Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

DÉCLARATION SPECIALE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’ALBA-TCP SUR LA SITUATION DE LA LIBYE ET DE LA SYRIE par Alert_otan


DÉCLARATION SPÉCIALE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’ALBA – TCP SUR LA SITUATION DE LA LIBYE ET LA SYRIE. 9.9.2011

alerte otan

From: Patricia Villalon

Les ministres d’affaires étrangères bolivariens pour les peuples des Amériques, réunis à Caracas – Venezuela, le 9 septembre 2011 rappellent le communiqué spécial du conseil politique du 4 mars et le communiqué du conseil spécial des nouvelles ministérielles aire sociale du 19 mars 2011, condamnant l’intervention de L’Otan en Libye et l’agression militaire illégale menée par une résolution du conseil de sécurité opportuniste, exploitant une situation de conflit politique interne de ce pays.

Ils affirment que L’Otan a mené une opération militaire en Libye en vue d’un changement de régime, selon la doctrine d’une guerre préventive, manipulant Les Nations Unies en fonction de ses intérêts géopolitiques et économiques, en violation de la Résolution 1973 du Conseil de Sécurité.
Ils exigent l’arrêt inmediat et inconditionnel des bombardements de L’Otan sur le territoire Libyen.
Ils déplorent le fait que L’Otan n’a pas tenu compte des efforts insistants de L’Union Africaine pour trouver une solution de dialogue et de paix dans le conflit interne en Libye.
Ils déplorent également le rôle et la complicité des grands médias internationaux qui ont rejoint les intérêts des agresseurs et ont faussé les informations sur ce qui se passe en Libye.
Alba – TCP, exprime aussi leur préoccupation la plus urgente au sujet des menaces des pays agresseurs, de répéter la même action contre la Syrie, profitant des difficultés politiques que vivent les Nations Arabes.
L’organisation ALBA – TCP réitère son engagement le plus ferme au droit à l’autodétermination des peuples Libyens et Syriens.
Rejette avec la plus grande fermeté toute tentative de transformer la Libye en un protectorat de L’OTAN ou du Conseil de Sécurité de L’ONU.
AFIN DE CONTRIBUER Á SOUTENIR LES EFFORTS DE PAIX AUXQUELS PRÉTENDENT LA PLUPART DES PEUPLES DU MONDE, LES MINISTRES ONT CONVENU D’ORIENTER LES ACTIONS SUIVANTES:

Promouvoir la discussion à l’assemblée générale des Nations Unies sur les dangereux précédents qui ont été créés autour de Libye et la protection des droits souverains des Nations Arabes en Afrique, afin de s’assurer que la Libye ne devienne pas un protectorat de L’OTAN ou du Conseil de Sécurité de L’ONU.

Promouvoir la création d’un groupe de travail au sein de l’Assemblée Générale, afin d’étudier et de surveiller l’utilisation des fonds gelés appartenant à la réserve financière de la Libye, demander un auditorat sur les résultats et les conclusions.

Faire appel à la communauté internationale afin de demander une enquête sur les crimes commis par L’OTAN à commencer sur le préjudice souffert par le peuple Libyen, la destruction des infrastructures et les morts qui ont suivi lors des bombardements, la même demande en ce qui concerne la manipulation et le mensonge médiatique mis en marche par l’Empire pour justifier l’agression armée contre le peuple libyen.

Demande au secrétaire général de L’ONU une totale transparence des Nations Unies et l’entière responsabilité aux États Membres, concernant leur action sur les questions de la Libye et la Syrie et soulignent que leur rôle devrait répondre à des mandats approuvés par l’assemblé générale avant de prendre des mesures supplémentaires pour intervenir en Libye.

L’ALBA- TCP demande aussi de rencontrer le secrétaire général des L’ONU pour discuter de la situation en Libye.

Soutenir les efforts de l’Union Africaine pour la paix en Libye.

Exprimer leur rejet du siège correspondant à la Libye auprès des Nations Unies, occupé par une autorité de transition illégitime imposée par une intervention étrangère et demandent de promouvoir un débat au comité de vérification de l’assemblé générale des Nations Unies, visant à prévenir que la siège de la Libye soit occupé, jusqu’à ce que soit constitué légitimement et sans intervention étrangère un gouvernement qui soit l’expression libre et souveraine de la volonté du peuple Libyen.

Proponer au gouvernement deDamas d’envoyer une mission des hauts représentants ou des chanceliers de ALBA – TCP et dans le cas qu’elle soit acceptée, envoyer le rapport de la gestion aux pays d’Amérique Latine et des Caraïbes à travers L’UNASUR, LA CARICOM, DU SICA, et le forum unifié CALC-GROUP RIO. Invitation à participer à ceux qui souhaitent se joindre a cette initiative.

Promouvoir le débat au bureau de coordination du MNOAL, sur les dangers qui pèsent sur la Syrie.

Prise en charge de la résolution des Non Alignées du Conseil de Sécurité, du projet parrainé par la Russie et la Chine à l’égard de la Syrie.

Envoyer cette déclaration au secrétaire général des Nations Unies et solliciter qu’elle soit distribuée entre les États Membres de L’organisation des Nations Unies comme document officiel de l’assemblée générale.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,