Aller à…
RSS Feed

12 décembre 2019

Yémen: Les combats se poursuivent sur le sol saoudien


armeeyemenite2

 

 

GENERALLOQMANLe porte-parole des forces yéménites, Charaf Loqman, a assuré ce que le Yémen détient un stock d’armes stratégique pouvant résister jusqu’au dernier souffle face à l’agression de la coalition saoudo-US.

Et d’ajouter: les armes balistiques développées par l’armée yéménite adoptent la diversité dans ses sources d’armements. M.Loqmqn a démenti les accusations selon lesquelles l’Iran est l’un des pays où l’armée yéménite importe ses armes, rapporte l’agence yéménite Khabar.

L’armée yéménite et Ansarallah ont en outre réussi à prendre le contrôle de deux bases militaires saoudiennes, situées en Arabie saoudite.

Epaulée par les forces populaires d’Ansarullah, l’armée yéménite s’est emparée de deux bases saoudiennes au sud et sud ouest de l’Arabie Saoudite. Plusieurs blindés saoudiens ont été détruits lors de ces attaques, rapporte PressTV.

L’une des deux bases militaires saoudiennes est située dans la région de Majaza, à Assir. L’attaque a provoqué la fuite des soldats saoudiens.

La seconde base militaire, Cheb al-Zib, se trouvait à l’est d’al-Taval dans la ville frontalière de Jizane.

Selon une source militaire citée par l’agence Khabar, Les combattants de l’armée et d’Ansarullah ont bombardé ce lundi la base de Jahfane à Jizane (Sud de l’Arabie). Plusieurs explosions ont retenti des dépôts d’armes après ces tirs.

Les forces yéménites ont en outre fait exploser la tour de  contrôle dans la base Majaza à Assir, a-t-on indiqué de même source.

Les unités d’artillerie de l’armée yéménite avaient ciblé la veille la même région infligeant aux Saoudiens des dégâts matériels.

Une chose est sûre : la guerre se déroule désormais sur le sol saoudien.

Un commandant de Hadi tué à la frontière saoudienne

Entre-temps, un haut commandant proche du président démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi a été tué près de la frontière saoudienne.

Le général Saleh al-Khayati, commandant de la 82ème division des forces terrestres, composés de paramilitaires liés à Hadi, a été tué, dans l’explosion d’une bombe à proximité des frontières saoudo-yéménites.

Et puis, dans la région de Kofel à Maareb (centre) plusieurs miliciens de la coalition ont été tués et blessés par des tirs yéménites visant leurs attroupements, a rapporté ce lundi le correspondant d’AlManar.

Dimanche, des affrontements d’envergure ont opposé les militaires saoudiens et les mercenaires liés à Riyad aux forces de l’armée yéménite épaulées par Ansarullah, dans le désert de Midi et dans la province de Haraz.

Selon une source militaire, citée par al-Mayadeen, une offensive des pro-Hadi contre la localité de Jabel Harim, dans la région de Bani Bareq, s’est heurtée dans la ville de « Nehm » au nord-est de la capitale Sanaa, à la contre-offensive de l’armée yéménite et d’Ansarullah. Le bilan des pertes dans les rangs des forces d’agression est très lourd.

La guerre a fait plus de 7.000 morts (OMS)

Il est à noter que la guerre saoudo-US contre le Yémen, qui est entré dans son 20e mois (mars 2015), a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés, tandis que 21 millions de personnes ont besoin d’assistance médicale, a indiqué lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

A la date du 25 octobre, plus de 7.070 personnes avaient été tuées et 36.818 blessées, selon un nouveau bilan établi sur la base de données compilées dans des installations de santé par l’OMS.

 

Source: Divers

Plus d’histoires deArabie Saoudite

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,