Aller à…
RSS Feed

26 septembre 2022

Pour la première fois, des militaires algériens participent à un exercice militaire d’une grande ampleur en Russie


Publié par Gilles Munier sur 7 Septembre 2022, 06:52am

Catégories : #Algérie, #Maroc, #Tunisie, #Maghreb

Par la rédaction d’Algériepart plus (revue de presse – 6/9/22)*

C’est une première historique pour l’Armée algérienne. Une délégation algérienne composée d’une centaine de militaires a été dépêchée par l’Algérie pour participer à l’un des plus importants exercices militaires russes appelé  Vostok 2022.

Les exercices Vostok-2022 se déroulent du 1er au 7 septembre sur plusieurs terrains d’entrainement en Extrême Orient et dans les eaux au large de la côte orientale russe. Il s’agit de manœuvres militaires de grande envergure menées par l’Armée Russe.

Ces exercices ont débuté avec des manœuvres d’avions de combat, des déplacements d’unités de lutte antiaérienne et des simulations de déminage en mer du Japon, selon le ministère russe de la Défense. Selon les autorités russes, plus de 50 000 soldats et plus de 5 000 unités d’équipement militaire, dont 140 avions et 60 navires, participeront à ces exercices. Si le hasard du calendrier fait craindre un lien entre ces exercices et le conflit qui oppose actuellement la Russie et l’Ukraine depuis février dernier, les manœuvres russes n’ont concrètement aucun rapport avec la guerre puisqu’elles ont lieu tous les quatre ans à la fin de l’été. Les dernières ayant eu lieu en 2018.

“Des contingents militaires étrangers participant aux exercices Vostok-2022 sont arrivés au terrain d’entraînement Sergueïevsky dans le kraï du Primorié (dans l’Extrême-Orient russe) et ont commencé à se préparer et à recevoir leurs équipements et leurs armes”, a fait savoir encore à ce sujet le ministère russe de la Défense.  Outre la Russie, pays hôte, et l’Algérie, l’Inde, la Chine, l’Arménie, le Kazakhstan, la Syrie, le Nicaragua, le Laos, la Mongolie, l’Azerbaïdjan, le Belarus, le Tadjikistan et le Kirghizstan participent également à ces manœuvres militaires russes qui ont pour premier but de « tester les capacités d’organisation et de coordination des différentes forces dans le cadre de simulations défensives et offensives », souligne enfin à ce sujet Moscou d’après laquelle outre les systèmes d’armes des unités participantes (véhicules de combat d’infanterie, transports blindés, pièces d’artillerie), 140 moyens aériens et 60 navires de guerre sont présents lors de ces manœuvres militaires.

*Source : Algériepart plus

Partager

Plus d’histoires deAlgérie