Aller à…
RSS Feed

25 juin 2021

Archives pour12 septembre 2016

Les mille visages de la contestation en Arabie saoudite

Peu d’informations circulent sur la contestation en Arabie saoudite. Pourtant, celle-ci est ancienne, multiforme, souvent menée par des islamistes qui réclament des réformes, la fin de la répression, une lutte réelle contre la corruption et même l’établissement d’une monarchie constitutionnelle. À toutes ces demandes, le pouvoir répond par la répression. Quelques mois après la destruction

LES OMBRES DU 11 SEPTEMBRE par Bruno Guigue

– EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (…) >BRE par Bruno Guigue lundi 12 septembre 2016, par Comité Valmy   LES OMBRES DU 11 SEPTEMBRE Dès le lendemain des attentats, une chape de plomb s’est abattue. En guise d’explication, il fallut se contenter d’une sorte de western planétaire. A quoi bon tenter

De nouvelles manœuvres déstabilisatrices en Bolivie

dimanche 11 septembre 2016 Après leur coup d’État réussi au Brésil, les Américains s’attaquent maintenant à un autre gouvernement populaire de gauche en Amérique du Sud. Nous avons vu que les Russes viennent d’y envoyer un  détachement de forces spéciales afinde protéger le président Moralès des tentatives d’assassinat par les agents de la CIA. C’est

[2006] Une Diplomatie de Gangsters au service d’Israël

  Par Dan Glaister, Tom Barry le 11 septembre 2016 Crises Droit international Etats-Unis Hégémonie Ingérence Irak Israël Liban Palestine C’était il y a dix ans…Le 12 juillet 2006, l’armée israélienne lançait ce qu’elle a qualifié de « deuxième  guerre du Liban » avec pour objectif de liquider  les forces armées du Hezbollah. Ce fut une guerre atroce qui se

Hillary Clinton « Reine du chaos »: Hillary Clinton « responsable du désordre mondial »

Ecoutez Radio Sputnik © AFP 2016 DON EMMERT International 11.09.2016 Dossier: Présidentielle 2016 aux Etats-Unis Hillary Clinton est souvent perçue comme une candidate qui, si elle est élue prochaine présidente des Etats-Unis, poursuivra une politique étrangère plus musclée, en particulier à l’égard de la Russie, de la Chine et du Proche-Orient, pourtant son dossier pointe