Aller à…
RSS Feed

22 janvier 2020

La balkanisation du Congo : Théorie du complot ou plan américain ?


Jeudi 9 janvier 2020

FLASH VIDEO/ LA BALKANISATION DU CONGO : THEORIE DU COMPLOT OU PLAN AMERICAIN ?

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2020 01 08/

Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans le ZOOM AFRIQUE du 8 janvier 2020
sur PRESS TV (Iran)

* Source :
La Video sur PRESS TV/YOUTUBE
sur https://www.youtube.com/watch?v=thC-urLXHTA
(à 6’37)

* La présentation de PRESS TV :
« RDC : vers la balkanisation de l’est ?
Olivier Nduhungirehe, le secrétaire d’État rwandais aux Affaires étrangères, s’est exprimé au sujet de la thèse de la balkanisation de la RDC par sa partie est. Tout est parti d’un tweet de Christian Atoki Ileka, secrétaire général aux affaires étrangères, qui soutenait que « pour balkaniser, nul besoin de complicités internes. Mais seulement la volonté de celui qui le souhaite. Que la RDC se réveille et que cet opprobre no en soit épargnée ». Réagissant à ce message, l’officiel rwandais a qualifié cette hypothèse de « théories du complot aussi vieilles que ridicules.
Le géopoliticien Luc MICHEL répond à la question faits en mains ».

LE DOSSIER DU COMPLOT AMERICAIN CONTRE LA RDC

1-
Peter Pham, dirigeant de l’Atlantic Council (USA), aujourd’hui ambassadeur de Trump pour les Grans-Lacs, prône « la chute » et l’éclatement de la RDC, dans le ‘New York Times’ du 30 novembre 2012 (alors que la milice M23 vient de prendre Goma) :

* A lire sur
“To Save Congo, Let It Fall Apart”
https://www.nytimes.com/2012/12/01/opinion/to-save-congo-let-it-fall-apart.html?mcubz=0

2
Que disait Peter Pham en novembre 2012 ?
Il proposait le démembrement de la RDC : « Le Congo est trop gros pour réussir. C’est une entité artificielle dont les éléments constitutifs partagent le malheur d’avoir été saisis par l’explorateur Henry Morton Stanley au nom d’un monarque belge rapace du XIXe siècle ».
Il considérait le « mal congolais » comme étant chronique et, pour lui, la seule solution ne pouvait être que sa balkanisation au profit des entités plus petites : « Plutôt que d’édifier une nation, c’est le contraire qui est nécessaire pour mettre fin à la violence au Congo : diviser un État en faillite chronique en unités organiques plus petites dont les membres partagent un large consensus ou ont au moins des intérêts communs en matière de sécurité individuelle et collective ».
Pour lui, l’Occident devrait mettre de côté ce qu’il appelle un dogmatisme idéologique au profit d’un pragmatisme face à un pays qu’il qualifiait d’artificiel : « Si le Congo arrivait à être éclaté en entités plus petites, la communauté internationale pourrait consacrer ses ressources de plus en plus rares à l’aide humanitaire et au développement, plutôt que d’essayer, comme le Conseil de sécurité des Nations Unies l’a promis, de préserver «la souveraineté, l’indépendance, l’unité, la sécurité, l’intégrité territoriale d’un État fictif qui n’a de valeur que pour les élites politiques qui se sont hissées au sommet afin de piller les ressources du Congo et de financer les réseaux de mécénat qui leur assurent de rester au pouvoir ».
Dans le même article, il tentait également de trouver une explication au soutien du Rwanda à la milice terroriste M23 qu’il présentait « comme une rébellion particulière qui pouvait offrir la sécurité aux populations sous son contrôle » (sic).

3-
Qui est Peter Pham ? (Jeune afrique, 9 nov. 2018) :
« Le chercheur américain, qui était jusque-là directeur d’Africa Center au sein de l’Atlantic Council (…) a été nommé envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs par le Département d’État américain, vendredi 9 novembre. La nomination de J. Peter Pham a été annoncée par le Département d’État américain. Le nouvel envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs sera en charge de la mise en œuvre de la politique africaine de l’administration Trump en matière « de sécurité transfrontalière, de questions politiques et économiques dans la région des Grands Lacs », précise le communiqué. Sa feuille de route, telle qu’affichée par le Département d’État, porte également sur « le renforcement des institutions démocratiques et de la société civile » (Ndla : les révolutions de couleur) et le retour sûr et volontaire des habitants de la région réfugiés et personnes déplacées dans leur propre pays » (…) Le nouvel envoyé spécial américain de la région des Grands Lacs a également provoqué la polémique en novembre 2012, en prenant ouvertement position pour l’éclatement de la RDC en plusieurs États dans une tribune publiée par le New York Times. Les rebelles du M23 venaient tout juste de conquérir Goma, dans le Nord-Kivu … »

4-
L’Atlantic Council, une pieuvre au sein des gouvernent américains et de la politique africaine des USA :
J’ai à plusieurs reprises donné un coup de projecteur à un organisme influent de déstabilisation américain, bipartisan, l’ATLANTIC COUNCIL (Dirigeants : le général US Jones, mentor de Katumbi en RDC et ex Conseiller à la Sécurité nationale d’Obama qui dirige aujourd’hui une firme de « Sécurité », l’International Jones Group), Peter Pham, envoyé spécial de Trump dans les Grands-Lacs, Tibor Nagy, vice State secretary US, Donald Booth, envoyé de Trump et avant d’Obama au Soudan).

* Voir sur LUC-MICHEL-TV/
21 DECEMBRE 2019 SUR AFRIQUE MEDIA/
DANS ‘LE MERITE PANAFRICAIN’:
COMMENT UN LOBBY AMÉRICAIN, L’ATLANTIC COUNCIL, EST AU COEUR DE LA DÉSTABILISATION DU CAMEROUN ET DE L’AFRIQUE !?
sur https://vimeo.com/380926946

VOIR AUSSI (1) …
L’ARRIERE-PLAN POLITIQUE :
LA DESTABILISATION DE LA RDC, CIBLE PRINCIPALE DU « PRINTEMPS AFRICAIN »

Quels sont les questions essentielles que pose la déstabilisation occidentale de la région des Grands-Lacs, de la RDC et du Burundi :

Pourquoi la région des Grands-Lacs, et singulièrement le Burundi et la RD Congo, sont les cibles permanentes et prioritaires du soi-disant « Printemps africain » depuis 2014 ?
Quelle est la vision de la Géopolitique franco-américaine sur cette région et comment Washington entend y appliquer la « Théorie des dominos » ?
Pourquoi ces attaques constantes des ONG occidentales contre Kinshasha ?
Quel est le dessous des cartes de la déstabilisation du Congo ?
Pourquoi les attaques incessantes de l’ONU contre le Burundi et aussi la RDC ?
Qui mène ces affaires et pour le compte de qui ?

* Sur PANAFRICOM-TV/
LUC MICHEL:
DESTABILISATION DES GRANDS-LACS.
LE COMPLOT CONTRE LE BURUNDI & LA RDC CONTINUE !
(SUR LIGNE ROUGE)
sur https://vimeo.com/257858492

* Sur PANAFRICOM-TV/
LUC MICHEL: GRANDS-LACS.
LE PANAFRICANISME FACE AU NEOCOLONIALISME
(DECRYPTAGE, TELE50, RDC)
sur https://vimeo.com/166779297

VOIR AUSSI (2) …
L’ARRIERE-PLAN GEOPOLITIQUE :
LA RDC PIVOT GEOPOLITIQUE DE L’AFRIQUE

Etat-continent au cœur de l’Afrique, des rives de l’Atlantique aux Grands-Lacs, l’ex Congo belge est dès 1960 « le point de fixation de la Guerre froide ». « L’ancienne colonie belge, prise dans la spirale de la guerre civile entre 1960 et 1965, a été en réalité le premier théâtre africain de la Guerre froide ».
Le Congo ne cessera depuis d’être un enjeu majeur pour les puissances occidentales, l’impérialisme américain (qui imposera son agent Mobutu au pouvoir pour une longue dictature) et la Françafrique de de Gaulle et Focart.
La géopolitique de Focart, deus ex machina de la France en Afrique (avec ses réseaux et ses « barbouzes », marque encore aujourd’hui la Géopolitique des stratèges américains, qui rêvent depuis le « Sommet USA-African Leaders » d’Août 2014 à Washington de conquérir la RDC et d’y imposer un régime fantoche compradore.
Foccart fixe au « Congo-Kinshasa occupe une place centrale, une place d’équilibre géopolitique, en Afrique francophone ». La Géopolitique définit aussi le Congo comme « le pivot de l’Afrique centrale et australe ». Qui déstabilise le Congo déstabilise toute l’Afrique. Qui contrôle le Congo domine le continent …

* Sur EODE-TV/
LUC MICHEL:
GEOPOLITIQUE DU CONGO. LE PIVOT DE L’AFRIQUE
sur https://vimeo.com/195241814

(Sources : Press TV – Afrique Media – New York Times – Télé 50 – Panafricom-TV – EODE Think Tank)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Flash Vidéo Géopolitique/
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

 

 

Le sommaire de Luc Michel
Le dossier Afrique noire
Les dernières mises à jour

Source : Luc MICHEL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’histoires deAFRIQUE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,