Aller à…
RSS Feed

10 mai 2021

Evo Morales dénonce la conspiration politique contre le gouvernement bolivien


Analyse communiste internationale

Blog d’information et d’analyse des mouvements politiques

Publié le par anonyme

Evo Morales dénonce la conspiration politique contre le gouvernement bolivien

La Paz, 26 août (PL) Le président de Bolivie, Evo Morales, a dénoncé le meurtre du vice-ministre de l’intérieur, Rodolfo Illanes, qu’il a qualifié de complot politique orchestré contre le gouvernement de ce pays sud-américain.

Illanes, de 54 ans, a été brutalement tapé alors qu’il allait en direction de Panduro, région située à 186 km de La Paz pour entamer un dialogue auprès de miniers responsables du blocage des routes depuis plusieurs jours. Membre du Mouvement au Socialisme (MAS), il avait pris ses fonctions en mars dernier après avoir occupé auparavant d’autres postes au sein du gouvernement Morales pendant une dizaine d’années.

M. Morales a qualifié de lâche l’attitude des ouvriers du domaine des coopératives ayant séquestré, torturé et tué le politicien Rodolfo Illanes.

L’opposition a soutenu les demandes à caractère privé des miniers mobilisés.

La toile de fond de la mobilisation violente des coopérativistes miniers est en effet la modification de la Loi sur les mines pour signer des contrats avec des grandes corporations, ce qui contredit la Constitution.

Il s’agit d’utiliser le maquillage des coopératives, forme de libre association visant à attirer les transnationales, et de leurs faciliter les ressources naturelles- les mines-qui n’ont pour propriétaire que le peuple bolivien.

jcc/ymr/joe

source: http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=320953:evo-morales-denonce-la-conspiration-politique-contre-le-gouvernement-bolivien&opcion=pl-ver-noticia&catid=2&Itemid=203

Partager

Plus d’histoires deAmérique Latine