Aller à…
RSS Feed

17 février 2020

Libye: l’Afrique a trahi Mouammar Kadhafi


Le président ougandais Yowérie Museveni est revenu sur la crise en Libye lors d’une interview avec la BBC et a regretté le fait que les Etats africains ne soient pas intervenus pour empêcher ce qu’il appelle, l’invasion étrangère.

Alors que tout le monde se précipite pour tenter aujourd’hui de résoudre la crise libyenne, le président Museveni a préféré aller à la base du problème et accuser les pays africains de n’avoir rien fait pour protéger ce pays. Selon Museveni, les pays africains auraient dû faire front commun et opposer une résistance militaire pour «donner une leçon» à la France et ses alliés de l’Otan, lors de leur intervention meurtrière en Libye. «Les pays africains n’auraient pas dû permettre aux pays occidentaux d’attaquer la Libye », a déclaré le président. Museveni martèle que « la Libye était un pays africain attaqué par des puissances étrangères, nous aurions dû intervenir… Nous avons essayé diplomatiquement, mais nous aurions pu intervenir même militairement ».

La Libye est dans un chaos sans pareil depuis 2011, l’année où Nicolas Sarkozy a forcé la main à l’Otan pour intervenir dans le pays et assassiner son dirigeant, le colonel Mouammar Kadhafi. Depuis, le pays est pris en Otage entre deux administrations distinctes qui la dirigent, au milieu de la multiplicité de groupes armés qui font leur loi. Les puissances s’efforcent maintenant à rétablir la paix dans le pays mais aucune de leurs tentatives n’a prospéré.

Plus d’histoires deAFRIQUE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,