Aller à…
RSS Feed

6 décembre 2021

ON NE DIRA PAS QU’ON EST SURPRIS…


18/09/2016

ON NE DIRA PAS QU’ON EST SURPRIS…

1. - TTIP.jpg

Le TTIP qui, bien sûr est déjà opérationnel, fait sa pub dans les merdias papier.

 

 

ON NE DIRA PAS QU’ON EST SURPRIS

CE SERAIT UN MENSONGE

 

Tel qu’on l’a reçu :

Syrie – L’armée occidentale profite de la trêve pour bombarder l’armée syrienne !

http://mai68.org/spip/spip.php?article11369…

 

Pendant la trêve, l’impérialisme américano-franco-sioniste attaque en traître l’armée de Bachar el-Assad et tue 60 soldats syriens !

Bonjour à toutes et à tous,

L’Occident ne prend même plus la peine de se cacher derrière son armée supplétive constituée de mercenaires islamistes recrutés un peu partout dans le monde. Dorénavant, l’impérialisme occidentalo-israélien bombarde directement l’armée syrienne ; et ce, en profitant de la trêve !

Trêve, notez-le bien, signée entre Américains et Russes. Ce qui démontre bien que cette guerre, menée sur le sol d’un pays traditionnellement allié aux Russes, est une guerre américaine. Je le précise au cas où il resterait encore quelques innocents pour croire à cette fadaise, fort répandue dans la presse occidentale au service du pouvoir, qui ose prétendre que cette guerre est menée par les Syriens eux-mêmes contre le dirigeant qu’ils se sont choisis : Bachar el-Assad !

Il ne faut surtout pas s’étonner que les Américains trahissent. Ils ont fait ça de tout temps. Ils assassinaient les chefs indiens venant d’un commun accord signer des traités de paix. Ils ont trahi les accords de Yalta en détruisant l’URSS grâce à leur alliance avec la Chine de Mao. Ils ont trahi de Gaulle en soutenant le putsch du général Salan à Alger en 1961. Ils ont trahi Kadhafi en signant l’accord de paix de 2004 où il était bien précisé que si Kadhafi ne cherchait pas à obtenir la bombe atomique alors les Amerloques lui foutraient la paix. Et ils viennent une fois de plus de trahir la paix en bombardant l’armée syrienne pendant une trêve.

Et, pour essayer d’éviter les représailles, ils osent prétendre que c’est une erreur, un « tir ami », comme ils disent, ce qui prouve bien qu’il vaut mieux ne pas faire partie des amis des Américains.

Bien à vous,

do
http://mai68.org/spip

Syrie – 23 septembre 2013 – 130 000 mercenaires étrangers à la solde de l’Occident, dont au moins 10 000 tués :

http://mai68.org/spip/spip.php?article5984

Des bombes sur New-York, Washington, Dallas, Boston, Los Angeles :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1767

Comment déguiser une opération militaire en opération humanitaire :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2364

(Cet article explique aussi comment est mort France-Info (franceinfo) il y a déjà 25 ans.)

 

Ajoutons pour notre compte :

Et ils ont réussi à mettre De Gaulle au tapis en organisant Mai 68 avec notre aide mais qu’est-ce qu’on a été cons de marcher dans cette combine foireuse !

 

4. penchée.GIF

Au risque de radoter autant que Marcus Porcius Cato, ressassons :

5. DELENDA.GIF

 Jusqu’à ce que, comme à Carthage, on puisse dire delenda est !

 

4. penchée.GIF

Chez ceux qui savent reconnaître un ennemi quand ils en voient un :

 

6. SYRIE Free Press.gif

7. Syria banner.jpg

On vous en traduit ce qu’on peut à la va-vite…

Sunday Sept. 17, 2016

Russian Foreign Ministry : “A really terrifying conclusion for the entire world : the White House is defending ISIS (Daech) ”

18 Sunday Sep 2016

8. Maria Zakharova.jpg

La porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova :

« Si, auparavant, nous nous doutions que le Front Al-Nosra était ainsi protégé, désormais, après les frappes aériennes sur l’armée syrienne, nous en venons à la conclusion réellement terrifiante pour le reste du monde : la Maison Blanche soutient ISIS (l’État Islamique ou Daech)… »

Lire la suite (en anglais)…

8 bis. ISIS is CIA.jpg

 

 4. penchée.GIF

U.S. aircrafts target Syrian Army position in Deir Ezzor paving way for ISIS attack, while the Zionist entity targets position in Quneitra ~ [UPDATED : Syrian Armed Forces recover control over areas lost due to U.S. attack on areas in Deir Ezzor]

 

[Des avions de l’US Air Force bombardent des positions de l’Armée Syrienne près de Deir Ezzor, pavant ainsi la voie à une attaque d’ISIS, pendant que l’entité sioniste bombarde d’autres positions à Quneitra.

MISE À JOUR : Les Forces Armées Syriennes regagnent le contrôle des positions perdues lors de l’attaque US sur Deir Ezzor.]

 

17 Saturday, Sept. 2016

VOICI LE VRAI VISAGE ET LES VRAIES INTENTIONS – MEURTRIÈRES – DU RÉGIME U.S.

 

9. obama-syria-map.jpg

 

MISE À JOUR par les reporters de SANA sur le champ de bataille : l’Armée Syrienne et des unités des Forces Armées Syriennes regagnent le contrôle qu’elles avaient perdu suite aux attaques aériennes américaines sur les positions entourant l’aéroport de Deir Ezzor.

 

10. usa-air-strikes.jpg

L’AVIATION U.S. BOMBARDE DES POSITIONS DE L’ARMÉE SYRIENNE À DEIR EZZOR

 (SANA) ~ Le commandement général de l’Armée Syrienne et des Forces Armées fait savoir que des avions de l’alliance US [France et Belgique incluses, NdT] ont pris pour cible, samedi à 5 heures du soir, une position de l’Armée Syrienne dans la montagne d’al-Tharda, non loin de l’aéroport de Deir Ezzor, provoquant des lourdes pertes en vies humaines et en matériel, et préparant clairement le terrain pour que les terroristes d’ISIS puissent attaquer cette position et en prendre le contrôle.

 

11. saa-big-logo-arabic-x300.jpg

Dans un communiqué, le Commandement Général déclare que ce bombardement est un acte flagrant d’agression contre la République Arabe Syrienne et son armée, et qu’il constitue la preuve indiscutable que les États-Unis et leurs alliés soutiennent ISIS et d’autres organisations terroristes, soulignant le fait que cette action révèle au grand jour la fausseté des prétentions américaines à combattre le terrorisme.

 

12. russian-defence-ministry.gif

Le ministère russe de la Défense confirme que les avions de l’Alliance US qui ont attaqué des positions de l’Armée Arabe Syrienne dans la montagne d’al-Tharda étaient bien, en fait, des avions de l’US Air Force.

Le ministère a déclaré, dans un communiqué, que 4 jets de combat (deux F-16 et deux A-10) sont entrés dans l’espace aérien de la Syrie par la frontière irakienne, et qu’ils ont attaqué une position de l’AAS dans la montagne d’al-Tharda, au sud-est de Deir Ezzor, faisant un nombre élevés de morts et de blessés.

Le ministère précise que l’attaque a permis aux terroristes d’ISIS de prendre le contrôle de cette montagne, qui se trouve à proximité de l’aéroport militaire de Deir Ezzor.

_________ 

MISE À JOUR : DES UNITÉS DE L’AAS REPRENNENT LE CONTRÔLE DES POSITIONS PERDUES LORS DE L’ATTAQUE DE L’AVIATION U.S. SUR LA ZONE DE DEIR EZZOR.

(SANA) ~ L’Armée et des unités des Forces Armées ont réussi à regagner le contrôle de toutes les zones qu’elles avaient été forcées d’évacuer par l’attaque aérienne U.S. sur les positions syriennes entourant l’aéroport de Deir Ezzor.

 

13. army-5.jpg

 

Nos reporters sur le terrain nous font savoir qu’à la suite d’une rapide et précise opération visant les terroristes d’ISIS, placés sous un feu nourri, des unités de l’armée ont réussi à regagner le contrôle de toutes les zones qu’elles avaient perdues, suite à l’attaque américaine qui avait permis à ISIS de s’en emparer.

Comme nous l’avons dit, quatre jets de combat américains – deux F-16 et deux A-10 – ont violé l’espace aérien de la Syrie et attaqué des positions de son armée dans la montagne d’al-Tharda, au sud-est de Deir Ezzor, faisant un nombre élevés de morts (62) et de blessés.

Par ailleurs, SANA apprend, de source militaire, que des unités de l’AAS se sont violemment heurtées à des groupes appartenant à ISIS, dans les environs de l’Académie de la Force Aérienne, à 40 km au nord-est d’Alep, sur la route de Raqqa. Cet affrontement s’est soldé par la mort de nombreux terroristes et la destruction de quatre véhicules équipés de mitrailleuses.

 

14. zionist-rattlesnake.jpg

 

L’ENTITÉ SIONISTE BOMBARDE DES POSITIONS SYRIENNES À QUNEITRA : ISRAËL SOUTIENT OUVERTEMENT LES GANGS TERRORISTES DE LA RÉGION, EN PRENANT POUR CIBLES DES POSITIONS DE L’AAS AUX ENVIRONS DE LA VILLE DE KHAN ARNABA DANS LA CAMPAGNE DE QUNEITRA.

 (SANA) ~ Nos reporters à Quneitra nous annoncent que l’ennemi israélien a attaqué une de nos positions dans les environs de la ville de Khan Arnaba, campagne de Quneitra, dans le cadre de son soutien direct aux organisations terroristes takfiristes responsables de massacres et de nombreux autres crimes contre les civils de la région de Quneitra.

Le 13 septembre à 1 h. du matin, les Forces de Défense Aérienne de l’AAS ont repoussé une attaque aérienne israélienne contre les positions militaires de la région de Quneitra, en abattant un avion israélien au sud-ouest de Quneitra et un drone israélien à l’ouest de la ville de Sa’sa, au sud-ouest de Damas.

 

L’AVIATION DE LA COALITION CONDUITE PAR LES USA FRAPPE LES POSITIONS DE L’ARMÉE SYRIENNE ET TUE 62 SOLDATS

 

Selon RT News ~ le porte-parole du ministère russe de la Défense, le major-général Igor Konachenkov, a confirmé que, samedi, 62 soldats avaient été tués et plus de 100 blessés par l’aviation d’une coalition conduite par les Etats-Unis. Il a également confirmé que les bombardiers responsables de l’attaque étaient entrés dans l’espace aérien de la Syrie en franchissant sa frontière avec l’Irak.

 « Si les frappes ont vraiment [comme ils le prétendent, NdT] résulté d’une “erreur de coordination ” sur les cibles, alors, c’est la conséquence directe de la mauvaise volonté obstinée des Américains à coordonner avec la Russie leurs actions contre les groupes terroristes de Syrie. » a souligné Konachenkov.

Le ministère de la Défense a également confirmé l’information de SANA, selon laquelle une offensive de l’« État Islamique »  a commencé, immédiatement après que les positions aient été frappées par l’aviation U.S.

 « C’est immédiatement après les frappes aériennes de la coalition que les militants de l’État Islamique ont lancé leur offensive. De violents affrontements sont en cours avec les terroristes dans les environs de l’aéroport, qui sert depuis longtemps au parachutage d’aide humanitaire à l’intention des civils. »

Le Commandement Général syrien a qualifié ce bombardement d’acte flagrant d’agression contre la République Arabe Syrienne et son armée, qui constitue, selon lui, la preuve indiscutable que les États-Unis et leurs alliés soutiennent ISIS et d’autres organisations terroristes.

 

4. penchée.GIF

Plus faux-culs que ça, tu meurs !

Selon un communiqué de presse du Département de la Défense U.S., l’aviation de la coalition a bien effectué des missions de combat dans la région de Deir Ezzor samedi.

« Nous sommes au courant des nouvelles et nous vérifions avec le Centcom et le CJTF (Combined Joint Task Force) » a répondu le Pentagone aux questions d’RT.

Le Commandement Central U.S. a ultérieurement publié un communiqué disant qu’il n’avait pas eu l’intention de bombarder des forces du gouvernement syrien près de Deir Ezzor.

 « La situation en Syrie est complexe, avec diverses forces militaires et de milices à proximité les unes des autres, mais la coalition n’avait pas l’intention de frapper une unité de l’armée syrienne » dit ce vertueux document. [Dont il est interdit de douter sous peine de péché de complotisme aggravé, NdT.]

Le CENTCOM a promis que la frappe et les circonstances dans lesquelles elle s’est produite seront examinées « pour voir si une leçon peut en être tirée.

Plus tôt dans la journée de samedi, la Russie avait accusé les États-Unis de traîner les pieds pour prendre les mesures supposées contraindre les « rebelles » à se conformer aux termes de l’accord de cessez-le-feu

De nombreux appels russes au côté américain sont restés, jusqu’à présent, sans réponse, ce qui « soulève des doutes, quant à la capacité des États-Unis d’influencer les groupes d’opposition sous leur contrôle et quant à sa volonté de vraiment mettre en œuvre les accords de Genève » a déclaré un haut fonctionnaire de l’état-major russe, Viktor Poznikhir.

Poznikhir a également fait remarquer que la trêve est utilisée par les terroristes pour se regrouper, se réapprovisionner et préparer d’autres offensives contre les troupes du gouvernement.

La semaine dernière, Moscou et Washington se sont mis d’accord pour influencer à la fois le gouvernement syrien et les soi-disant rebelles modérés, dans le but d’établir un véritable cessez-le-feu dans le pays.

Depuis lors, la Russie n’a cessé de déplorer que les USA manquent à respecter leur part de l’accord. Les USA, de leur côté, se plaignent de ce que la Russie ne pressure pas suffisamment Damas pour faciliter « l’accès humanitaire » en Syrie. [Via l’aéroport de Deir Ezzor ? NdT]

 

4. penchée.GIF

 

RELATED :

U.S. Wants Respite, Not Ceasefire in Syria

Tough negotiations between America and Russia’s top diplomats have managed to produce a tentative ceasefire plan for Syria. But Washington doesn’t really want a ceasefire. More likely, a respite for its regime-change proxies…(…read more…)…

15. Respite not cesefire.jpg

16. US Want respite.jpg

SOURCES :

SANA, Qabas / Hazem SabbaghSANA, Hazem SabbaghRT Newssubmitted by SyrianPatriot and Lone BearWar Press Info Network at:https://syrianfreepress.wordpress.com/2016/09/17/usa-terr…~

Re-publications are welcome, but we kindly ask you,to facilitate the correct information’s diffusion,to cite all these original links and sources.

Notre source : https://syrianfreepress.wordpress.com/type/gallery/

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

4. penchée.GIF

Dernière minute :

Les militaires américains et britanniques patrouillent dans les rues de Tel Abyad ~ [photos]

 

17. usa-tel-abyad-1.jpg

 

Source : https://syrianfreepress.wordpress.com/2016/09/18/usa-uk-t…

 

4. penchée.GIF

« Ah, dit la vache en voyant le fromage, je comprends ! »

 

Les États-Unis fourniront à Israël une aide militaire de 38 milliards de dollars sur 10 ans

RT – Arrêt sur Info – 16 septembre 2016

Pour mémoire. Israël a reçu, au cours des dix dernières années 36 milliards d’aide militaire par tranches annuelles – pris dans la poche du contribuable américain. Ce ne sont que 2 milliards de plus qui seront versés les 10 prochaines années par tranches de 3,8 milliards. Beaucoup moins que les 5 milliards annuels réclamés  par Benjamin Netanyahou. [Silvia Cattori]

 

La coopération entre les États-Unis et Israël prospère. Lors des dix années à venir, Washington fournira une aide militaire importante à l’État hébreu pour lui permettre de conserver un « avantage militaire qualitatif » sur ses voisins.

Le président américain sortant, Barack Obama, ne cesse de conclure des accords ambitieux durant les derniers mois de sa présidence. Après avoir conclu des accords militaires avec Ryad, il a signé un accord sans précèdent avec Israël : pour la décennie 2018-2028, les États-Unis s’engagent à apporter à Israël une aide militaire de 38 milliards de dollars. L’aide annuelle octroyée par Washington à Tel Aviv passe ainsi de 3 à 3,8 milliards de dollars par an.

Selon le département d’État américain, il s’agit du « plus grand engagement d’aide militaire bilatérale dans l’histoire des États-Unis » qui doit permettre à Israël de conserver un « avantage militaire qualitatif » sur ses voisins, comme l’exigent les résolutions du Congrès américain.

Les termes de cet accord ont été négociés pendant de longs mois. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou réclamait une augmentation de l’aide de cinq milliards de dollars par an mais le Congrès ne l’a pas suivi. De plus, Israël a signé un document en vertu duquel « l’Etat hébreu ne demandera pas de fonds supplémentaires au Congrès ».

Le choix du moment pour la conclusion de cet accord a été fait à dessein avant le départ du président Obama, car le président qui sera élu en novembre prochain, qu’il soit démocrate ou républicain, ne pourra pas le modifier.

Cette générosité contraste fortement avec le discours d’Américains qui ne cessent de déplorer les baisses de budget sur le plan fédéral. Par rapport à l’année 2015, le déficit budgétaire s’est déjà alourdi de 24,4% et ce n’est pas terminé : de récentes projections du Bureau du Budget du Congrès anticipent un déficit budgétaire de 534 milliards de dollars d’ici la fin de l’année.

Source : http://arretsurinfo.ch/les-etats-unis-fourniront-a-israel…

Source originale : https://francais.rt.com/international/26375-etats-unis-fo…

 4. penchée.GIF

Et pendant ce temps-là…

La Russie se prépare à voter pour envoyer ses représentanrts à la Douma, chose dont nous n’avions pas connaissance (on peine à suivre avec tout ce qui se passe dans le monde) jusqu’à ce qu’un des principaux merdias belges nous tombe inopinément sous le nez.

Mais, avant de vous raconter nos sagas personnelles, essayons de rattraper cet inqualifiable retard à l’information.

D’abord, c’est le président Poutine qui s’y colle en appelant ses compatriotes à remplir leur devoir électoral, quelles que soient leurs opinions.

 

Discours de Vladimir Poutine à la veille des élections législatives

Silvia Cattori – Arrêt sur Info 18 septembre 2016

 

Élections législatives en Russie : 111 millions d’électeurs appelés à voter.

Les citoyens Russes se rendent aux urnes ce dimanche 18 septembre pour renouveler les 450 députés de la Douma d’Etat. Plus de 6.500 candidats issus de 14 Partis sont en compétition. Le Parti majoritaire du président Vladimir Poutine, Russie Unie, devrait sortir largement gagnant.

On peut écouter ici l’appel adressé par Vladimir Poutine à  ses concitoyens à aller aux urnes, à exprimer leur position. 

 

 

Source : Russia Insider | 16 septembre 2016

Traduit de l’anglais et soustitré par Anne S. pour Arrêt sur Info/Les Grosses Orchades

 4. penchée.GIF

Donc, on n’était pas au courant…

Croyez-le ou pas, quand on doit se rendre en ville – ¾ heure d’autobus – on emporte nécessairement de quoi lire, puisqu’on est de l’engeance qui ne trimballe pas de téléphone cellulaire. Mais… vieillerie aidant, il arrive qu’on oublie le polar du jour à la maison. Dans ce cas, une fois l’an (deux fois ?) on s’achète une gazette, n’importe laquelle, elles sont toutes pareilles, et on y jette un œil.

C’est tombé cette fois sur La Libre  (ex-La Libre Belgique, surnommée Léopoldine quand elle n’avait pas encore jeté aux orties sa défroque catho).

Trois cahiers encarts : un sur le vin, un sur les bagnoles, un sur l’université ou les banques (on a oublié, car heureusement, il y a des poubelles aux arrêts de bus).

Le reste : pas grand-chose, tout mince, avec… une photo de Vladimir Poutine en couverture et le titre :

 

17 bis. Poutine pouvoir verrouillé.jpg

« Pain, patates, vodka et Poutine. Reportage ».

 

le mot d’ordre en ces lieux étant « Poutine a verrouillé le pouvoir ».

Avez-vous remarqué que Poutine et Robespierre ont quelque chose en commun ? Leur nom fait vendre. Vos merdias préférés sont certes payés pour les traîner dans la boue, mais ils savent aussi que leur nom en couverture de n’importe quoi va provoquer le réflexe acheteur chez le péquenot de base. Et dieusait qu’ils en ont besoin, ces pauvres merdias, par les temps malpensants qui courent.

Or, donc, c’est ainsi que nous avons appris qu’il y avait des élections en Russie, et surtout ce qu’il nous fallait en penser.

Assorti du « reportage » d’une donzelle dont le nom nous échappe, qui, à vue de nez, doit crécher du côté d’Uccle, plutôt que de Molenbeek.

« Laurent, serrez ma haire avec ma discipline,

Et priez que le Ciel toujours vous illumine. »

Les voilà.

(Avec nos excuses : on n’est pas très forts en scans).

 

18. LA LIBRE - 1.jpg

19. LA LIBRE - 3.jpg

20. LA LIBRE - 2.jpg

21. LA LIBRE - 4.jpg

22. LA LIBRE - 5.jpg

Une chose que n’ont pas les Russes, dans leur malheur, ce sont des gens dormant dans la rue, autour des gares, avec leurs enfants, que la donzelle « envoyée spéciale » de La Libre a dû s’arranger pour ne pas voir dans son pays.

 4. penchée.GIF

Tom Feeley nous rappelle, ces jours-ci, sur ICH, quelque chose qui concerne d’abord les USA.

Qui fera le même genre de tableau avec ceux d’ici ?

 

23. media-con.jpg

Six compagnies contrôlent absolument (verrouillent) l’information de 277 millions d’Américains.

Revenu total des six en 2010 : 275.9 milliards de dollars.

 

 

Partager

Plus d’histoires deAnalyses