Aller à…
RSS Feed

23 février 2024

Dimensions spirituelles de l’opération « Déluge d’al Aqsa »


L’événement du ʺDéluge de l’Aksaʺ fut certes surprenant par son déclenchement. Mais il l’est plus, par les dimensions qu’il recèle.

Je compte en souligner certaines, tout en les explicitant quelque peu, une à une.

I- Je commence par ce qui me semble être, de toute évidence, l’inexistence radicale et totale en tout temps sans exception, de soi-disant lois internationales, qui prétendraient régir les relations entre les peuples et les nations, et cela au niveau du monde entier !

Oui, j’ose prétendre aujourd’hui, à la lumière de ce qui se passe à Gaza, depuis le 7 octobre 2023, vu le mépris total que lance Israël au monde entier, à commencer par les Nations-Unies et le Conseil de Sécurité, que SEULE, la loi du plus fort a toujours existé, tout au cours de l’histoire universelle. Cette vérité ne peut plus paraître ni irréelle, ni ridicule. Seuls les sots et … les intéressés la nient !

Si cela peut paraître vrai en bloc, pour des passés lointains, il l’est plus que jamais, pour les temps aussi bien moyenâgeux que modernes.

Allons plus loin. Même aux temps où l’on gouvernait au NOM de Dieu, aussi bien à Byzance ou en Chrétienté occidentale, qu’en terre d’Islam, à Bagdad, en Egypte, en Syrie, et surtout au temps de l’Empire Turc, ce n’était certainement pas Dieu qui devait se réjouir de ce que ses soi-disant Représentants faisaient, en fin de compte, en Son Nom ! Pour moi, je trouve tout simplement qu’ils ont tous sans exception, été ses pires tortionnaires !

Quant à la période des génocides interminables, qui ont marqué la découverte du continent américain, suivie de près par la période des guerres de religions en Europe, suivies à leur tour par les terribles conquêtes coloniales, entreprises par les pays d’une Europe soi-disant chrétienne, il faut avoir perdu toute notion de foi et de moralité, pour oser prétendre que ces périodes ont revêtu, si peu que ce soit, une certaine moralité !

Cependant, quiconque passe en revue l’histoire passée et présente, de l’Europe avec le Monde Arabe, il lui faut à tout prix accorder le palmarès de l’immoralité et de l’illégalité, aux politiques qui ont dicté et suivi la Déclaration Balfour de 1917, jusqu’à ce jour du 24 novembre 2023…

II– J’en viens maintenant à ce qui me semble être la faillite totale de toute coexistence possible entre toutes les religions d’une part, surtout chrétienne et juive, et tous les États de l’autre, sauf en certaines périodes, comme au temps des Omeyades, des Abbassides, et surtout en Andalousie, dans les siècles passés, et en période relativement moderne, au Liban et en Syrie… Une telle assertion est loin de relever d’une quelconque exagération ou ignorance des faits historiques…

Brièvement, qu’il me suffise de rappeler en premier lieu le comportement persécuteur de la Synagogue, contre Jésus d’abord, puis contre ses disciples et ses fidèles jusqu’en 313. Hélas, cette date fatidique, au lieu de marquer une période strictement évangélique, a inauguré la période d’une persécution absolument anti-évangélique, que l’Église s’est permis d’infliger aux juifs, dans tout l’Empire romain, dans l’espoir fallacieux de les forcer à embrasser le christianisme.

Or c’est cette persécution larvée qui a généré par la suite cet odieux antisémitisme, qui a fini par littéralement empoisonner toute l’Église occidentale et ses succursales, ainsi que toutes les sociétés européennes, soi-disant chrétiennes, et cela jusqu’au milieu du 20ième siècle !2

Conséquences irrémédiables : au niveau de l’Église et des sociétés européennes, un complexe de culpabilité, absolument indéracinable vis-à-vis des juifs, débouchant sur un appui inconditionnel et permanent en faveur des juifs, et même des sionistes et d’Israël, en dépit de toutes les horreurs qu’ils se sont permis de commettre, durant les 75 ans écoulés depuis la ʺcréationʺ d’Israël en 1948, et qu’ils se permettent de commettre au vu et au su du monde entier, en ce moment même à Gaza et en Palestine occupée !

Autres conséquences irrémédiables au niveau, cette fois-ci, du peuple juif dans le monde, et surtout en Palestine : haine maladive et globale, aussi bien à l’égard de tout ce qui est chrétien, qu’à l’égard de tout être humain, surtout s’il s’avère faible, comme l’étaient et le sont toujours les Arabes, depuis que le mouvement sioniste a choisi la Palestine, pour en faire ʺson foyer nationalʺ !…

Et pourtant, il faut bien reconnaître que l’Islam seul, depuis sa conquête de Damas en 635, puis de Jérusalem en 639, puis de l’Egypte en 641, et surtout de l’Andalousie, entre 711 et 1492, l’Islam seul a donc su inventer un mode de convivialité avec les peuples conquis, qui a fait ses preuves tout au cours de l’histoire. Pour preuve irréfragable, il suffit de lire des historiens juifs, et même israéliens, comme Abba Eban, le rabbin français Josy Eisenberg, et l’historien américain Abram Léon Zachar. Or tout cela eut lieu, en dépit de la fougue inégalée, qu’a connue l’Islam seul en toutes ses conquêtes passées.

Pour preuve permanente de cette convivialité exceptionnelle, inventée et vécue par l’Islam, je souligne la permanence de la présence des arabes chrétiens – ainsi que des juifs – dans le Proche-Orient, jusqu’à ce jour du 24/11/2023, ainsi que le rôle éminent qu’il y ont joué et qu’ils jouent côte à côte, avec leurs compatriotes musulmans, sur le plan culturel et politique, au point d’y avoir créé des partis politiques puissants, qui ont fini par générer le Panarabisme, cette idéologie politique qui vise à résorber toute la société arabe, dans une seule mouvance politique.

Autre preuve aussi, s’il en faut, mais cette fois qui défie toute dénégation possible. C’est la résistance légendaire dont a fait preuve la Syrie, au cours de cette guerre cosmique et démoniaque, programmée contre elle, dès la mi-mars 2011, par pas moins de 140 pays, les États-Unis en tête !

III– La troisième dimension à signaler, n’est rien moins que l’assujettissement de la conscience universelle aux pouvoirs officiels ou occultes, qui dominent le monde.

Ce ne sont pas les exemples qui me manquent. Je m’en tiens cependant à un seul, d’ailleurs plus qu’alarmant. Je le présente sous ses deux volets complémentaires.

En voici le premier :

quand la toute récente guerre cosmique fut déclenchée contre la Syrie, le 15 mars 2011, tous les médias, oui tous les médias des 140 pays alliés, se sont déchaînés, à longueur d’années interminables, nuit et jour sans interruption, contre la Syrie, devenue du jour au lendemain, l’unique bête noire à abattre ! En outre, est-il permis d’oublier les centaines d’oulémas, ʺvraisʺ ou ʺimprovisésʺ de toutes pièces, qui justifiaient et attisaient à qui mieux mieux, l’envoi de centaines de milliers de soi-disant ʺDjihadistesʺ, glanés, entraînés, payés, à travers les pays tant arabes que musulmans, sans excepter bien sûr tous les pays européens, les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Chine et les pays d’Afrique !… Je m’interdis d’en dire plus !…

Quant au second volet, j’en prends à témoin uniquement l’insurrection palestinienne à Gaza, en date du 7 octobre 2023 !

En effet, je ne crois pas exagérer, en affirmant que n’était l’image et la voix de cette extraordinaire chaîne de TV, qui s’appelle AL-MAYADINE, ainsi que ses innombrables associés, journalistes, reporters et relais, disséminés à travers le monde, qui aurait pu3 savoir, ou même entrevoir, si peu que ce soit, l’horreur absolument innommable de ce qui se passe à Gaza, depuis ce jour fatidique du 7 octobre 2023 ?

Désormais, tout le monde se rend bel et bien compte, que ce qui s’appelle la Charte des Nations-Unies, était rien moins qu’un leurre ! Ainsi que ce qui s’appelait les Nations-Unies, le Conseil de Sécurité et toutes les organisations soi-disant internationales, ne sont en fait que des Instruments au service des Puissants de ce Monde !

Désormais aussi, le Monde Arabe et les Pays Musulmans ont grand intérêt à réévaluer leurs critères de relations, tant avec les ʺGrandes Puissancesʺ, qu’avec ce ʺpetitʺ, mais monstrueux État, qui s’appelle ʺIsraëlʺ, et qui, en fait, se révèle le seul Maître du Monde !

D’ailleurs les manifestations colossales qui ont réveillé le monde entier, en faveur des Palestiniens, ont déchiré totalement le voile que nombre de ʺchefsʺ arabes et musulmans brandissent dans leurs pays respectifs, contre la volonté expresse de leurs peuples, sous l’appellation anodine de normalisation des relations avec Israël.

Oui, seule la vérité libère, mais une vérité immergée dans le sang des bébés et des femmes avant tout, au grand dam d’Israël et de ses esclaves !

C’est pourquoi, je n’hésite pas à déclarer enfin, mais mon cœur de prêtre de Jésus-Christ, écrasé de honte par le silence et l’absence de toute Son Église, vis-à-vis de ce drame cosmique qui se déroule en Sa Palestine même, oui je n’hésite pas à dire que le ʺDéluge de l’Aksaʺ marquera le début de changements nombreux et décisifs, qui se répercuteront sur l’Avenir du Monde Entier, à l’image, je dirais, du changement qui s’est opéré, il y a deux mille ans, en Palestine même !…

IV– Pour en venir enfin au Monde Arabe, proprement dit, il serait grand temps d’en appeler à une vérité de base, vérité constitutionnelle de toute son entité. Il est vrai qu’il s’agit là d’un monde géographiquement immense, aux potentialités inépuisables, tant sur le plan humain que sur le plan des ressources. Aussi a-t-il toujours été l’objet de convoitises interminables, et le sera toujours. C’est pourquoi il est inutile, absolument parlant, d’attendre quelque chose de positif, des Puissances étrangères, quelles qu’en soient les appellations,

Occident européen ou américain, Extrême-Orient, Chine, Russie, Iran, dont la toute dernière, Israël, semble à l’évidence la plus dangereuse, quant à ses innombrables ramifications médiatiques, politiques, logistiques, scientifiques, financières, policières, etc… à travers le monde, tout autant qu’à l’intérieur même des États proprement dits.

Sans pour autant rejeter toute alliance possible, avec l’un ou l’autre des axes qui ʺse proposentʺ de libérer le Monde entier, de l’emprise déshumanisante des États-Unis, dans le respect de la Planète Terre, et de la spécificité de chaque État.

Il nous incombe donc de rechercher courageusement, mais méthodiquement, autant que faire se peut, ce qui constitue au plus profond de nous-mêmes, notre identité proprement humaine, particulièrement aux plans culturel et politique.

Déjà la langue arabe, dont le Coran constitue le cœur et le joyau, en est le pont spirituel, humain et social, capable de relier toutes les cellules de ce monde immense. L’affinité humaine et spirituelle, qui marque en profondeur le tissu humain de ce monde apparemment hétéroclite, est une donnée de base, dont il faut à tout prix, tenir compte, pour tout projet déterminant.

Il est aussi un fait historique de première importance, qui a marqué l’évolution générale de l’histoire des peuples et des religions, au sein des sociétés musulmanes, contrairement à toutes les sociétés occidentales, tant en Europe qu’aux États-Unis, Canada, Australie… c’est le fait indéniable et proprement génial, de la TOLERANCE RELIGIEUSE, qui a connu l’un de ses apogées en Andalousie jusqu’en 1492, et qui a connu aussi son éclosion4 culturelle et même politique, dans ce qui était la Grande Syrie, à partir du milieu du 19ième siècle, jusqu’à nos jours. C’est pourquoi, je me permets de terminer cette approche, en rappelant l’importance du rôle déterminant que peut jouer, en ces temps précis, et en ce projet vital, la Grande Syrie, au-delà des partitions politiques actuelles, comme cœur spirituel et culturel du Monde Arabe, toutes religions confondues.

En somme, il s’agit d’INVENTER un nouveau mode de sentir, de penser, de vivre, d’agir, de prier même, en vue d’un projet non seulement viable, mais bel et bien vital et vitalisant pour tous, dans le respect des Libertés, ainsi que des choix personnels, au niveau de la vie politique et religieuse, sous peine de mort lente, mais sûre !

Père Elias Zahlaoui

Damas, le 24 novembre 2023

Texte transmis par le Père Elias Zahlaoui

Partager

Mots clés:

Plus d’histoires deantisionisme