Aller à…
RSS Feed

25 juin 2021

Les capacités électroniques inouïes de la Résistance


L’une des découvertes de l’intifada balistique de Gaza aura été la capacité de la guerre électronique de la Résistance qui a fait du Dôme de fer une ridicule passoire.

Mercredi 12 mai au soir, le Dôme de fer israélien a créé une scène hilarante lorsqu’il n’a pas réussi une fois de plus à intercepter des roquettes lancées depuis la bande de Gaza.

Depuis le début d’une vague sans précédent d’attaques à la roquette en provenance de la bande de Gaza, les systèmes de défense antiaérienne israélienne Dôme de fer ne font preuve de rien si ce n’est que d’inefficacité. Ce qui s’est passé mercredi soir en est un exemple intéressant, voire ridicule : au moment où quelques roquettes ont été tirées par l’artillerie de la Résistance depuis la direction du Sud vers le Nord, le Dôme de fer a commencé à se décharger depuis la direction de l’Est vers l’Ouest. Les roquettes tirées depuis Gaza sont donc tout de suite sorties de la zone d’interception et les sept missiles tirés par le Dôme de fer se sont finalement détruits.

Qu’est-ce qui a causé cette gaffe ?

Les Israéliens installent des systèmes antiaériens Dôme de fer dans les colonies telles que Sdérot et tout près de la bande de Gaza dans l’objectif d’intercepter rapidement toute roquette tirée depuis cette région. À noter que cela prend seulement quelques secondes avant qu’une roquette s’abatte sur Sdérot.

Mais ces systèmes ne peuvent pas bien fonctionner, à moins que les roquettes soient tirées en direction de l’Est et non pas du Nord. Il paraît que les roquettes tirées avaient pour cible les villes d’Ashkelon ou de Tel-Aviv. Bref, l’erreur de calcul du Dôme de fer a coûté à Israël au moins sept missiles Tamir dont le cout est très cher.

C’est à la lumière d’un ciel israélien complètement découvert que les drones sont entrés en action.

La branche militaire du Hamas a déclaré que les drones suicides de la Résistance étaient déjà passés sur le champ de bataille contre le régime israélien.

Les Brigades al-Qassam ont annoncé, dans un communiqué, qu’une station de gaz avait été prise pour cible par plusieurs drones suicides de type Shahab.

Jeudi aussi, les Brigades al-Qassam ont attaqué des véhicules militaires israéliens stationnés près de Gaza, à laide de missiles Shahab.

« Ces attaques sont menées en représailles aux agressions sans répit du régime israélien contre la nation palestinienne, sans évidemment oublier l’assassinat de plusieurs commandants et ingénieurs des Brigades al-Qassam et nous continuerons nos frappes tant que l’ennemi continuera de nous attaquer », indique le communiqué.

Depuis lundi, 109 Palestiniens ont été tués, dont 28 enfants et 15 femmes, en plus de 621 blessés à la suite des raids israéliens continus sur Gaza.

Les affrontements en Cisjordanie et Jérusalem ont provoqué la mort de 4 Palestiniens et des centaines de blessés, selon des sources palestiniennes officielles.

Le chef d’état-major des forces armées iraniennes a condamné les récentes attaques d’Israël et a souligné la nécessité de créer une coalition stratégique pour résoudre le problème palestinien.

Le général de division Mohammad Bagheri a condamné les attaques à Qods contre les Palestiniens et le martyre d’un nombre d’entre eux lors de l’irruption brutale des militaires israéliens dans la mosquée Al-Aqsa et d’autres zones dans les territoires palestiniens.

“Les atrocités commises dans les territoires palestiniens et la ville sainte de Qods ces jours-ci, et l’effusion de sang de nombreux fidèles, personnes à jeun en plein mois sacré de Ramadhan, ont suscité la tristesse du monde en particulier de l’umma islamique”, a-t-il déclaré.

Source : Les capacités électroniques inouïes de la Résistance

Partager

Plus d’histoires deApartheid