Aller à…
RSS Feed

24 janvier 2021

Rififi au Capitole, mascarade électorale interminable et guerre sanitaire meurtrière


This text is available in 5 languages on this webmagazine:
13.01.2021-Bibeau-English-Italiano-Spanish
This text is available in Portuguêse on this blogue:
Que o Silêncio dos Justos não Mate Inocentes: Batalha no Capitólio, mascarada eleitoral interminável e guerra sanitária assassina (queonossosilencionaomateinocentes.blogspot.com)

 

Il est pratiquement impossible de comprendre le « chaos » économique et politique planétaire si l’on ne porte pas l’analyse au plus haut niveau d’abstraction. Ainsi, Lucien Cerise, chercheur en «ingénierie sociale» (nouveau titre des vicaires de la psychanalyse) porte sa réflexion abstractive jusqu’au plus haut niveau de l’intellect et observe que: «les techniques de manipulation des masses sont aujourd’hui à l’œuvre dans la gestion gouvernementale du Covid-19 et on a même franchi un seuil dans le contrôle comportemental grâce aux médias subventionnés qui se sont tous engagés pour le mondialismeLucien Cerise : « J’essaye de rester zen » (reseauinternational.net)

 

N’en déplaise à l’ingénieur Cerise, l’abstraction psychologique qu’il affiche dissimule elle-même  les motifs concrets de cette pandémie maudite et de ce confinement dément dans lesquels la classe dirigeante d’Occident s’emmêle depuis un an et dont elle semble incapable de se déprendre.

 

Pour notre part, voici la lecture phénoménologique que nous faisons de la conjoncture cacophonique contemporaine. Nous observons que le grand capital américain déclinant se dirige vers l’effondrement et, comme tous les empires avant lui, les thuriféraires de l’Empire yankee se déchirent autour de la dépouille du macchabée encore fumant. Une faction du grand capital en perdition a poussé les «Déplorables patriotes» à défier les politiciens larbins jusque dans leur repaire au Capitole. L’autre faction, tétanisée, hurle son émoi depuis. L’empire amorce son chant du cygne par le requiem de Donald Trump. Le pugiliste du capital isolationniste « America First » aura vécu, ce que nous avions prédit il y a quatre ans. https://les7duquebec.net/archives/231044.

 

Voyons maintenant comment Joe Biden, le pugiliste de la faction «Big Tech libre-échangiste» parviendra à organiser la liquidation des actifs de la Maison-Blanche.

 

Gauche ou droite…fausse alternative

 

Suite à la tartuferie du Capitol… faisant suite à la mascarade électorale «démocratique», un lecteur nous écrit ceci:  «Si ceux qui ont convoqué la manifestation devant le Capitole avaient été de gauche, Black Lives Matter, Black Bloc ou, comme certains le prétendent, de prétendus Gilets jaunes, ils auraient rencontré la Garde nationale, la police, et l’armée!» Preuve, selon lui, que la bourgeoisie de droite s’octroie des privilèges qu’elle refuse à la petite bourgeoisie de gauche. Ce lecteur se trompe, car toutes les gauches en commençant par BLM, en passant par les «antifa», le Black Bloc et les autres gauches électoralistes démocratiques, étaient présentes à cette cavalcade où chacun avait son rôle à jouer tout comme les «Déplorables patriotes» de Donald Trump. Les partis communistes des États-Unis se sont même portés à la défense des sénateurs stipendiés et du Capitole outragé. Les partis communistes et ouvriers américains réagissent au coup de force fasciste du Capitole à Washington DC – Palestine Solidarité (palestine-solidarite.fr).  

 

Le prolétariat ne devrait pas accorder son soutien à l’aile «gauche» de la bourgeoisie, l’aile qui pleurniche sans cesse quand elle est dans l’opposition à propos de la répression que lui fait subir l’État totalitaire de droite. Mais, aussitôt au pouvoir, cette go-gauche conspirationniste, utilise la machine d’État totalitaire de gauche pour réprimer toute résistance de la populace de gauche comme des «Déplorables patriotes» de droite. Elle est finie la dichotomie archaïque entre la gauche « populaire » et la droite « populiste »… ne subsiste plus au sein de la bourgeoisie que la division entre clans voraces et leurs altercations pour la domination de l’appareil d’État totalitaire.

 

Prolétariat internationaliste vis-à-vis grand capital mondialiste

 

La tartuferie de la crise sanitaire « pandémique » et la mascarade électorale démocratique bidon illustrent que sur le plan économique comme sur le plan politique le monde se divise désormais en deux camps antagonistes. Le camp du prolétariat déchiré entre une aile réformiste et une aile révolutionnaire largement minoritaire.

 

En face de nous, le Radeau de la Méduse, gouverné par le grand capital monopoliste mondialisé auquel s’agrippe les larbins politiciens de toutes allégeances, les plumitifs encanaillés, la bourgeoisie découragée, ou enragée, bref, toute une cour des miracles de désespérer d’observer les riches (3000 milliardaires) accumuler des fortunes mirobolantes pendant que les autres strates de la bourgeoisie (de gauche comme de droite) s’appauvrissent et périclitent.

 

Paul Craig Roberts, ex-fonctionnaire du Pentagone, décrit ainsi la société américaine :

 

«Même si les gens pouvaient être pris de doute en s’apercevant que les médias sous contrôle parlent d’une seule voix, le peuple américain a été si divisé et fragmenté en communautés hostiles par la « politique de l’identité » qu’il est bien trop désuni pour s’opposer à cette réforme d’en haut et au contrôle du gouvernement sur sa vie. (…) Les mesures de confinement vont achever la destruction de la classe moyenne qui a commencé avec la délocalisation des emplois industriels. Les petits patrons sont ce qui reste de la classe moyenne et ils sont ruinés par le confinement. Désormais, tout – les restaurants, les bars, toutes sortes d’emplois – sera monopolisé par des chaînes de distribution. Tout le pays dépendra de Walmart et d’Amazon.» Requiem pour Donald Trump – les 7 du quebec

 

Nous prolétaires révolutionnaires

 

Quant à nous, prolétaires révolutionnaires, nous pensons que cette visite populiste tumultueuse au Capitole de l’État totalitaire fut une cavalcade amusante, mais sans conséquence et sans lendemain dans la guerre d’un nouveau genre que se mène  les deux Triades du grand capital yankee. https://les7duquebec.net/archives/261227

Selon nous, les manifestants des deux clans (gauche progressiste (sic) et droite patriotique (sic)) n’étaient que des marionnettes manipulées et mystifiées et ils seront sacrifiés sur l’autel de la guerre sanitaire au moment approprié. https://les7duquebec.net/archives/261082

 

Nous ne pouvons que nous moquer de cette mise en scène rocambolesque. Il est évident que les manifestants ont été surpris par la facilité de leur équipée…devant servir à effrayer la racaille sénatoriale cloîtrée dans le Capitole occupé.

 

Tout ceci illustre que les deux clans en guerre dans cette Amérique en déclin sont prêts à en découdre jusqu’à la mort du dernier soldat, mais nullement au bénéfice de la piétaille qu’ils ont endoctrinée et enrôlée. Ils nous immoleront sans hésitation dans leur  guerre bactériologique voilà ce que nous devons retenir.

Prolétaires, éloignons-nous de la marmite sanitaire virologique vaccinale bancale de ces apprentis sorciers déchaînés, et préparons une véritable riposte à leurs préparatifs de guerre sanitaire « démocratique » liberticide. https://les7duquebec.net/archives/260964

 

Laisser un commentaire

Plus d’histoires dele capitalisme

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,