Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2021

Algérie/Etat sioniste


Israël aux portes du pays : la nouveau argument qui permettra au régime algérien d’étouffer toutes les libertés publiques

Publié par Gilles Munier sur 25 Novembre 2021, 16:41pm

Catégories : #Maroc, #Algérie, #Israel

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères marocain, a reçu, le 24 novembre,  Benny Gantz, ministre israélien de la Défense,

Revue de presse : Algérie Part Plus  (24/11/21)*

L’alliance militaire scellée entre le Maroc et Israël n’est pas réellement une mauvaise nouvelle particulièrement inquiétante pour le régime algérien. Contrairement à ce qui a été dit par les diverses chapelles médiatiques et idéologiques du régime algérien, cette nouvelle alliance inédite et historique est en vérité du « pain béni » pour le régime algérien. Explications. 

Effectivement, sur le plan interne et purement politicien, cette alliance du Maroc avec Israël offre une occasion inouïe au pouvoir algérien pour renforcer et intensifier encore davantage la répression politique et sécuritaire menée tambour battant contre les opposants et les partisans du changement pacifique. Israël, ou l’entité sioniste pour reprendre la terminologie propagandiste du régime algérien, est aux portes du pays et la guerre est donc une forte probabilité. La sécurité nationale est en danger, l’intégrité territoriale est menacée, l’Armée algérienne va multiplier les exercices de démonstration, la revue Djeich, l’organe médiatique de l’institution militaire, va pondre régulièrement des éditoriaux aux relents guerriers.

Le pays entier va basculer dans les semaines, voire jours à venir, dans une psychose collective que les médias lourds algériens et les appareils propagandistes se chargeront d’alimenter chaque jour à coup de Fake News, de désinformation. A partir de maintenant, les Algériens doivent se préparer à vivre au rythme d’un conditionnement collectif qui va les convaincre à tout prix qu’ils sont menacés dans leur propre chair. Les israéliens arment les marocains pour encercler, envahir et détruire l’Algérie. Le message est d’ores et déjà élaboré dans les laboratoires du régime algérien. Du matin au soir, les Algériennes et Algériens vont être bombardés de nouvelles, de récits, de commentaires et de contenus digitaux, audiovisuels ou des histoires véhiculées par des supports classiques qui vont cultiver les angoisses, les craintes collectives ou les appréhensions concernant ce « voisin agressif » qui est le Maroc, ce voisin soumis au diktat du sionisme, ce voisin qui complote et poignarde l’Algérie dans son dos pour la déstabiliser.

Soyons justes et rationnels. Le régime algérien n’a pas totalement tort. Il y a, certainement, un nouvel ordre régional qui se dessine au Maghreb avec l’arrivée d’Israël sur l’échiquier géopolitique. Certaines craintes sont légitimes concernant la tentation hégémonique marocaine appuyée par le lobby israélien. Mais la répression massive, l’étouffement des libertés civiles ou publiques, l’acharnement sur les opposants sincères et patriotes qui souhaitent le meilleur pour leur pays, est-il la solution idéale pour garantir la stabilité nationale ou la sécurité du pays ? Le délire complotiste et le bannissement des opposants au nom de la « traitrise » sont-ils des boucliers imperméables pour la sécurité nationale ?

« Incapable de faire la guerre aux puissances qui le menacent, le régime algérien s’en prend à son peuple en incarcérant ses plus vaillants partisans »

Au lieu d’unir les Algériens, le pouvoir en place les divise, les menace, les écrase en leur imposant une chape de plomb terrifiante. Incapable de faire la guerre aux puissances qui le menacent, le régime algérien s’en prend à son peuple en incarcérant ses plus vaillants partisans. Avec cette approche, le régime algérien affaiblit le front interne, détruit les forces vives de la Nation et jouent avec le feu de la zizanie interne. Un choix suicidaire à long terme car il fera de l’Algérie une proie facile à toutes les tentations hégémoniques qui s’abattront sur la région du Maghreb. A cause de cette gouvernance égoïste, inconsciente et les certitudes aveuglantes des dirigeants algériens, notre pays est condamné à affronter un avenir incertain, des épreuves très compliquées. Divisée sur le plan interne, privée de leaders fédérateurs, d’institutions légitimes, encerclée sur le plan externe, entourée de puissances belliqueuses, de forces régionales beaucoup mieux structurées, plus riches, et sur-armées, l’Algérie est dans une conjoncture très peu enviable. Que Dieu protège notre pays.

*Source : Algerie Part Plus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d’histoires deAlgérie

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x