Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

L’Algérie accueille 500 Touaregs pourchassés par les rebelles libyens


Site du Mouvement démocratique arabe

 

« Assawra »

L’Algérie accueille 500 Touaregs pourchassés par les rebelles libyens

mercredi 31 août 2011, par La Rédaction

Déjà critiquée pour avoir offert l’hospitalité à la famille Kadhafi, l’Algérie a accueilli ces dernières 24 heures 500 Touaregs, dont des femmes et des enfants ainsi que des blessés, pourchassés par les rebelles libyens, a-t-on appris de source gouvernementale mercredi. « Quelque 500 Touaregs étaient poursuivis par les rebelles. Ils ont fui le territoire libyen et, pour des raisons humanitaires, on ne pouvait pas leur refuser l’entrée », a déclaré ce responsable qui a requis l’anonymat. L’Algérie a fermé ses frontières avec la Libye, selon plusieurs journaux algériens, dans la foulée de l’entrée de membres de la famille de l’ex-homme fort libyen Muammar Kadhafi sur son territoire lundi.

Le quotidien Ennahar a précisé dans son édition en ligne mercredi que l’Algérie avait partiellement rouvert sa frontière à hauteur de la ville libyenne de Ghadamès, ville historique essentiellement berbère à quelque 600 km au sud-ouest de Tripoli, où ces Touaregs avaient été bloqués durant 3 jours. La ville est désormais entre les mains de la rébellion, précise le quotidien arabophone. Un premier groupe de 70 Touaregs a été autorisé à pénétrer en Algérie mardi après-midi, suivi ce mercredi du reste du groupe, a-t-il précisé. « Le Croissant-Rouge algérien a été chargé de s’occuper de ces réfugiés et de les soigner », a indiqué la source gouvernementale.

Nombre d’entre eux ont des parents parmi les Touaregs algériens ou maliens. Les Touaregs de Libye sont considérés par la rébellion qui a pris le contrôle de la Libye comme acquis à Kadhafi. Le quotidien Ennahar a indiqué que plus de 10 000 Libyens, majoritairement des femmes et des enfants, avaient trouvé refuge en Algérie depuis février dernier.

(Mercredi, 31 août 2011 – Avec les agences de presse)

2 Réponses “L’Algérie accueille 500 Touaregs pourchassés par les rebelles libyens”

  1. anaconda
    4 septembre 2011 à 0 h 53 min

    A vous peuple d’algérie .

    prenez garde a votre défence …
    Le boeuf aime pas le rouge
    Vous avez eu de bonne résolutions en acceptant des condannés présumés venus de Lybie.Les commando tueurs de l’onnu auraient tout exécuter avec l’approbation cachées de L’onu
    La petite Kadaffi est une citoyenne Algériene
    A vous de préserver ces droits
    Sarko devraait soccuper des français de moyenne et basse cathégories qui crèvent de fain alors que lui et ces amis se remplissent les poches
    Faites un tour a Paris Lyon ou marseille dans les bulding ou on entasse le peuple
    Et a la moindre anomalie on sanctionne
    les prisons sont remplies et en sur nombre
    a quand le tribunal internationale va délivré un mandat envers son peuple opprimé
    A bonne entendeur
    vive vous et tous les pays qui se font colonisés par des voyoux
    Unissez vous
    Et fouttez L’ue dehors de vos pays

  2. anaconda
    4 septembre 2011 à 1 h 00 min

    ils ont du fric pour faire la guerre mais pas pour le partage avec leur peuple
    on es en France faut pas rever
    e angleterre non plus et bien d’autres pays
    Certains capitaliste vont se remplir les poches
    domage ils ont qu’une vie
    c’est pour ça qu’ils prenne des gens du peuples pour essayer leurs boombes a Uranium Apauvri
    ils savent pas quoi faire de leurs déchets nucléaire
    peuple du monde
    il y a encore des bombes a essayer
    compter que la température de chacune d’elle atteinds les 7000 °
    compter l’impact sur le réchauffement climatique
    vive le veau …..l’onu
    tu as belle mine
    avec ta propagande a qui personne ne crois plus

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,