Aller à…
RSS Feed

2 juin 2020

Victoire du courant islamiste après le départ du régime de Bouteflika : les précisions de Mourad Dhina


 

France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 18 Mars 2019, 18:43pm

Catégories : #Algérie, #bouteflika, #rachad

Mourad Dhina

Précisions : A la suite de notre article sur les propositions formulées par l’activiste exilé à l’étranger, plus exactement en Suisse, Mourad Dhina, ce dernier a fait parvenir à notre Rédaction quelques précisions pour compléter nos informations. Nous les publions comme le dicte notre déontologie et notre éthique :  

« Je n’ai pas dit que « [Mourad Dhina] estime que le courant islamiste, notamment celui de l’ex-FIS, est celui qui pourra remporter une large victoire lors des prochaines élections présidentielles indépendantes et transparentes qui doivent être organisées pour tourner la page du long règne d’Abdelaziz Bouteflika » –
Lors de l’émission , j’ai dit qu’il était préférable de repousser les élections d’au moins quelques mois après avoir entamé la phase de transition pour éviter une polarisation de la société, car j’estime que ce serait le courant islamiste qui remporterait une majorité de voix étant donné que les autres forces n’auront pas eu le temps de s’organiser. Cette analyse est basée sur des réalités socio-politiques et ne doit pas être comprise comme un souhait ou l’entame d’une campagne pour un courant donné. Bien au contraire, mon souhait est de voir une dose de proportionnalité représentative de tout le spectre politique qui accompagnerait la transition. Une polarisation, surtout pendant la transition, mènera vers l’échec du processus de refondation de la république.
Par ailleurs, et avec tout le respect dû au courant dit islamiste ainsi qu’aux autres courants, je ne vois nullement dans la ligne politique, ni dans les textes ou déclarations du mouvement Rachad (www.rachad.org) ce qui peut permettre de le cataloguer comme « islamiste ».
*Source : Algérie Part

Plus d’histoires deAlgérie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,