Aller à…
RSS Feed

17 novembre 2019

Alerte rouge sur la biodiversité (I) : la grande imposture du système capitaliste globalisé !


# LUC MICHEL. NET/
Luc Michel

Mercredi 8 mai 2019

ECOLOGIE RADICALE :
ALERTE ROUGE SUR LA BIODIVERSITÉ (I). LA GRANDE IMPOSTURE DU SYSTÈME CAPITALISTE GLOBALISE !

2019 05 07

« Alerte rouge sur la biodiversité » hurlent en cœur gouvernements et médias du Système. Et tous ces experts, excellences et dirigeants de la globalisation, avec leurs salaires à 5 ou 6 chiffres, de s’auto-congratuler et de s’auto-applaudir, comme Mme Azoulay. Et tous ces dirigeants, ces « maîtres du Monde » de feindre de découvrir le péril en cette an de disgrâce 2019. Mais le danger planétaire n’a rien de nouveau. Et il n’a pas changé depuis dix ans. Et ajoutons que les cassandres de l’Ecologie radicale l’annonçaient dès les Années 1970. J’en faisait partie, jeune militant. C’était un temps où les politiciens verts (du style Hulot ou Cohn-Bendit) n’avaient pas encore trahit l’Ecologie au profit du Système libéral et de l’OTAN, où les partis verts n’avaient pas encore été constitués en mangeoires parlementaires et en digues de la récupération du Système …

L’imposture est double. D’une part en dissimulant les responsabilités directes du Système libéral et d’autre part en persuadant le grand public mondial qu’il est LE coupable, « l’Homme » comme ils disent. Avant-hier une de ces journalistes aux ordres expliquait doctement que « l’homme était le responsable » et que « nous devions changer nos habitudes ». Le tout sur confusion soigneusement entretenue sur la notion des « extinctions des espèces ». Les précédentes étant due aux bouleversements de la Terre elle-même ou à des catastrophes cosmiques compme la météorite qui a mis fin à l’ère des dinosaures. L’homme, lui, et dans toutes ses sociétés traditionnelles, a toujours vécu en harmonie avec la nature.

Puis le capitalisme vint, en particulier dans sa variante anglo-saxonne qui est celle de la globalisation libérale ! C’est son productivisme effréné, sa logique du profit maximalisé à court terme, l’égoisme fondamental de ses grands acteurs, qui est LE coupable : celui de la catastrophe écologique globale, dont l’extinction des espèces actuelles est la conséquence, et de l’épuisement de la planète. Si toute la population mondiale devait vivre sur le niveau de consommation et de gaspillage de la population des USA (le noyau de la globalisation qui est américaine), il faudrait six planètes. C’est le capitalisme et la globalisation qu’il faut arrêter pour sauver la planète ! Tout le reste est un discours d’imposture pour servir le « capitalisme vert » et autres « bio-business » et faire payer la crise écologistes aux masses et non aux capitalistes …

LM

# REVUE DE PRESSE :
« ALERTE ROUGE SUR LA BIODIVERSITÉ » (LE TEMPS)

Le quotidien genevois, voix rare dans des médias aux ordres, aborde (timidement) les responsabilités du Système :

Extraits :
« Un rapport mondial dresse pour la première fois la liste des graves dangers qui menacent notre écosystème. L’homme est désigné coupable, mais les gouvernements qui ont adopté ce texte sont lents à agir. Les experts formulent leurs propositions (…) Et pour préserver la biodiversité? On peut manger des légumes issus de l’agriculture biologique. Mais c’est surtout aux Etats et aux entreprises de prendre leurs responsabilités, estime notre journaliste Marie Maurisse. Elle a disséqué le premier rapport mondial sur la biodiversité, qui dresse la liste des dangers qui menacent notre écosystème. Le document de 1600 pages – approuvé par 130 gouvernements – fait froid dans le dos. 75% de l’environnement terrestre, 40% des mers et océans et 50% des courants aquatiques sont menacés. Depuis 1970, la surface des forêts de mangrove, qui protège contre l’érosion côtière et atténue les effets des tempêtes, a diminué de plus de 75%. Découvrez l’ampleur des dégâts. »

MAIS ‘LE TEMPS’ N’EVITE PAS LA CONFUSION SUR LES 6 « EXTINCTIONS DES ESPECES » …

Extrait :
« Des fleurs pollinisées par des drones, des mers sans poissons, et des terres sans arbres. Cela n’est pas de la science-fiction, mais la réalité dans plusieurs régions du monde. Pour la première fois, un rapport exhaustif dresse un état des lieux mondial de la biodiversité. Et ses conclusions font froid dans le dos. Tout, dans ce texte de plus de 1600 pages, approuvé samedi par 130 gouvernements et rendu public ce lundi 6 mai, indique que nous sommes très près de la 6e extinction de masse. La précédente voyait s’éteindre les derniers dinosaures. Aujourd’hui, l’enjeu est plus grave. Car si près d’un million d’espèces – sur 8 millions – disparaissent dans les prochaines décennies, comme le prédisent les projections du rapport, la survie de l’humanité tout entière sera menacée. C’est pourquoi le Conseil mondial de la biodiversité́ (IPBES), qui est à la nature ce que le GIEC est au climat, a adopté un document de référence, élaboré par 158 experts, dont les conclusions empêcheront les Etats qui l’ont signé de dire, à la prochaine catastrophe, «nous ne savions pas». »

* Lire sur LLB :
(attention Média de l’OTAN ! Lire avec esprit critique …)
https://www.letemps.ch/sciences/alerte-rouge-biodiversite

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /

* Ma position pour l’Ecologie radicale (Deep Ecology) :
Lire sur LUC MICHEL/ ЛЮК МИШЕЛЬ/
LA NATURE A DES DROITS … L’ÉCOLOGIE RADICALE ET MOI !
http://www.lucmichel.net/2017/03/31/luc-michel-la-nature-a-des-droits-lecologie-radicale-et-moi/

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /
PROFIL FACEBOOK https://www.facebook.com/LUC.MICHEL.PCN
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/
INSTAGRAMM https://www.instagram.com/lucmichel.org2/
BLOG http://www.scoop.it/t/luc-michel-le-blog
LM OFFICIAL INTERNATIONAL FAN CLUB
https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

Le sommaire de Luc Michel
Le dossier écologie
Les dernières mises à jour

Source : Luc Michel

Plus d’histoires deAnalyses

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,