Aller à…
RSS Feed

27 mai 2020

L’opération des forces armées yéménites dans le sud de l’Arabie (1/2)


 

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.

Publié par Gilles Munier sur 30 Septembre 2019, 12:56pm

Catégories : #Yémen, #Arabie

Yahia Sarii,  porte-parole des forces armées yéménites

Revue de presse : Al Manar (28/9/19)*

Une opération d’Ansarullah dans le sud d’Arabie : des centaines de Km libérés… des milliers de soldats faits prisonniers

Les forces armées yéménites qui comptent dans leurs rangs les combattants des Comités populaires d’Ansarullah et des unités de l’armée ont annoncé une opération de grande envergure qui se déroule depuis 72 heures sur l’axe de la province saoudienne de Najrane, au nord du Yémen,  au cours de laquelle des centaines de kilomètres carrés ont été libérés.

Les forces armées ont lancé une opération militaire de grande envergure baptisée « Victoire de Dieu » sur l’axe de la province saoudienne de Najrane, a révélé le porte-parole des forces armées le général Yahia Sarii.

Selon lui, cette opération militaire est « la plus importante opération de leurre » depuis le début de l’offensive de la coalition saoudienne en 2015. « 3 brigades militaires des forces de l’ennemi sont tombées entièrement. Des centaines de véhicules et de blindés ont été récupérés de l’axe de Najrane… De grandes quantités d’armement ont été saisies”, a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : « des centaines de kilomètres carrés ont été libérés,… et des milliers d’officiers et de soldats ont été faits prisonniers, dont des centaines de saoudiens ».

« Nous nous comportons avec ces prisonniers en fonction des principes de la religion, des habitudes et des traditions yéménites et de la morale humanitaire », a-t-il tenu à signaler, précisant que les forces yéménites œuvrent pour les protéger des raids aériens de la Coalition saoudienne.

Ont participé à l’opération lancée depuis 72 heures,  l’unité balistique, celles de la force aérienne des drones, ainsi que des brigades de l’infanterie.

« L’opération se poursuit selon un plan bien dessiné, et nous annoncerons dans des points de presse ultérieurs ses résultats et les détails de ses étapes », a conclu M. Sarii.

Ce samedi, le Gouvernement de salut national yéménite a rejeté  la proposition de l’Arabie saoudite d’établissement un cessez-le-feu partiel au Yémen affirmant qu’il n’acceptera pas moins d’une cessation complète de l’agression et du blocus imposé par l’Arabie saoudite.

Cette position a été exprimée par Dayfallah al-Chami le porte-parole de ce gouvernement dont le siège se trouve dans la capitale Sanaa, selon l’agence de presse iranienne Fars News.

Evoquant les informations de presse américaine, notamment celles du New York Times, et qui ont fait état que Riyad a accepté un cessez-le-feu partiel, M. Machat l’a qualifié de « manipulation destinée à échapper aux pressions internationales et humanitaires qui refusent la poursuite de l’offensive ».

*Source : Al Manar

______________

Revue de presse : Al Manar (30/9/19)**

Nouveaux détails de l’opération ‘Victoire de Dieu’ : Le sort des prisonniers saoudiens fera l’objet de négociations

Nouvelles données sur l’opération militaire de grande envergure « Victoire de Dieu » réalisée dans le sud de la province saoudienne de Najrane: 200 mercenaires et militaires yéménites et saoudiens pro Hadi y ont laissé la vie et quelque 2.000 autres ont été fait prisonniers, a indiqué le dimanche 29 septembre le porte-parole des forces armées yéménites fidèles à Ansarullah, le général Yahia Sarie. Selon lequel la plupart de ces miliciens sont des yéménites, les autres étant des Saoudiens.

Un responsable militaire fidèle au président yéménite contesté Abed Rabbo Mansour Hadi a quant à lui fait part pour l’AFP que le chiffre des prisonniers est « inférieur » à celui avancé par les Houthis, indiquant qu’il est proche de 1.300 soldats », dont 280 blessés.

Alors que l’AFP a constaté que M. Sarei n’a pas parlé des prisonniers saoudiens, celui-ci a déclaré pour la télévision libanaise al-Mayadeen TV que l’armée yéménite entend ne divulguer aucune information supplémentaire sur le sort des prisonniers saoudiens, ni sur leur sort s’ils sont morts ou vivats.

« Toute information à ce propos ne sera publiée que via le dialogue et les mesures mutuelles », a-t-il expliqué. Il a réitéré que trois brigades de l’armée de Hadi sont tombées.

Le général Sarie a également divulgué la date où l’opération a été lancée par l’armée yéménite et les combattants des comités populaires d’Ansarullah : le 25 août dernier. laissant penser qu’elle a duré plus d’un mois. Il a toutefois revu à la baisse la superficie qui a été libérée : 350 km2 au lieu de 500, comme il avait signalé le samedi 28 septembre.

Cette opération avait été précédée d’un travail de surveillance de plusieurs mois avant « d’entrainer l’ennemi vers la plus grande embuscade jamais réalisée depuis le début de la guerre ».

Toujours avant le lancement de l’attaque, rapporte le général Sarie, cette zone située aux confins avec la province yéménite de Saada, le bastion d’Ansarullah, était totalement encerclée au bout de 72 heures.

« 31 opérations ont été effectuées en utilisant les drones qui ont touché des régions des Etats de l’offensive ainsi qu’un site sensible à Riyad », a-t-il signalé.

Il est question d’après lui de plusieurs régions saoudiennes qui ont été les cibles de pilonnage de la part des forces d’Ansarullah à Najrane, Assir et Jazane, les trois provinces saoudiennes limitrophes du Yémen. L’aéroport de Najrane a à lui seul fait l’objet d’une dizaine de missiles balistiques.

Des images de l’offensive, des armes saisies et des militaires capturés ont été présentées aux médias pendant la conférence de presse: une attaque contre des véhicules blindés, des centaines d’hommes marchant les mains en l’air.

Selon l’AFP, la coalition arabe qui mène sous le commandement de l’Arabie saoudite la guerre contre le Yémen depuis 2015, pour maintenir au pouvoir Hadi n’a, ce lundi, pas encore réagi à ces informations.

**Source : Al Manar

Plus d’histoires deArabie Saoudite

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,