Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Libye – Quand le CNT navigue à vue par Allain Jules


Tu as raison Allain, cette affaire, si elle n’était pas aussi dramatique pour ce peuple, dans toute sa diversité, et pour cette belle terre libyenne, pourrait être amusante par sa bêtise enfin dévoilée. Il y a près de sept mois lorsque j’écrivais ce fameux texte qui m’a valu autant d’insultes : » je ne hurlerai jamais avec les loups », je ne pensais pas que ces loups n’étaient que des poupées de cire juste bonnes à exposer dans un musée et que s’il n’y avait pas eu des deux compères hystériques  :   « Sarko et BHL » à vouloir à tout pris « démocratiser » ce qui  n’était pas une dictature, ils n’y aurait pas eu près de 60.000 morts et le double de blessés. J’espère qu’ils arrivent encore à dormir après tous ces dégâts. Je ne sais pas comment ils arrivent encore à regarder leurs enfants dans les yeux après avoir tué ceux des autres.

Ginette Hess Skandrani

Libye – Quand le CNT navigue à vue !

Le CNT a avoué, tout à l’heure, qu’il sera très difficile de « libérer » les villes de Syrte et de Bani Walid. C’est quand même amusant. Libérer ? Oui, la Libye est occupée, par ceux qui veulent la détruire, qui la détruisent avec leurs bombardements. Ils ne sont pas à Syrte, ni à Bani Walid, ceux qui détruisent leur pays. C’est ce qu’on nomme dans le jargon des allainjulesnautes, du n’importequoitisme. Donc, sur le plan militaire, malgré tous les moyens déployés et l’appui des tueurs de l’OTAN, rien. Sur le plan politique, aussi, l’incapacité du CNT de former un Gouvernement se fait jour.

Ceci est la résultante d’un révolution qui, en réalité n’en est pas une. A travers de nombreuses villes de Libye, les manifestations spontanées qui bénéficient d’un relais média quasi nul en Occident, se multiplient en faveur du guide libyen Mouammar Kadhafi.
Vous avez remarqué que la nouvelle dialectique des officines de propagande a changé ? Elles parlent maintenant de « forces du nouveau régime » qui n’existe pas d’ailleurs, pour désigner les islamistes de Benghazi et, de « forces fidèles à Kadhafi » en lieu et place de « peuple libyen » pour cette dernière dénomination. Oui, ces derniers jours, l’homme libyen s’est réhabilité, il a pris conscience de ses capacités et de ses valeurs morales, puisqu’il combat les prédateurs et les renégats désormais.
Mais, qu’à cela ne tienne, nos amis veulent s’occuper, pour poursuivre leur oeuvre macabre et nazifiante. On découvre des chiffres hallucinants de morts et de blessés sur les fronts de Bani Walid et Syrte. Comment en serait-il autrement avec la crème des crèmes de l’armée libyenne et surtout le peuple que l’OTAN a encore bombardé sans vergogne aujourd’hui, en détruisant encore des immeubles d’habitation et des infrastructures ?
C’est ainsi qu’on a appris que, pour soigner les blessés, sous la contrainte, kalachnikov pointée sur la tempe, les 50 000 (certains chiffres parlent de plus de 100 000) immigrants africains embastillés à Tripoli – ajoutés aussi des pro-kadhafi – et soupçonnés de mercenariat, sont obligés de donner leur…sang pour soigner les blessés. Personne ne se pose la question de savoir pourquoi ces assassins sont en perdition à Syrte et Bani Walid.
Sur le terrain comme vous le verrez sur cette vidéo, en dessous, des renforts sont arrivés aux alentours de Bani Walid et Syrte, d’où la fuite des terroristes du CNT qui allaient se retrouver entre deux feux. Ce qui est juste de dire, le prétexte humanitaire ne peut plus s’expliquer puisque finalement, Mouammar Kadhafi et les Libyens eux-même, dans leur immense majorité, combattent désormais l’OTAN et ses renégats-sous-fifres-islamistes-félon-traîtres à leur Nation-violeurs et pilleurs des richesses libyennes. Ils veulent que ce beau pays retourne à l’âge de pierre pour bénéficier de tous les contrats de reconstruction…

Cette affaire risque d’être rock’n’roll dans les jours qui viennent !

Une réponse “Libye – Quand le CNT navigue à vue par Allain Jules”

  1. 19 septembre 2011 à 13 h 07 min

    Oui ! C’est tout à fait exact de se demander comment Sarkosy va regarder ses enfants après avoir sauvagement tué ceux des autres. Comment va-t-il accueillir son nouveau né dans la famille après avoir massacré des femmes enceintes ! Certes, avec le même sourire qu’il adopte en regardant les avions accouchés des milliers de bombes sur les civils Libyens et leurs patrimoine. Va-t-il donné à son enfant une éducation sur le respect de la vie humaine, des droits de l’homme, du statut de Rome qui interdit strictement de larguer des bombes au dessus des villes même si elles son en guerre ! Ou bien va-t-il lui dire : « Si tu es chef d’état un jour, sache que le meilleur moyen de gagner une guerre c’est de faire pleuvoir un déluge de bombes sur les villes pacifiques en paix. Cette méthode interdite, aussi lâche que terroriste, plonge le pays dans le chaos et tu n’auras plus qu’à réclamé ta part de richesse et d’emprise politique convoitées. »
    « Sois rassurer mon fils, si tu m’imites tu feras un grand fureur. »
    Certains pilotes de chasse tourmentés par des cas de conscience ont-ils eu le choix ! « Vous décollez avec des avions chargés de bombes vous devez revenir sans les bombes. »
    Mille regrets pour moi d’avoir voté Sarkosy en 2007, j’ai voté pour l’un des pires criminels de guerre sans le savoir.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,