Aller à…
RSS Feed

7 décembre 2021

La Résistance palestinienne accuse les saoudiens de servir la cause sioniste


arabieisraelLe FPLP (front de libération de la Palestine), mouvement historique de résistance palestinienne à l’occupation sioniste, a réagi jeudi 8 septembre dernier aux propos scandaleux du mufti wahhabite d’Arabie saoudite, le cheikh Abdel Aziz ben al-Cheikh qui avait prétendu quelques jours auparavant que « les Iraniens n’étaient pas musulmans ».

En effet, dans un communiqué, l’organisation de résistance a indiqué que « les propos du mufti saoudien servaient la volonté sioniste œuvrant à la lutte contre la République islamique d’Iran vu son soutien à la cause du peuple palestinien et son appui avec fidélité à l’axe de la résistance et à la Syrie face au projet américano-sioniste et au terrorisme takfiriste représenté par l’Arabie wahhabite et ses sbires ».

Le FPLP, mouvement d’obédience laïque, ne peut être suspecté de confessionnalisme religieux et son interprétation des propos du pseudo-savant saoudien son donc dénués de toute mauvaise foi ou influence partisane.

Bien au contraire, il a suffisamment de distance pour analyser le message wahhabite et le comprendre à l’aune du combat contre le sionisme. En effet, les attaques du régime des Al-Saoud contre l’Iran sont sans nul doute téléguidées par Tel Aviv qui connaît mieux que quiconque le rôle joué par la république islamique dans le soutien actif à la résistance palestinienne.

D’ailleurs, comme l’a si bien fait remarquer le FPLP, la question qui se pose est la suivante : pourquoi les Saoudiens (savants et dirigeants) n’osent-ils pas annoncer devant les milliers de pèlerins musulmans que la responsabilité islamique consiste à brandir le slogan du Jihad en Palestine ? Au contraire, ces derniers se permettent de stigmatiser et d’apostasier les iraniens qui sont pratiquement les seuls à apporter une aide concrète à la résistance palestinienne.

L’objectif pour les autorités religieuses et politiques saoudiennes vise d’une part, à discréditer la République Islamique et empêcher toute solidarité avec elle de la part des musulmans sunnites, mais aussi d’autre part, à s’ériger en représentant légitime du sunnisme et de la communauté sunnite. Pourtant le monde sunnite semble aussi se réveiller et prendre conscience du danger wahhabite, comme l’a démontré la conférence de Grozny (Tchétchénie) au début du mois, et que nos grands médias ont passé sous silence (voir notre article http://www.partiantisioniste.com/actualites/conference-sunnites-veut-combattre-kharijites-daujourdhui.html ).

En effet, cette réunion inaugurée par le cheikh d’Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb et regroupant les plus hautes autorités religieuses sunnites, avait pour objectif de définir l’identité « des gens du sunnisme et de la communauté sunnite ». Elle a réussi à rassembler quelque 200 dignitaires religieux, oulémas et penseurs islamiques, venus d’Égypte, de Syrie, de Jordanie, du Soudan et d’Europe, dont de grandes personnalités religieuses.

Dans le communiqué final concluant cette réunion, les participants à la conférence ont convenu que « les gens du sunnisme et ceux qui appartiennent à la communauté sunnite sont les Asharites et les Maturidites, au niveau de la doctrine, les quatre écoles de jurisprudence sunnite, au niveau de la pratique, et les soufis, au niveau de la gnose, de la morale et de l’éthique ».

Mais le fait principal de ce congrès était le suivant : cette conférence a exclu le wahhabisme salafiste de la définition du sunnisme, voire du cadre de la communauté sunnite ! Cette doctrine religieuse déviante, dont s’inspirent les terroristes takfiristes qui sévissent partout dans le monde et salissent l’image de l’Islam, a donc été clairement rejeté par les plus hautes autorités sunnites mondiales.

Malheureusement, la presse sionisée n’a pas jugé bon de relayer cette information de la plus haute importance, préférant laissant croire aux populations occidentales que l’Islam se résumait à la doctrine wahhabo-takfiriste et aux populations musulmanes que les savants saoudiens étaient leurs représentants religieux.

Le Parti Anti Sioniste condamne les propos des muftis saoudiens wahhabites qui se permettent d’apostasier les iraniens alors qu’eux-mêmes sont mis au banc de la communauté musulmane par l’ensemble des savants sunnites !

Il appelle les musulmans à prendre conscience que cette idéologie n’a rien à voir avec la religion musulmane et n’existe que pour servir les intérêts sionistes.

 

Yahia Gouasmi Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=13672
Partager

Plus d’histoires dePalestine