Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2021

Le Petra de Silfit, la tête haute face à la négligence !


Rapport

CPI


Photo: CPI

Samedi 27 août 2016

Silfit – CPI

Chaque jour, les premiers rayons du soleil embrassent les dessins, les décorations, les sculptures de « Dar ad-Darb », pour faire du lieu un tableau des plus beaux. Pourtant, à première vue, on se croit devant des pierres et de la terre des plus normales.

Dès qu’on s’approche de la maison, on s’étonne de la beauté des constructions anciennes, des vestiges et des grottes ancestraux, qu’on dirait dessinés par un artiste des plus créatifs et qui aurait mis des années pour terminer sa réalisation.

Le petit Petra

En dépit de la négligence et de l’oubli, le village Qarawa Bani Hassan, au nord de Silfit, se montre très fier de son histoire et son patrimoine bien anciens. Aziz ‘Assi, président du conseil du village, travaille d’arrache-pied pour attirer les touristes et les regards. Il les appelle à venir passer un bon moment dans le parfum du passé, à venir lire des vieilles pages de l’histoire, à venir se rincer les yeux avec les colonnes, les ruelles, les tombes de nos anciens.

« Dar ad-Darb », les villageois aiment l’appeler « le petit Petra ». Il s’agit d’une construction de pierre souterraine bien sculptée. Son âge est estimé à plusieurs milliers d’années. Cela ne fait pas longtemps que la construction a sorti la tête de la terre, grâce aux visites de chercheurs et d’archéologues.

Les habitants du village de Qarawa appellent aussi ce site archéologique « La maison de fabrication de la monnaie », ayant été jadis le lieu de la fabrication de la monnaie en argent et en or, à l’époque romaine.

La propagation monstrueuse de la colonisation

Khaled Maali est un chercheur spécialisé dans les affaires de la colonisation. Il confirme à notre Centre Palestinien d’Information (CPI) que « Dar ad-Darb » fut construite à l’ancienne époque romaine. C’est une cavité dans une roche d’une superficie de 150 mètres. Elle comporte trois salles riches en ornements, en beaux murs, en coins tellement précis. Tout autour, des grottes ordinaires viennent d’être récemment découvertes.

« Dar ad-Darb » est un des plus beaux vestiges de tout le département de Silfit, confirme-t-il. Il exprime toutefois ses craintes de voir les vestiges volés et extorqués par les colons sionistes. Il a peur de voir la colonisation qui pousse comme des champignons partout en Cisjordanie, dans le département de Silfit en particulier. Les occupants sionistes ont déjà isolé le village historique de Dir Samaan, sculpté dans la roche également, à l’ouest de Silfit.

Finalement, Maali appelle les responsables palestiniens à nettoyer et à restaurer, à ne pas négliger ce lieu ancestral. C’est un beau patrimoine historique. C’est une richesse nationale. Ce n’est pas uniquement la propriété de la génération actuelle, mais de toutes les générations de tout le peuple palestinien.

Partager

Plus d’histoires dePalestine