Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2020

THE INDIAN ACT 1876


THE INDIAN ACT 1876

par Ysengrimus

Le Parlement Canadien avec le Premier Ministre, John A. Macdonald, décide d’abolir TOUS les traités, signés de bonne foi, par les Premières Nations. Il faut spécifier qu’aucun Amérindien ne siégeait dans cette institution. Louis Riel avait été banni. Donc, depuis ce temps là, TOUS les conflits se règlent dans la Cour des Blancs, où les Autochtones ne gagnent jamais. La loi des Blancs, la police des Blancs, l’armée des Blancs, les médias des Blancs, la propagande des Blancs… On ne leur laissent AUCUN recours!

Ce que les Canadiens ne savent pas, surtout les Canadiennes, c’est qu’avant 1867, les femmes amérindiennes avaient le droit de vote dans leurs nations. Il y avait même des tribus où c’est les femmes qui nommaient le chef! Et ça c’était complètement inacceptable pour les hommes blancs chrétiens!

Alors, le gouvernement des Blancs s’est mis à changer le mode de gouvernance de toutes ces Nations. Plus de gouvernements, ni de chefs traditionnels. La bonne vieille méthode britannique de, diviser pour régner, commençait à faire ses ravages sous cette tutelle sauvage. Holocauste, kidnapping des enfants, vol des terres, isolement; voilà le sort qu’on réserve à NOS Autochtones.

Et quand ils sont délibérément poussés au pied du mur, et bien, c’est illégal! Et on envoie la police, l’armée, les médias. Et presque tous les Blancs applaudissent!

John Mallette

Plus d’histoires deAmérindiens

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,