Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Crimes racistes dont le CNP est l’instrument et l’OTAN l’instigateur par Thierry Delforge


Crimes racistes dont le CNP est l’instrument et l’OTAN l’instigateur.

On se souviendra de la campagne de dénonciation d’une épuration
ethnique lors de la guerre de l’0tan en Yougoslavie.
Les exactions et les crimes commis contre les Africains subsahariens
sont connus depuis le début de l’offensive des mercenaires de l’OTAN.
La presse otanienne (tous les quotidiens belges) a entretenu, à
l’instigation de l’OTAN, des services français et britanniques et des
marionnettes du CNP la campagne de dénonciation des soi-disant
mercenaires (que sont donc « nos » pilotes de F-16 ?).
Complicité de crimes racistes de la part de la presse européenne et de
tous les gouvernements engagés dans l’agression. Complicité,
notamment des journalistes volontairement « embedded’, tels ces deux
journalistes RTB-F postés à la frontière libyo-tunisieinne, au début
de l’agression constatant « qu’en Tunisie les Africains ne sont pas les
bienvenus » !!
Complicité des partis parlementaires belges !
Il faudra aussi expliquer pourquoi, malgré le blocus maritime (y
compris avec le porte-avion Ch. De Gaule) les navires de guerre de
l’OTAN laissaient,passer les réfugiés vers l’Italie et assistaient à
des naufrages au mépris des lois maritimes.

Complicité du président sénégalais Wade, engagé dans sa réélection
avec l’aval de la Françafrique, déclarant que certains de ses
compatriotes tentent de fuir par le désert pour gagner l’Europe. Un
vrai « Bounty » ce Wade (noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur…).

Désormais bien armé,Aqmi va pouvoir opérer au Mali, au Niger, en
Mauritanie, au Nigéria et ailleurs. AREVA va devoir facturer les
rançons de ses pilleurs d’uranium et/ou protéger ses techniciens par
des mercenaires armés et de soldats français.

A noter l’emploi d’un vocabulaire adopté à la propagande de guerre :
l’OTAN ne bombarde pas, mais « frappe », et surtout pas de bombardement
de Tripoli où on entendait de « fortes explosions ».

T.D.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,