Aller à…
RSS Feed

1 février 2023

Le Maroc demande que la liberté de la presse marocaine soit garantie lors du Championnat d’Afrique des Nations


Publié par Gilles Munier sur 2 Janvier 2023, 18:16pm

Catégories : #Algérie, #Maroc

La Confédération africaine de football (CAF) devrait intervenir auprès de l’Algérie pour s’assurer que toutes les délégations entrent sur le sol algérien et que tous les journalistes participant au tournoi bénéficient de la liberté de la presse

Par Maria Cerdan (revue de presse : Atalayar –  2/1/23)*

La liberté de la presse pour les journalistes marocains et un vol direct vers l’Algérie. Ce sont les deux demandes que le Maroc réclame pour la participation des « Lions de l’Atlas » au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) organisé par l’Algérie du 13 janvier au 4 février. Deux demandes que l’Algérie continue de refuser et qui pourraient conduire à un boycott du championnat par l’équipe nationale marocaine de football, sacrée à la quatrième place de la Coupe du monde au Qatar.

Le Conseil national de la presse marocain a envoyé une lettre au président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, pour demander au pays hôte de garantir le droit à la liberté de la presse, la liberté d’expression et les droits de l’homme aux journalistes marocains lors du Championnat d’Afrique des Nations.  

Ces conditions, que le Maroc demande, ont été garanties à des journalistes d’autres pays qui n’ont pas été soumis à des restrictions répressives, politiques ou diplomatiques telles que celles subies par les journalistes marocains. La lettre elle-même rappelait que l’Algérie avait déjà empêché les journalistes marocains de couvrir les Jeux méditerranéens du 22 juin 2022, le Sommet arabe deux jours avant son inauguration en novembre dernier et autorisé l’attaque des joueurs marocains en Coupe arabe pour les joueurs de moins de 17 ans.

Lors de ces Jeux méditerranéens qui se sont déroulés dans la ville algérienne d’Oran, neuf journalistes marocains accompagnant la délégation marocaine ont été piégés à l’aéroport lorsque la police algérienne a refusé de les autoriser à prendre l’avion pour rentrer au Maroc. Les allégations qu’ils ont formulées étaient qu’ils n’avaient « aucune accréditation pour les journalistes marocains », alors que le Comité national olympique marocain avait respecté toutes les échéances en coordination avec le Comité d’organisation et le Comité international des Jeux méditerranéens. Reporters sans frontières a condamné cette expulsion de journalistes marocains comme « une entrave inacceptable au travail journalistique ».

Le Conseil national de la presse a conclu son appel en rappelant son engagement envers les sociétés africaines et l’opinion publique internationale, qui ont également le droit d’accéder à l’information. L’Algérie devrait répondre à la CAF afin de garantir, selon la lettre, les principes internationaux partagés par toutes les nations.

Cette demande du Conseil national de la presse s’ajoute à celle déjà formulée par la Fédération royale marocaine de football. Son président, Faouzi Lekjaa, réclame un vol direct de Royal Air Maroc de Rabat à Constantine, où l’équipe nationale marocaine doit disputer ses matchs du Championnat d’Afrique des Nations. Une demande qu’Alger continue de refuser.

La CAF, en tant qu’organisateur de l’événement, devrait intervenir auprès des autorités algériennes pour garantir à la fois l’entrée de toutes les délégations étrangères sur le sol algérien et la liberté de la presse pour tous les journalistes participant à l’événement.

Si ces demandes ne sont pas acceptées, les « Lions de l’Atlas », équipe révélation de la Coupe du monde au Qatar, et vainqueurs des deux dernières éditions du CHAN en 2018 et 2020, pourraient boycotter cette Coupe d’Afrique. « Nous attendons une réponse officielle de la CAF sur notre demande avant de décider de notre participation », a déclaré Lekjaa.

Le rejet continu par l’Algérie des demandes du Maroc intervient dans le contexte de la rupture par Alger des relations diplomatiques entre les deux nations du Maghreb en août 2021. Comme indiqué dans un communiqué du président algérien, Abdelmadjid Tebboune, les autorités algériennes ont fermé l’espace aérien au Maroc. Une mesure qui concerne désormais le Championnat d’Afrique des Nations.

*Source : Atalayar

Partager

Plus d’histoires deAFRIQUE