Aller à…
RSS Feed

21 août 2019

Peuple algérien cherche personnalités crédibles pour diriger transition démocratique


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.


Publié par Gilles Munier sur 8 Mai 2019,

Catégories : #Algérie

Par Gilles Munier/

Paris, Place de la République (5/5/19) – Comme tous les dimanches, des milliers d’Algériens se rassemblent sur la place de la République à Paris.

Certes, le rassemblement est en phase avec le Hirak – le soulèvement populaire – qui rejette en Algérie le « système Bouteflika », mais il manque d’imagination.

A part les vendeurs de drapeaux algériens et de tee-shirts militants, je n’ai pas vu de stands de la société civile ou de vente de livres sur l’Algérie.

En revanche, le nombre de drapeaux amazigh (berbères) était impressionnant et les orateurs kabyles très écoutés.

La journaliste Nadia Bey, de Fâme TV, était là. Elle m’a demandé ce que je pense de l’arrestation de Saïd Bouteflika et des généraux Toufik et Tartag. J’ai répondu : « Le chef d’Etat-major Gaïd Salah fait le ménage, c’’est une bonne chose, quoi qu’on pense de lui ».

Concernant la suite des événements, je crois que seule l’ouverture d’’un dialogue entre figures crédibles du Hirak et Gaîd Salah, peut sortir l’Algérie de la crise. Crier « Qu’ils dégagent tous ! », c’est bien et nécessaire pour maintenir la pression, mais pas suffisant. Il est temps de désigner des personnalités consensuelles pour diriger la transition. Sinon, le pire est à craindre.

Plus d’histoires deAlgérie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,