Aller à…
RSS Feed

24 juillet 2021

La route de l’Enfer est pavée de bonnes intentions.


Maintenant, je ne souhaite pas plaider ici pour les élites des États-Unis, du Royaume-Uni et de leurs alliés qui agissent dans le meilleur intérêt de ceux qu’ils ciblent pour un changement de régime.

Ce que je veux faire valoir, c’est que même si leurs intentions étaient les meilleures du monde, ce qu’ils font est injuste, conduit à la mort, à la destruction et au chaos et confirme vraiment le célèbre dicton ci-dessus.

Bien entendu, leurs intentions déclarées ne peuvent être prises au pied de la lettre. Une personne sensée et ayant la moindre capacité intellectuelle ou intérêt pour la géopolitique ou l’économie mondiale ne pourrait les croire lorsqu’ils prétendent agir dans l’intérêt de qui que ce soit d’autre que le leur.

Il est surprenant de voir combien de personnes prennent ce qui est dit pour argent comptant quand il s’agit des déclarations que font ces élites, malgré les événements de ces dernières années où leurs mensonges ont été flagrants pour toute personne qui les écoutait.

Ce phénomène surprenant, la crédulité continue de tant de personnes, permet encore au conditionnement des médias occidentaux de pénétrer quotidiennement leur cerveau.

D’une manière ou d’une autre, le danger reste négligé. Cela n’est dû peut-être qu’à de la paresse et à l’habitude d’allumer un téléviseur pour obtenir leur dose de «nouvelles» de la journée. Et sans doute aussi aux opinions qu’ils ont sur ces sujets.

Mais revenons au thème principal de ce commentaire. Les élites de l’Ouest ont un ensemble de récits qu’ils débitent continuellement. Ces derniers et les mots à la mode qui leur sont associés changent quelque peu de temps en temps. Il y avait «L’axe du mal» de Reagan. «La guerre contre le terrorisme» de Bush. Les nations souveraines sont pointées du doigt pour saper et changer de régime en fonction de ce que ces élites appellent «nos valeurs», «liberté», «droits de l’homme» et «démocratie».

L’Occident est appelé par ces élites «le monde libre» et ils ne se lassent jamais de dire à quel point celui-ci est parfait et merveilleux. À les entendre, on penserait que le génocide mené contre la population originelle des États-Unis, la population amérindienne, n’a jamais eu lieu et que l’esclavage n’était également qu’une fable concoctée pour nuire à leur merveilleuse et parfaite image. Le colonialisme est également balayé sous le tapis géopolitique, tout comme «la guerre de l’opium», le «Vietnam» et la série de guerres de choix basées sur des mensonges qui ont totalement fracturé le Moyen-Orient.

Mais le mème de perfection perpétuelle dont les élites occidentales se parent est tout ce qui leur permet de dévaster d’autres nations et de le faire pour la bonne cause.

Apporter la liberté et la démocratie via les bombes et les droits de l’homme en racontant des mensonges a bien fonctionné pour eux, n’est-ce pas ? La société Halliburton de Dick Cheney a gagné des milliards de dollars dans la destruction de l’Irak. Des entreprises américaines comme Boeing et Raytheon gagnent des fortunes grâce à la guerre et à la menace de guerre. Mais tout n’a surement pas bien fonctionné pour ceux qui ont été bombardés et qui ont été la cible de mensonges de façon incessante, afin de maintenir la machine à tuer américaine bien huilée.

Comme l’indique le titre ci-dessus, même les meilleures intentions peuvent conduire au désastre. Et c’est en supposant qu’il y en ait, de bonne intentions. Des enfants tués et mutilés par des bombes à fragmentation … certaines qui n’ont pas explosé lors de l’impact sont encore aujourd’hui découvertes en Irak, en Afghanistan et ailleurs.

La nation souveraine de la Libye est passée d’un état relativement stable à un état d’anarchie complète où les groupes rebelles se battent pour le reste du butin et où l’esclavage a une fois de plus levé sa tête hideuse. Mais où sont les reportages à la télévision et dans les journaux grand public à ce sujet, sous une forme continue, alors que les occidentaux étaient régalés toutes les heures en vue d’obtenir le consentement de l’OTAN pour bombarder “la souillure” et la chasser hors du lieu ? Ils se distinguent par leur absence.

De temps en temps, le cœur saignant, des supplications émergeront pour attaquer une nation et pour soutenir quiconque cherche à faire tomber un gouvernement qui est entré dans la ligne de mire du changement de régime. C’est alors que vous verrez un flot constant de malheurs, de tirades contre ceux, «là-bas», qui font des choses terribles qui nécessitent que les saintes forces de l’Occident aillent les écraser.

Les Occidentaux ont joué maintes et maintes fois de cette manière. Le message implicite est que nous sommes particulièrement saints, de bon cœur et toujours imprégnés des intentions les plus nobles et les plus sincères de ne faire que le bien pour les autres. Pas comme les méchants que nous trouvons “racialement impurs” et “indignes d’exister”.

Nous sommes tellement bons que vous pouvez nous faire confiance pour bombarder, tuer, mutiler, torturer et anéantir où, quand et qui nous choisissons.

Le tout cela bien sûr avec les meilleures intentions du monde.

Partager

Plus d’histoires deAfghanistan