Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Situation au Mali


Le CNSP sur la situation au Mali/ la Russie dans les colonies de la France

par Robert Bibeau

Voyons voir le système. Ce système dans lequel ceux qui nous colonisent c-à-d la France, l’Europe, l’Occident et l’Amérique. Puisqu’ils pensent déjà qu’ils nous colonisent (gouvernent). Ceux qu’ils nous ont choisi, ceux pour qui nous avons laissé toutes activités pour leur vote. Nous sommes obligés de dire qu’ils nous colonisent mentalement à travers ces présidents qui protègent leurs intérêts.

Voyons si l’on a entendu parler d’attaque depuis la chute de l’ancien président.

Nous n’allons pas parler des jours précédents, bien vrai qu’il y ait eu pas mal de travail. Mais hier soir à 22 heures, nous avons détruit sept (7) bases djihadistes y compris les engins et les armes qu’ils nous avaient dépossédé. Nous  avons tout détruit avec nos propres avions, non des avions loués. Nos propres avions que le pays a achetés mais garés par nos généraux pendant que le pays est en guerre. Pourquoi ?? Parce que la France n’avait pas donné d’autorisation pour attaquer les djihadistes. Tel était le problème.

* Pensez-vous que ce sera pareil du moment que la gestion de notre pays nous appartient ??

L’autre jour à SIKASSO nous avons détruit trois BASES où il y avait des grandes fosses remplies d’armes qui ne pouvaient être détectées que par le satellite. Grâce à l’appui de nos partenaires de l’extérieur nous avons pu le faire.

Vers Douentza et ailleurs il y a eu des bombardements qui ont fait plusieurs morts chez les djihadistes. Selon la chaîne Télé 16(ITV) ça irait de 700 morts sans compter les blessés, avec plusieurs dégâts matériels. Mais vous n’entendrez jamais cela dans les chaînes occidentales ( françaises, américaines). Ce n’est pas possible.

Qu’est-ce qui va donc empêcher notre télé (ORTM) à les diffuser puisqu’elle nous appartient maintenant et non à la France?? C’est ce que la France cherche à contrôler pour empêcher nos avions de décoller.

Depuis le Mardi soir ( jour du coup d’état) nos soldats sont au travail jusqu’à maintenant surtout dans la zone de SIKASSO. Nous sommes aussi en train de leur barrer la route vers Kayes pour les empêcher de s’en fuir vers la Gambie ou le Sénégal.

* Pensez-vous que c’est facile de travailler dans ce système imposé dans lequel ils allaient tous nous tuer sans intervention ni de de la France ni de nos autorités silencieuses??

Ce n’est ni une affaire de 10, 20 ou 50 ans, ni une affaire de IBK.NOUS DEVONS COMBATTRE LE SYSTÈME. C’est ce que les ivoiriens (armée) aussi doivent comprendre. Ce n’est pas une affaire de pro ALASSANE ou pro GBAGBO, mais de la PATRIE, de l’intérêt national. C’est ce que nous avons compris et Dieu nous a aidés. Nous sommes sûrs qu’ils pourront aussi le faire s’ils comprennent ainsi.

Ils avaient utilisé le même système de division chez nous. Voulant créer un conflit entre les Dogons et les Peulhs. Ce que le PEUPLE a compris à temps. Tous se sont réunis pour l’intérêt de la nation.  Tel est le début de notre combat contre le système. La France ne va certes nous laisser faire et leur but n’est jamais de laisser nos avions décoller. Sauf que ceux qui nous aident et nous informent sont plus puissants qu’eux.

# PANAFRICOM/PANAFRIcan action and support COMmittees


Le Mali et la Russie resserrent les liens

La situation au Mali commence à prendre forme. Il est possible de voir un remake de la Centrafrique avec la France qui recule et la Russie qui avance. Des responsables militaires avaient d’ailleurs été formés à Moscou. La coopération entre les deux pays était au centre des discussions. L’ambassadeur de Russie au Mali est l’un des premiers diplomates étrangers à être officiellement reçu par les hauts gradés militaires maliens. À sa sortie, Igor Gromyko n’a prononcé devant la presse qu’une seule phrase : « Nous avons discuté de la sécurité. » Au moment où l’un des problèmes du pays est l’insécurité au nord et au centre pour servir les intérêts de la France et favoriser d’une certaine manière la scission du pays, les Maliens ne cachent pas qu’ils souhaitent le renforcement de la coopération militaire avec Moscou. Certains l’ont rappelé ce samedi, lors du rassemblement organisé par l’opposition à Bamako : « On veut coopérer avec la Russie », « On veut la Russie ! », « Poutine, Poutine ! », « Depuis le jour où IBK a signé un accord militaire avec la France, le Mali est foutu. »

C’était déjà en juin 2019, le Mali et la Russie avaient signé un accord de coopération militaire au grand dam de la France, qui continuait à tout mettre en œuvre pour garder le monopole du Mali :

«La France est un État terroriste !!! Vive la coopération entre le Mali et la Russie»

lit-on sur des publications en date du 15 novembre, faites sur Facebook par le Groupe des patriotes du Mali, une association de la société civile. Un peu plus tôt, le 12 octobre, le même groupe et une « Association des jeunes musulmanes du Mali » avaient réclamé « l’intervention de la Russie afin d’aider l’armée malienne à recouvrer l’intégrité du territoire » du pays. En 2019, le Mali voulait à tout prix copier la Centrafrique en se tournant vers les Russes et ainsi diminuer l’influence de la France sur le territoire. Quoi qu’il en soit, la population malienne tout comme la population centrafricaine préfère nettement voir les militaires nationaux assurer la sécurité dans le pays plutôt que de voir des militaires étrangers occuper leur pays sans lever le petit doigt pour assurer leur sécurité.

* Voir la vidéo du ZOOM AFRIQUE sur :

https://vimeo.com/453083703

Robert Bibeau | 31 août 2020 à 13 h 54 min | URL : https://les7duquebec.net/?p=257337

Plus d’histoires deAFRIQUE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,