Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2021

L’ancien pensionnat de Kamloops, géré par l’Église au nom du gouvernement canadien, avait pour objectif « d’assimiler » les autochtones


Nouvel article sur les 7 du quebec

L’ancien pensionnat de Kamloops, géré par l’Église au nom du gouvernement canadien, avait pour objectif « d’assimiler » les autochtones

par Robert Bibeau

PEUPLES AUTOCHTONES – L’ancien pensionnat de Kamloops, géré par l’Église catholique au nom du gouvernement canadien, avait pour objectif « d’assimiler » de force les tribus autochtones à la société canadienne.
Par Vincent Kranen avec AFP – et –  Par Jo Busta Lally
.
Le Canada voit ressurgir son passé et ses anciennes pratiques vis-à-vis des membres des « Premières Nations » d’Amérique du Nord. Un expert équipé d’un géo-radar a repéré, le week-end dernier, les restes humains de 215 enfants sur le site d’un ancien pensionnat, près de Kamloops, à 350 kilomètres au nord-est de la ville de Vancouver dans la province canadienne de Colombie-Britannique. L’annonce a été faite par la communauté autochtone « Tk’emlups te Secwepemc » dans un communiqué.« Certains n’avaient que trois ans », a affirmé Rosanne Casimir la cheffe de la communauté autochtone. Selon elle, la mort de ces enfants, dont on ignore la cause et à quand elle remonte, n’a jamais été documentée par la direction du pensionnat même si leurs disparitions avaient été évoquées dans le passé. « J’ai le cœur brisé », a réagi le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur TwitterC’est un triste rappel de ce sombre chapitre de notre histoire. Je pense à tous ceux qui sont touchés par cette nouvelle bouleversante », a écrit le dirigeant, qui a fait de la réconciliation avec les premiers peuples du Canada l’une de ses priorités depuis son arrivée au pouvoir en 2015.

Un pensionnat géré par l’église catholique

 Cet ancien pensionnat était l’un des 139 établissements mis en place au Canada à la fin du XIXe siècle. Quelque 150.000 enfants autochtones, métis et inuits, ont été enrôlés de force dans ces établissements où ils ont été coupés de leurs familles, de leur langue et de leur culture. Certains d’entre eux ont été soumis à des mauvais traitements ou à des abus sexuels et au moins 3200 y sont morts, la majeure partie de tuberculose, selon les conclusions en 2015 d’une commission nationale d’enquête canadienne qui avait conclu à un « génocide culturel ».Le pensionnat de Kamloops était géré par l’Église catholique au nom du gouvernement canadien. Celui-ci avait ouvert ses portes en 1890 et avait accueilli jusqu’à 500 élèves dans les années 1950, il a été fermé en 1969. En 1910, selon le communiqué de la communauté autochtone, le directeur de l’établissement de Kamloops s’était plaint de l’insuffisance des financements du gouvernement canadien pour « nourrir adéquatement les élèves ». Les conclusions préliminaires de l’enquête sur les restes de ces 215 enfants devraient être publiées dans un rapport en juin.

 

MEURTRE DE MASSE SANS CONSÉQUENCES AU CANADA, COMMENT DÉTRÔNER LE MENSONGE ? KEVIN ANNETT, 1ER JUIN 2019

Par Jo Busta Lally

Génocide avoué = à moitié pardonné ?…

 

J’ai ouvert ce blog, en décembre 2015 et l’un de mes objectifs, était de faire connaitre le génocide des Natifs, peuples premiers par les premiers colons/envahisseurs/exterminateurs au N.O.M. de leur dieu depuis au moins 1492 sur un territoire prédéterminé par les hommes en jupe vers : l’Ouest et le Sud, en traçant et en établissant une ligne allant du Pôle arctique, ci-après nommé le Nord au pôle sud ci-après nommé le Sud, sans se soucier si les terres ou les îles découvertes ou à découvrir se situent en direction de l’Inde ou vers quelque autre quartier ; la ligne se situant à cent lieues à l’Ouest et au sud des îles des Açores et du Cap Vert. […] Extrait Bulle Papale Inter Caetera, 1493 ► Voir « Les Bulles de la discorde » ;

Du fait, notamment, qu’avant cela, j’avais moi-même tenté de faire effacer mon nom du registre des baptêmes auprès de l’Église Catholique Romaine et surtout, en récusation de la Doctrine chrétienne de la découverte, considérant que c’était un moyen efficace, pour peu qu’il soit généralisé, pour FAIRE TOMBER L’EMPIRE ANGLO-AMÉRICANO-CHRISTO-SIONISTE. Ce dossier complet est au format PDF « Effondrer les empires coloniaux » par Jo Busta Lally. Et loin de tout antagonisme dans l’idée que ce pouvait être « sans arme, ni haine, ni violence » ;

Aussi, j’ai créé une catégorie dans laquelle vous pouvez retrouver tous les billets qui traitent de ce sujet dans PEUPLES PREMIERS et le 25 décembre 2015, date extrêmement importante pour les descendants des colons exterminateurs et les croyants de tous poils, j’avais proposé le visionnage complet du film documentaire « Unrepentant » réalisé par Kevin Annett et en VOSTFR dans ce billet TOI D’ABORD et afin qu’après cela, plus personne ne puisse prétendre qu’il ne savait pas… Ou qu’il ne pouvait pas savoir. Car ce film est la « genèse » du Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation que Résistance 71 avait décidé de traduire partiellement en français, en avril/mai 2016, pour m’en confier la mise au format PDF en juin 2016 et là encore pour en permettre une diffusion la plus large possible, car déjà nous estimions qu’aucun NOUVEAU PARADIGME, ne pourrait être enclencher si ce n’était en lien, étroit, avec les Natifs/Indigènes/Aborigènes de tous les continents. Et encore, espérions-nous que cela soit à leurs côtés, sans quiconque devant, ou pire au-dessus, afin que personne ne puisse se sentir laissé-pour-compte ici, ou ailleurs…

MàJ le 4 octobre 2019 = YT a supprimé ce film en VOSTFR partout dans mon blog. Je ne l’ai pas retrouvé en VOSTFR. Je le mets en anglais, vous pouvez actionner les sous-titres.

 

Je suggère, en complément de ce film, de lire cet article plus précisément du 29/06/2016 Sous les cèdres d’Ahousaht car c’est l’histoire de l’origine de l’enquête de départ qui mena finalement à la publication du Contre-rapport à la VCR du Canada, plus de 20 ans plus tard, le 1er mars 2016 MEURTRE PAR DÉCRET/MURDER BY DECREELe Crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996 au Canada dans sa dernière version PDF, et de 1820 à 1980 aux USA

Par ailleurs, Kevin Annett en tant que co-fondateur du TIDC & TICEE, a porté à notre connaissance de manière documentée et argumentée en lien avec Murder By Decree les crimes* du Vatican, dénonçant l’occultisme, les sacrifices rituels, la protection des réseaux pédophiles en nous expliquant ce qu’était, très précisément « Le NEUVIÈME CERCLE » et cela force le respect, et je précise, comme je le lui ai déjà dit, que pour autant je ne le crois pas légitime en Chef de la République de Kanata ; ICI & .

Comme le précise, à raison, R71 en préambule de ce récent article d’Annett : Ce texte récent de Kevin Annett sur le dernier développement en date de l’affaire du génocide autochtone au Canada est à la fois informatif et motivant. Nous pensons notamment à l’inspiration que des groupes Gilets Jaunes pourraient en tirer dans le domaine  de l’implication dans l’action directe politique. Le mouvement généré par Kevin Annett depuis 1996 pour attirer l’attention publique sur la réalité génocidaire coloniale canadienne est un modèle du genre : comment un petit groupe de personnes inconnues, pour beaucoup parias de la société marchande, s’est peu à peu fait entendre pour amener au grand jour le grand crime et le grand mensonge de l’histoire du Canada (et des États-Unis) : l’histoire du génocide des peuples autochtones et plus spécifiquement les horreurs des camps de la mort que furent les « pensionnats pour Indiens » au Canada entre la fin du XIXe siècle et 1996, date de fermeture du dernier d’entre eux…

C’est précisément dans cette démarche que l’on peut lire, en miroir mes derniers billets ICI &  car AVEC ou SANS Gilet Jaune, il est important de réaliser qu’un petit groupe de citoyens motivés et impliqués puisse changer le monde… JBL1960

*Les crimes du Vatican = En complément, les confessions d’un évêque jésuite, du Dr. Alberto Rivera, PDF N° 44 exclusivement sur ce blog.

Meurtre de masse sans conséquences au Canada, comment détrôner le mensonge?

Kevin Annett – 1er juin 2019 – Traduit de l’anglais par R71 dans ► Génocide au Canada : Comment détrôner le grand mensonge sur le meurtre de masse et le manque de conséquence pour crime contre l’humanité… (Kevin Annett) – Communiqué reçu par courriel

“Ils nous tuent avec leur parole.”
– Canadian genocide survivor Delmar Johnny, 2008

Une de mes ferventes supportrices mais malheureusement mal informées m’a appelé ce matin pour me dire ce qui pour elle était une information excitante.

Ils ont finalement admis le génocide Kevin ! Ils l’ont appelé un “génocide canadien” ! Tout le monde en parle sur CBC…

Elle faisait référence à la diffusion hier du rapport final du gouvernement canadien de cette soi-disant “enquête” sur la disparition des femmes aborigènes qui a duré trois ans et a coûté 100 millions de dollars aux contribuables pour référer obliquement et succinctement à ce que tout le monde sait et qui est bien documenté depuis des décennies.

“C’est bien”, répondis-je de mon meilleur ton à cette dame, “maintenant, ils peuvent traduire en justice les responsables. Ils le doivent vous savez, sous la loi internationale, une fois que le génocide a été établi.

Partager

Plus d’histoires deAmérindiens