Aller à…
RSS Feed

18 avril 2024

Les droits du peuple palestinien ne sont pas négociables: Message d’Abu Obeida


Publié par Le cri des Peuples
Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

« Combattez-les. Dieu, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les cœurs d’un peuple croyant. » [Coran, IX, 14]

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, qui soutient les combattants et accorde la victoire aux croyants (sincères), et humilie les coalitions et les arrogants. Et que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur le Messager de Dieu, combattant et martyr, sur sa famille et ses compagnons, ainsi que sur tous ceux qui ont combattu sur sa voie.

O enfants de notre peuple glorieux, endurant, fier et combattant, ô peuple de Dieu et les meilleurs de Ses serviteurs, ô combattants héroïques, ô hommes de Dieu qui brandissent l’étendard sur tous les champs de bataille, sur tous les fronts, sur tous les sites de djihad, de combat et de confrontation, ô masses larges et étendues de notre Communauté arabe et islamique, ô tous les hommes libres partout dans le monde, que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions.

La bataille du Déluge d’Al-Aqsa et cette guerre barbare contre notre peuple entrent aujourd’hui dans leur sixième mois, et l’ennemi criminel continue à perpétrer un véritable holocauste nazi, en tuant, affamant, déplaçant et détruisant [tout], foulant aux pieds toutes les lois du monde, tous les usages et toutes les institutions internationales misérables, qui se tiennent impuissantes devant une entité occupante usurpatrice dépourvue de toutes les valeurs humaines.

Notre peuple fait face à une agression américano-sioniste sans précédent dans l’histoire, de sorte que cette bataille, par la grâce de Dieu le Très-Haut, établira une nouvelle phase non seulement au niveau de Gaza et de la Palestine, mais au niveau du monde entier, une phase dont le slogan sera « Les droits ne peuvent être obtenus que par la force et les armes ». Car tout demandeur de droits ne doit pas attendre un quelconque mirage (d’intervention) des puissances internationales, qui ont une longue histoire d’oppression des peuples et d’asservissement des nations. La communauté internationale et ses lois obsolètes ne sont conçues que pour protéger l’injustice, l’oppression et l’agression, par la puissance de la force tyrannique et hégémonique, au premier rang de laquelle se trouve l’administration américaine. Notre peuple et notre Résistance ont compris cette équation très tôt, d’où la Résistance de notre peuple et sa révolution renouvelée, et d’où l’épopée du 7 octobre venue en réponse à une agression continue depuis plusieurs décennies, qui a culminé dans une tentative de judaïser et de démolir la mosquée d’Al-Aqsa, une provocation contre les sentiments de tout Palestinien, tout Arabe et tout musulman dans le monde.

L’arrogance sioniste s’est déchainée avec l’arrivée au pouvoir du gouvernement le plus extrémiste et le plus nazi de l’histoire de l’entité, qui a planifié bien avant le 7 octobre ce qu’il fait aujourd’hui à Gaza, en Cisjordanie et à Al-Quds (Jérusalem), sur la base d’un prétendu héritage de la Torah qui appelle ouvertement à brûler, tuer et détruire les autres nations, galvanisé par les gangs sionistes usurpateurs qui ont depuis longtemps commencé leur détestable guerre religieuse contre notre mosquée Al-Aqsa, notre peuple, nos lieux saints et notre terre.

S’il restait une quelconque justice et un quelconque droit dans le monde, les dirigeants de ce gouvernement criminel et meurtrier seraient aujourd’hui condamnés pour avoir perpétré un holocauste contre un peuple et une nation, mais c’est la loi de la jungle qui régit le monde, et dans laquelle se réunit le soi-disant Conseil de sécurité, où la main tremblante de l’oppresseur est levée pour faire obstacle à toute tentative, même formelle, d’apporter une aide aux opprimés et de dissuader les agresseurs.
Image

L’ « Axe du mal » anglo-saxon bloque toute résolution de cessez-le-feu à Gaza

O notre peuple, ô notre nation, ô notre Communauté arabo-musulmane, face à cette réalité et à cette agression, nous, les Brigades Al-Qassam et la Résistance palestinienne, avons porté notre âme sur la paume de nos mains (prêts à donner notre vie), et continuons à le faire. Nous avons réalisé que l’ennemi, qui ne comprend que le langage de la force, ne sera pas dissuadé par des déclarations, des conférences, des condamnations ni même des résolutions internationales. Nous lui avons donc préparé ce qui l’humilie, et nous avons été le destin de Dieu sur lui.

Nous avons combattu et nous combattrons encore depuis de longues décennies, et nous luttons maintenant depuis 154 jours dans la bataille du Déluge d’Al-Aqsa, continuant à infliger des pertes importantes et significatives à cet ennemi vaincu et à son armée agressive et criminelle tant parmi ses officiers, ses soldats, ses mercenaires que ses véhicules militaires. Par la force et l’aide de Dieu, nous avons encore de quoi lui infliger davantage, tant que l’agression se poursuivra, et il n’y aura pas de calme ni de paix pour notre ennemi sur notre terre, pas plus qu’il ne parviendra à apporter la sécurité ni à son peuple ni à son armée terrifiée et désorientée avant de rendre à notre peuple son droit et de mettre fin à son occupation de notre terre et de nos lieux saints.

Ô notre peuple, ô notre Communauté arabo-musulmane, ô les peuples libres du monde, nous, les Brigades du Martyr Izz El-Din Al-Qassam, à l’aube du sixième mois de la bataille du Déluge d’Al-Aqsa et au seuil du mois béni du Ramadan, confirmons les points suivants :

Premièrement, nous adressons nos bénédictions à notre grand peuple, à notre Communauté islamique, à l’approche du mois sacré de Ramadan, un mois d’obéissance, de djihad et de victoires. Alors que les musulmans du monde entier se préparent à accueillir le Ramadan, nous avons pour notre part offert en sacrifice à Dieu une cascade de sang pur et d’âmes pures, et avons accueilli ce mois béni avec le summum de la fierté de l’Islam, à savoir le djihad, la constance et le combat, à une époque où les [vrais] hommes sont rares….

Ô vous les adorateurs de Dieu dans les deux saintes mosquées, si vous nous voyiez,

Vous sauriez que votre adoration n’est qu’un jeu,

Car si certains peuvent baigner leurs joues de larmes [en invoquant Dieu],

Pour notre part, notre cou est baigné de notre sang.

Alors que la racaille sioniste tient tête à une nation de deux milliards de musulmans à la veille du mois béni de Ramadan, sans se soucier de la sainteté de leur mosquée Al-Aqsa, ayant l’intention, malgré leurs affirmations contraires, d’en restreindre l’accès à ses habitants et d’y imposer des restrictions au culte, ce dans le cadre de la poursuite de leur guerre religieuse déclarée. [Comment pourrait-il en être autrement quand] ils ne respectent pas même le caractère sacré du sang innocent, qui est plus sacré pour Dieu que la sainte Kaaba.

Nous appelons donc à cette occasion tous les enfants de notre peuple en Cisjordanie, à Al-Quds (Jérusalem) et dans les terres occupées en 1948 à se mobiliser et à marcher vers la mosquée Al-Aqsa, à s’y tenir fermement et à ne pas permettre à l’occupation d’imposer des réalités sur le terrain. Al-Aqsa est à nous, elle fait partie de notre credo, et c’est pour elle que le Déluge d’Al-Aqsa a été lancé. C’est pour elle que notre peuple a donné tout ce qu’il possédait. Dieu a choisi d’honorer chaque foyer de Gaza avec ce grand honneur, de sorte qu’il n’y a aucune maison qui n’ait à déplorer un martyr, un blessé ou un prisonnier tombés pour Al-Aqsa. Nous adressons nos félicitations à Gaza et à sa population pour cet honneur. Il est du devoir de toute personne libre de se joindre aux sacrifices de Gaza et de sa Résistance et de déployer tous ses efforts pour la première Qibla des musulmans [la mosquée Al-Aqsa] afin de contrecarrer les plans de l’ennemi visant à la diviser dans le temps et dans l’espace, ce qui conduirait à sa démolition et à l’établissement du prétendu temple [juif sur ses ruines].

Nous appelons également les combattants, les Résistants et les masses de notre Communauté arabo-musulmane partout dans le monde à déclarer une mobilisation générale pour faire face à l’arrogance de l’occupation sur tous les champs de bataille et de confrontation, et dans toutes les arènes de protestation et de manifestation. Que le mois béni du Ramadan soit, comme il l’a toujours été, une extension de la bataille de Badr et de la Grande Conquête [de La Mecque par le Prophète], et une escalade du Déluge d’Al-Aqsa dans toutes les arènes et sur tous les fronts à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine.

Gaza s’est dédouanée devant Dieu en défendant le troisième des deux sanctuaires sacrés avec sa chair vivante et la faim de ses enfants. Elle a offert et continue d’offrir tout ce qu’elle peut. Alors levez-vous, ô hommes libres de notre peuple et de notre Communauté, et lancez l’appel « Me voici à ton service, ô Al-Aqsa » sur tous les champs de bataille. « Dieu soutiendra certainement ceux qui soutiennent Sa cause. Dieu est fort et puissant. » [Coran, XXII, 40]

Deuxièmement, nos combattants, dans toutes leurs positions et tous leurs engagements, poursuivent, avec l’aide de Dieu, la bataille pour faire face à l’agression sur tous les points et axes de confrontation, partout où l’armée de l’ennemi et ses forces agressives se trouvent sur le territoire de notre bande [de Gaza]. Nos combattants ont un moral élevé et un esprit combatif sans pareil, réalisant de grands actes d’héroïsme, et ils restent prêts à infliger davantage de pertes à l’ennemi, avec le soutien et la présence de Dieu.

Par la grâce de Dieu le Très-Haut, au cours des trois dernières semaines, nos combattants ont été en mesure de mener un grand nombre d’opérations qualitatives par l’intermédiaire d’unités sélectionnées des Brigades Al-Qassam, qui ont fait tomber l’ennemi dans des embuscades serrées dans les zones de combat, faisant exploser des véhicules ennemis, exécutant des opérations de tireurs d’élite contre des officiers et des soldats, faisant exploser et ciblant des bâtiments où les soldats ennemis sont fortifiés, et bombardant des rassemblements [de soldats] avec des obus. Les opérations se sont concentrées dans les zones d’infiltration au sud et au nord de la bande de Gaza, que nous annonçons de temps à autre et dont nous diffusons certaines scènes filmées par la grâce de Dieu et Son soutien.

Troisièmement, parmi les nouvelles occasionnelles de progrès, de percée ou de recul dans le dossier des négociations pour un cessez-le-feu, il est devenu clair que le gouvernement ennemi utilise la tromperie et l’évasion, et qu’il est caractérisé par la confusion et le désarroi. Alors que nous nous sommes engagés avec sérieux et continuons à le faire avec les médiateurs, notre priorité absolue et primordiale pour accomplir un échange de prisonniers est l’engagement d’arrêter complètement l’agression contre notre peuple, ce qui implique le retrait de l’ennemi, en plus de l’aide à notre peuple, du retour de nos déplacés et de la reconstruction [de Gaza]. Ces questions fondamentales et humanitaires ne sont pas négociables, et notre peuple et notre Résistance ne tiendront aucun compte de toute proposition qui n’inclurait pas ces axiomes humanitaires de base. Rien n’est prioritaire par rapport à la guérison des blessures de notre peuple, qui est confronté à un génocide en raison de son adhésion à ses droits et de la défense de sa terre et de ses lieux saints.

Le fait que l’administration américaine verse des larmes sur le nombre limité de prisonniers de l’ennemi [entre nos mains], alors qu’elle ignore les massacres, le génocide et l’holocauste dont notre peuple est victime, en plus d’ignorer des milliers de prisonniers de notre peuple, confirme le deux poids deux mesures de cette administration et de ceux qui gravitent dans son orbite, et leur mépris des droits de l’homme et du prétendu droit international.

Quatrièmement, la mentalité malade du terrorisme sioniste, la famine, les déplacements, les tueries, la destruction, la terreur, l’incendie des bibliothèques, la destruction des vestiges historiques, des infrastructures et des institutions civiles, sont méthodiquement mises en œuvre par l’armée ennemie, qui commet des crimes horribles qui rivalisent avec l’holocauste nazi. L’horreur a même dépassé les nazis pour atteindre un nouveau niveau avec une guerre via la famine délibérée imposée à tout un peuple, dans laquelle le monde voit des pères assassinés alors qu’ils cherchaient à nourrir leurs enfants, et des enfants affamés et tués par la faim et la maladie dans le cadre d’un crime de guerre atroce et sans précédent. Certains pays complices de l’ennemi sont maintenant dans une position difficile, incapables de trouver un moyen de justifier cet holocauste et incapables de s’aligner sur ce niveau de déchéance.

Voir Comment les médias occidentaux rapportent un massacre israélien

Nous confirmons que cette famine a jeté son ombre sur toutes les composantes de notre peuple à Gaza, y compris les prisonniers de l’ennemi qui vivent le même niveau de faim et de privation que notre peuple. Ils souffrent d’un manque de nourriture et de médicaments, et un certain nombre de prisonniers de l’ennemi souffrent de malnutrition, de déshydratation et d’émaciation. La maladie menace maintenant la vie de certains d’entre eux en l’absence de médicaments et de nourriture adéquats, en plus d’être soumis à des bombardements et d’être tués dans de nombreux incidents que nous avons annoncés à maintes reprises. Si les familles de ces prisonniers s’inquiètent pour leur vie, qu’elles sachent que leur gouvernement et son conseil de guerre jouent avec la vie de leurs enfants et insistent pour les recevoir dans des cercueils. La balle est dans leur camp pour sauver ceux qui peuvent encore l’être.

En conclusion, ô notre peuple, ô notre grande nation, ô notre capital et la couronne de nos têtes, je vous salue de la part de vos fils au front et sur les sites de combat, que vous avez consacrés à Dieu et pour la cause de Dieu. Ils ont combattu pour l’honneur de cette terre avec leur sang et leur djihad.

Je salue les âmes de nos martyrs justes et purs qui ont lavé de leur sang le déshonneur d’une Communauté arabo-musulmane impuissante. Je salue nos blessés héroïques dont la douleur et les blessures témoignent de l’héroïsme d’un grand peuple prêt à tous les sacrifices. Je salue nos prisonniers libres qui languissent dans les tanières des lions et qui offrent la fleur de leur jeunesse pour Dieu et pour la patrie. Je salue toutes les familles et tous les foyers qui ont été chassés de leurs maisons par la force brutale de l’agression. « Les endurants seront rétribués de leur constance, sans compter. » [Coran, XXXIX, 10], et la victoire ne nécessite que la patience d’une heure. Et je salue notre capitale sacrée [Al-Quds], notre Al-Aqsa captive, les combattants héroïques de notre nation sur tous les champs de bataille, et les âmes de leurs martyrs tombés sur le chemin [de la Libération] d’Al-Quds et à leur exploits au Liban, au Yémen, en Irak et sur tous les fronts qui se battent avec nous.

Et alors que nous sommes à l’ombre d’un grand mois béni, nous appelons tous les musulmans d’Orient et d’Occident à nous soutenir et à nous aider par les invocations et les supplications à Dieu, que Sa Majesté soit exaltée, afin que Sa victoire et Son secours pour notre peuple et nos familles soient hâtés, de même que Son châtiment, Son humiliation et Ses tourments pour Ses ennemis et les nôtres.

« La victoire ne vient que de Dieu, le Tout-Puissant, le Sage. » [Coran, III, 126]

Il s’agit d’un djihad dont l’issue ne peut être que la victoire ou le martyre.

Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (par Youtube, Facebook, Twitter, Vimeo, Dailymotion, Mediapart), et tout récemment par le Ministère de l’intérieur français, et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur notre nouveau blog Substack, et sur Twitter.

Partager

Mots clés: , ,

Plus d’histoires dePalestine