniales en Cisjordanie, et sur les crimes commis par Israël er ses colons, je comprends qu’Alger refuse un visa à cette rédaction.

Les américains ont assassiné plusieurs journalistes dès leur arrivée à Bagdad en 2003, je n’ai vu aucune boycott de la part de Libération ou autre. Israël a blessé et battu bien des journalistes français, attaquant même Charles Enderlin en Justice comme France 2 sur le petit Mohamed Al Dura, je n’ai pas vu la Presse boycotter Israël ?

S. Hamouri franco-palestinien et sa femme se sont vus refusé un visa pour aller en Palestine, je n’ai pas vu de soutien à ce couple de la part des médias français ?

Pire, quand une Presse française rentre en Libye sans visa au mépris de la légitimité de la Libye et de son Peuple, qu’elle fait pareil en Syrie, je ne vois pas en quoi cette Presse est exemplaire et respectueuse. On retourne à la question posée : Médias français ou le mépris des Etats afro-arabes. L’Algérie n’étant pas moins légitime que les USA ou Israël, si ces deux derniers peuvent tuer des journalistes français, arabes et autres sans être boycottés par la Presse française, on ne peut que rire et se dire que décidément la Presse française est indécrottable en matière de parti pris concernant l’Algérie, les pays d’Afrique ou encore les Brics.
Quand Israël refuse une rédaction sur son territoire, et expulse des équipes entières, pour ne pas avoir de témoins de ses crimes, Libération ne boycotte pas !

Plus d’histoires deAlgérie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,